FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Dieu est un salaud

Est-ce qu’Il existe, au moins? Moi, j’en sais rien. Mais dès que les ennuis se pointent, Dieu se barre. Dieu est un salaud.


Est-ce que Dieu existe? J’en sais fichtrement rien.
Et entre nous, je préfèrerais qu’on le sache jamais. Quelle que soit la réponse, ça foutra la pagaille partout.

Je sais pas si Dieu existe. Je m’en fous.
Mais s’Il existe, c’est un fieffé salaud. Un sale bonhomme qui ricane en nous regardant porter des fardeaux et qui aime nous faire croire que ces fardeaux n’existent pas.
Quel con.



Dieu me permet d’écrire des inepties. Il est quand même sympa, finalement.

Je suis en train d’écrire un article sur Dieu. S’Il voulait pas qu’on blasphème, Il m’aurait empêchée de le faire.

J’ai martyrisé ma sœur quand j’étais petite. Je lui piquais ses poupées, je l’empêchais d’entrer dans la salle de jeux, je mangeais toutes ses frites quand elle avait le dos tourné. Amour fraternel, dit-on. D’accord. Mais en attendant, elle en a bien bavé. Et elle me l’a bien rendu.
Si Dieu voulait pas que je martyrise ma petite sœur, Il m’aurait empêchée de le faire.

Si Dieu voulait pas que des clodos se massacrent entre eux à coup de canifs pour une portion de ratatouille, Il m’aurait guidée jusqu’à eux pour leur donner ma part. La ratatouille, je trouve ça dégueulasse.

Si Dieu voulait pas supporter le spectacle de cette putain de réalité, Il aurait au moins pu inventer l’illusion. Mais non: sadique comme Il est, Il s’est dit que ça serait sympa d’en créer quelques-uns qui soient lucides. Juste pour voir si le son des lamentations et du désespoir est agréable à entendre.

Dieu peut faire des tas de choses, seulement voilà: il veut pas s’occuper de nos petites affaires de vices. Le meurtre, c’est pas Dieu qui l’a inventé, c’est l’Homme.
Et puis non, après tout! C’est pas l’Homme qui a inventé le meurtre; puisque le meurtre vient d’une pulsion destructrice et, Herr Freud m’approuverait, les pulsions, on les contrôle pas. Elles mijotent dans le psyché, et quand l’occasion se présente, elles attaquent en traître.
Saletés. Le meurtre a été inventé par les pulsions, alors?
Mais, les pulsions naissent pendant l’enfance, n’est-ce pas Sigmund? C’est l’enfant qui a inventé le meurtre? Quelle ineptie! Au placard, la théorie fumeuse!
Un enfant, c’est bâti, c’est construit par l’environnement, l’entourage et l’éducation. Un enfant, ça naît pas tout formé, tout savant et tout fini.
C’est l’environnement qui a inventé le meurtre?
Et l’environnement, si je ne m’abuse, il existe depuis la formation de la Terre?

Bien.
Et Dieu dans tout ça?
On se retrouve devant deux possibilités:
* Vous êtes créationniste. Dans ce cas la Terre a été créée il y a quelques temps par Dieu. Alors c’est lui qui a inventé le meurtre, puisque c’est lui qui a créé l’environnement.
* Vous êtes évolutionniste. Alors la Terre vient du Big Bang. C’est une explosion insonore qui a inventé le meurtre.

Dans les deux cas, c'est stupide. Dieu ne peut pas créer le meurtre. Et s'il l'a fait, c'est un con, et il mériterait d'être rétrogradé de sa position confortable de Maître du Royaume des Cieux.
Pareillement, une explosion, ça crée pas le meurtre. N'allons pas débiter de telles énormités.

Vous êtes sceptique, je le sens. Vous vous demandez où est la faille, parce que ce que j’avance est complètement stupide. Vous cherchez des excuses. « Mais où c’est qu’elle a merdé, celle-là? Elle ose quand même pas dire que le meurtre a jamais été inventé? »

Si, j’ose, j’affirme.
Le meurtre a jamais été inventé.
Et, si vous y réfléchissez deux secondes, vous verrez qu’il n’a pas non plus pu exister de tous temps.
Pour les créationnistes, c’est impossible car Dieu est le seul à avoir toujours existé de tous temps. Ca voudrait dire que Dieu a inventé le meurtre.
Pour les évolutionnistes, c’est impossible, parce qu’avant le Big Bang, y’avait rien. Le meurtre ne se baladait pas dans l’infini cosmique.

Donc, le meurtre a jamais été inventé.
Il n’a pas existé de tous temps.
N’écarquillez pas les yeux, je viens de vous montrer que le meurtre n’existe pas.
Allons, allons, ne faites pas la grimaces.
Retournez quelques lignes plus haut et cherchez où s’est glissée l’erreur de mon raisonnement. Faites-moi signe quand vous l’aurez trouvée. Elle doit forcément exister, seulement j’avoue que le poil dans la main qui me sert de canne me chuchote de pas repasser des plombes sur ce que j’ai déjà écrit.

