Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Deux frenchies au All-Star Game

Selectionnés par les coachs, Tony Parker et Joakim Noah participeront au All-Star Game qui se tiendra le 18 février prochain à Houston. C'est la première fois que le basket français intègre deux de ses membres au sein du match le plus explosif de la saison.


On savait depuis longtemps que tout allait se jouer cette nuit du jeudi 24 au vendredi 25 janvier. C'était la date prévue de la divulgation du nom des remplaçants par les coachs de la conférence Est et de la conférence Ouest, autant dire le seul et unique moment où des français pouvaient être qualifiés pour le match des Etoiles. Jamais un de nos resortissants n'intégrera le cinq de départ d'un All-Star Game donc il faut forcément s'en remettre au bon vouloir des entraîneurs qui, heureusement pour nous autres français, privilégient le niveau sportif plutôt que la popularité ou la nation inscrite sur sa carte d'identité. Alors, c'est vrai, le principe même du All-Star Game est de récompenser les fans toujours aussi fidèles dans les salles étasuniennes et canadiennes donc il parait normal que ce soit ces mêmes supporters qui choisissent les hommes qu'ils ont envie de voir mais il ne parait pas normal que Dwight Howard, vu sa forme actuelle assez mauvaise, fasse partie du starting five à l'Ouest.
Mais arrêtons avec les critiques et savourons seulement le fait que deux français fassent partie de ce match, une première pour le basketball tricolore. A l'Ouest, il faut avouer que l'on s'attendait un peu à voir Tony Parker figurer dans les sept noms ajoutés au cinq choisis directement par les fans. Cependant, un léger doute subsistait car en face de notre TP national se trouvaient de grands noms de meneurs comme Damian Lilliard des Portland Trailblazers et Stephen Curry des Golden State Warriors. Au final, c'est Tony Parker qui sera présent dans l'enceine du Toyota Center de Houston pour disposer de sa cinquième étoile de All-Star après les éditions 2006, 2007, 2009, 2012 "je vais jouer mon cinquième All-Star Game à Houston où j'avais participé à mon premier match All-Star en 2006, j'interprète cela comme un signe et le voyage de San Antonio aura l'avantage d'être assez court" s'amusait le meilleur basketteur français de tous les temps.
Cette selection vient juste récompenser l'excellent début de saison du texan qui marque, depuis le début du championnat en novembre dernier, plus de dix-neuf points par matches et distribue près de huit caviars, autant dire sa meilleure saison "j'ai la chance d'avoir un excellent coach en la personne de Gregg Popovich qui me donne constamment de nouveaux objectifs et des challenges toujours plus compliqués à relever donc ça me pousse à ne pas me reposer. Gregg croit en moi et est sûr que je peux toujours mieux faire sur le parquet" ajoutait Tony Parker. A ses côtés, il retrouvera son coéquipier Tim Duncan qu'il avait abandonné la saison passée "ça avait été compliqué de ne pas avoir Tim au dernier All-Star Game. Je suis entré dans ce cercle fermé sous son aile donc j'étais triste qu'il ne soit pas choisi. C'est pourquoi j'étais aussi très heureux pour lui quand j'ai appris la nouvelle. Lui était même étonné d'en faire parti. Pour preuve, il avait prévu de partir en vacances" nous avait l'eternel numéro neuf bleu.


Première pour Noah

Et comme un plaisir ne vient jamais seul, il fallait forcément qu'un autre frenchie s'invite à la fête. Et qui d'autre que Joakim Noah pour vérouiller l'intérieur de la conférence Est. Si Derrick Rose avait joué ce début de saison, sans doute qu'on n'aurait pas vu ce second français présent sur un All-Star. Car avec l'absence de son meneur incroyable, les Bulls de Chicago avait besoin de grands gars pour prendre le relais et Joakim n'hésita pas à prendre ses responsabilités. Comme son copain texan qu'il retrouvera à Houston, le fils de Yannick réalise sa meilleure saison comptable avec plus de douze points par apparition sur un parquet et onze rebonds. Une selection étonnante d'un pivot qui s'exprimait ainsi il n'y a pas si longtemps "je n'ai pas trop le style All-Star. Je ne suis pas du genre à faire le show à tout va. Ce que j'aime, c'est d'empêcher mes adversaires de marquer. Moi, c'est la défense qui m'excite et qui me transcende vraiment". Heureusement pour le double vainqueur du tournoi universitaire avec les Florida Gators en 2006 et 2007, le style du All-Star Game a un peu changé. Fini les matches sans défense où le seul onjectif était de dépasser les cent-quarante points, il a été prouvé que ça commençait à fortement ennuyer les fans donc les coachs se sont remis à penser défense et là, Joakim Noah va pouvoir s'amuser même s'il sait que son temps de jeu sera réduit "je suis déjà surpris d'en faire partie alors je ne vais pas pleurer si je passe la majorité du temps sur le banc. Je sais qu'en face, je vais avoir Kevin Garnett et Tyson Chandler, autant dire du bon monde mais pas vraiment de la concurrence car l'important est de gagner. Les distinctions personnelles ne m'ont jamais intéressées. Quand je serai sur le parquet, j'essaierai juste d'aider la Team Est".
Deux français présents dans un All-Star Game, c'est déjà une prouesse qui aurait été impensable il n'y a pas si longtemps mais un troisième bleu aurait pu garnir les bancs du Toyota Center. Nicolas Batum n'était pas loin du tout du Graal suprême mais malgré une saison étincelante où l'ailier des Portland TrailBlazers qui culmine à plus de quinze points par match, plus de six rebonds et quatre passes et demies mais qui paye la mauvaise saison de sa franchise, enlisée depuis les toutes premières semaines de la saison régulière dans le ventre mou de la conférence Ouest. De plus, tout le monde sait que l'Ouest est plus garni en matière de talents individuels mais dans les prochaines années, certains coachs comme George Karl croient en Nicolas Batum "ça a pas mal parlé de lui. Il est peut-être un peu jeune. Mais s'il confirme, je ne serais pas surpris de le voir très prochainement dans un tel évènement et ce dès la prochaine saison". Qui a dit que le basket français n'allait pas bien ?
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 07 février 2013
Modifié le 03 février 2013
Lu 602 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