Comment?
On vous a toujours dit de relire ce que vous avez écrit?
Tss, quel manque de jugeotte. Si on interdisait la relecture, les gens se reposeraient moins sur elle et feraient plus attention à l’orthographe de leur « premier jet ».
La relecture, c’est pour enquiquiner les neurones, c’est pour soulager la matière grise, c’est pour permettre l’inattention. Quelles foutaises!

Enfin.
J’en reviens à mon sujet. Vous voyez où ça mène, l’inattention.
Il ne faut pas revenir sur ce qui est déjà écrit.
Il ne faut pas revenir sur ce qui est déjà fait.

L’écriture dure le temps d’une pensée. Si je reviens dessus, ma pensée aura changé. J’aurai perdu une réflexion. J’aurai envie de tout changer pour mettre quelque chose de complètement différent.
Alors, quitte à recommencer bêtement mon cheminement spirituel, je préfère encore écrire le nouveau venu sur une autre feuille. C’est du bon recyclage, ça. De l’esprit non gaspillé.

L’acte, lui, dure le temps d’un fait. Je peux pas revenir dessus. Le temps est pas une bande de K7 qui se rembobine quand on a loupé un passage. Le temps, c’est pas comme Club Internet, on peut pas faire pause pendant un direct.
Alors on assume. C’est tout ce qu’il reste à faire.



J’ai écrit des âneries. Je vais bientôt me mettre à braire

Ce titre est mensonger.
J’ai écrit des choses sans queue ni tête, mais c’est loin d’être digne d’un âne.
Quoi qu’un âne puisse être très digne, là n’est pas la question.

J’ai parlé du meurtre.
Pour montrer les failles du système Dieu/Homme. Parce que c’est ça qu’on fait, régulièrement, on applaudit les miracles de Dieu grâce à qui, par exemple, Jean-Paul II a pu interdire la capote et propager le SIDA chez tous les catholiques de la planète.
On applaudit Dieu et on crie au scandale quand on voit la gueule de vicieux de l’être humain. C’est sûr, sur le coup, on s’est fait arnaquer sur la marchandise.
Mais y’a pas de service après-vente chez Dieu.
J’ai donc parlé du meurtre. Juste pour montrer que Dieu est pas tout blanc et l’Homme est pas tout noir.


J’ai parlé de l’interdiction du retour en arrière.
C’est pour mieux parler de l’obligation d’aller de l’avant.



Liberté, égalité, responsabilités…

On ne retourne jamais en arrière.
On ne peut pas revenir sur ce qu’on a fait ou sur ce qu’on n’a pas fait.

Pourquoi je raconte ça?
Parce que j’ai envie de le faire. C’est ma liberté qui m’autorise à le faire.

La liberté!
On lui doit tout, n’est-ce pas?
Grâce à elle vous avez fait les études que vous vouliez faire, vous avez rencontré des gens qui comptent dans votre vie, vous avez fait repeindre votre chambre en bleu, vous avez commencé la cigarette, vous avez eu un accident de scooter, vous êtes devenu héroïnomane.
La brave liberté!
Elle nous permet de faire ce que nous désirons faire. Les repentirs judiciaires, ça vient toujours trop tard. C’est normal. Si on arrêtait quelqu’un avant le crime, on ne pourrait pas le condamner.

Seulement voilà, la liberté a conclu un pacte avec le temps.
On se ligue pour mieux vaincre, c’est bien connu.
Ce sont les clauses du contrat: « Tu as le droit d’abuser de ta liberté; en contrepartie, tu n’auras plus jamais le droit de revenir en arrière sur tes actes ».
Quel supplice! Devoir faire des choix, et ne pas avoir le droit de voir si les autres choix auraient eu un meilleur résultat!

Bon.
Tout ça, ça peut encore passer. C’est vivable.

Mais la liberté et le temps s’accordent en harmonie avec la responsabilité.
C’est une garce, celle-là, responsabilité.
Tellement garce qu’on s’étonne que Dieu ne s’en attribue pas la paternité. Non, non, Il la laisse aux hommes. Lui, Son truc, c’est plutôt le Destin.
Bref. Nous y reviendrons.

La responsabilité. Bordel, mais qu’est-ce qu’elle fout là, celle-là?
On dirait une putain. Elle te laisse miroiter la liberté, tu grimpes aux rideaux, et quand tu redescends, tu dois payer. On s’envoie pas en l’air avec le hasard comme ça, malheureux. Les tarifs sont chers.

Quand tu reviens de ton long voyage d’entre les bras de Liberté, te voilà enchaîné et torturé par les responsabilités. Déjà que tu pouvais pas revenir sur tes actes pour voir si d’autres étaient plus sympa, mais alors là, tu pourrais presque en venir à les regretter, ces actes.
Mais alors, la liberté n’est pas une liberté? Quoi qu’elle nous laisse faire, elle nous emprisonne.
Oui. Mais il n’empêche, qu’elle te laisse faire. Si elle était pas là, tu serais emprisonné à ne jamais rien pouvoir faire.

Un acte entraîne une réaction.
On tue, on est condamnable. On vole, on est condamnable. On insulte, on est condamnable, on crache, on est condamnable, on fronce les sourcils on est condamnable, on cligne des yeux on est condamnable.

Merde.
Quoi qu’on fasse, des chaînes nous retiennent.
Quelle dure réalité. La liberté que Dieu m’accorde est en fait un piège à cons.
J’ai des responsabilités. Quel fardeau.
Mais si j’en avais pas, j’aurais pas de liberté.
On sait ce que ça donne, la liberté sans responsabilités.
Ca s’appelle le Destin.



Tout est écrit, c’est Dieu qui le dit

Il a bon dos, Dieu.
Il nous a écrit un destin, à tous. Il est prévoyant.
Mais qu’est-ce qu’Il est con.

C’est son dada, à Dieu.
« Tout est écrit, tout est prédit, va, avance sans peur, c’est moi qui trace ton chemin. Toutes les merdes que tu rencontreras sur ton sentier, c’est moi qui les ai mises. Tu peux te pencher pour les ramasser, si tu veux, tes mains en seront pleines, mais ne t’affole pas: c’était écrit. C’est pas ta faute. T’as les mains pleines de merde et de sang. Mais pas d’entourloupe: je suis le Tout-Puissant. C’est moi qui en ai décidé ainsi. Pleure pas! Puisque je te dis que t’y es pour rien ! Vas-y, tu peux tuer, violer, voler, je m’en fous! C’est moi qui l’ai écrit! »

Ca se tient pas.
Si Dieu fait ça, alors Dieu est un sale con.
Et si Dieu existe vraiment, ça m’étonnerait qu’Il agisse comme ça.

S’Il agit pas comme ça, c’est donc qu’Il n’a pas écrit de destin. Pour personne.

Donc Il nous offre notre liberté.
Et Il nous la sert sur un plateau d’argent tout scintillant, et on se sert comme des affamés. Liberté, liberté, plus de liberté! Orgie de liberté!
Mais quand la fête est finie, les gendarmes Responsabilité viennent tabasser les gros fêtards.
Dieu laisse les responsabilités nous taper sur la tronche. Alors que c’est Lui qui nous a proposé Sa putain de liberté!

Dieu est un sale con.
Quoi qu’il fasse, c’est un sale con.

Sauf que dans le cas du Destin, c’est un con coupable, et dans le cas des libertés, c’est un con innocent.

Est-ce qu’il existe, d’abord?
Je me suis même pas posé la question.
Il nous laisse nous dépatouiller avec notre merdier.


Dieu est un salaud.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (683)
Re: Dieu est un salaud
Posté par iprime le 13/02/2013 01:53:55
....éternel ce sujet...
j'voulais pas, mais je suis là.... ça m'énerve tout ça, ces gens qui disent oui, ceux qui disent non...

Moi je dis peut-être et on s'en fiche !

Sans rire, depuis quand les écrits sont une preuve de la société des époques à laquelle ils correspondent ????

Vous voyez ce que je veux dire ?

Je n'amène aucune preuves, non, je soulève simplement qu'une idée intéressante à développer !

donc que nul personne ne pourra me prouver le contraire, je n'avance aucun état de conscience particulier, puisque je n'avancerais que le principe des états (si par états on comprend états d'esprit, genre bien et mal, ying yang, blanc noir, content pas content).
Bref, voici un discourt avec une orientation neutre (claquez moi si j'me trompe(si par claquez on comprends un gros coup de ta main dans ma gueule)).

Les livres ne reflètent que les éléments qui ont contribués à l'écrire, si bien qu'aucun d'eux ne peut transmettre la pensée réelle de la totalité des individus ayant vécu à cette époque, nombreux n'avaient probablement pas droit d'avis, ou des avis considérés comme sans importance(mais pourtant bons)... comme à notre époque en fait.

La croyance n'est pas uniquement du domaine religieux... tout le monde l'ignore ou quoi ???

La croyance c'est le ressentit, la croyance c'est tout ce qu'on ne sait pas de la vie !!!
A chaque fois qu'on pense ne rien savoir, on s'efforce à croire en quelque chose, même si c'est en rien; ça arrive chaque jour, à chacun, on ne s'en rend pas compte,
c'est juste normal..

Croire c'est justement avoir un avis, sans preuves pour l'appuyer...
C'est basiquement le principe de la croyance..... sinon, c'est la science...

Et ce n'est pas parce que l'on peut mêler sciences et religions qu'il faut supprimer la religion... Je veux dire... la science s'efforce de trouver des preuves pour "prouver" la croyance.... genre, prouver une croyance?.... un casse-burne pour m'expliquer ?

Hé, nous aussi y'a 1000 ans du fond de ma cave avec quelques potes on aurait pu écrire un bouquin sur une société vénérant je ne sais quel dieu, ou décrivant les croyances de chacun comme étant immuables... histoire de mettre encore plus de gens dans la même case...

On a tous besoin de croire en quelque chose, et les croyances d'avant ne sont pas forcement bonne à garder..

J'veux dire.... t'as gardé les roues en bois sur ta nouvelle BMdoublevé ???
pas moi.... j'ai gardé ma vieille religion d'y'a 2000ans, mais pas les roues.... dommage...

Sans rigoler, l'évolution passe par tout, et la science freine l'evolution de la religion, puisque elle y cherche une réponse... et tout le monde sait qu'il n'y en a pas... enfin merde, c'est le principe de la croyance quoi !!!


Nous n'aurons jamais assez de preuves scientifiques pour en parler scientifiquement, les croyances s'expliquent par elles même et rien d'autre; ça serait comme essayer de mélanger un cailloux et de l'eau avec une cuillère en bois...
Donc pas la peine de forcer sinon ça va tout salir !

Dieu c'est juste ce que chacun voudra bien croire, vous croyez pas ? du moment que cela permette d'aller de l'avant, sans blesser personne, dans l'esprit d'une humanité digne de ce nom.
Re: Dieu est un salaud
Posté par jacquesv le 11/02/2013 22:39:19
orsoula,
"que nul personne ne pourra me prouver le contraire"

Désolé, mais là tu emploies un sophisme : le renversement de la preuve. En dialectique comme en science, celui qui avance quelque chose a le devoir d'en apporter la preuve (l'onus probandi, en latin), sinon il peut tout juste soulever la question, comme matière à réflection, pas plus.

PS, la médecine arabe était vraiment très avancée à ce moment, personne ne le contestera, mais de là à en faire une religion, ça va très loin, trop loin pour moi.
Pourquoi?
Si je me souviens bien, Aristote avançait de bonnes hypothèses et ses textes se trouvaient à la bibliothèque d'Alexandrie. Beaucoup d'oeuvres de philosophes et scientifiques grecs ont été traduits par les Arabes. (vers 711, à Médina -si ma mémoire est bonne) En plus, les Arabes avaient des contacts avec l'Inde, qui connaissait aussi une civilisation appréciable déjà.
Pas de miracles donc, plutôt une évolution et une culture logique.

C'est gràce aux Arabes que l'ouest a pu prendre connaissance d'un tas d'oeuvres dont les copies n'existaient plus en Europe. (perdues lors du début du Moyen Age)
Re: dieu est un salaud
Posté par orsoula le 11/02/2013 09:23:34
warac ibne naufal etait le deuxieme qui a creux au profete, khadija a expliquer a son cousin ce qui qui s'est passer dand la grote,il lui a dit que n'est que l'ange gabriele qui venus a moise, waraca etait partie chercher dans les ecriture ancien il ne croyer pas au statue que ses parent adoreé cequi qui fait que khadija n'etait pas juife ni cretienet puis waraca est decéde quelque anneé apres que mohamed declarel'islame au gens il avait 60d'ecart entre lui est waraca il avait25ans quand il s'e marier avec khadija et le coran etait rester 20ans apres la mort de warac a descendre sur mohamed
si le coran etait ecrie par des etre humain expliquer moi comment des gens simple savait la division embryonnaire dans le coran http://www.islamicmedicine.org/embryoengtext.htm
safias'emarier avec le profaite apres la declaration de l'islame au gens il la la connus apres une bataille entre juife est musulement,est c'est une belle femme d'une famille noble juife est elle s'est converti a l'islame est enterrer( el bakih)

je vais te dire comme a dit le profaite dans le sence jacquesv: si tu me met le soliel dans ma main droit et la lune dans la main gauche pour croire que le coran n'est pas de dieu et je ne dire pas qu'il n'est pas de dieu il est d'allah le tous puissant mon coran est telllemennt fort fort que nul personne ne poura me prouvez le contraire
Re: dieu est un salaud
Posté par jacquesv le 31/01/2013 22:14:41
orsoula ,

Il reste beaucoup de questions ouvertes, concernant les origines de l'Islam.

Réfléchis déjà à ceux-ci:

#-Le role de Bouheira ("Raheb Bou-hayra"" ), moine nestorien de Syrie, converti à l'arianisme et ami très proche du prophète. Il l'aurait accompagné en Arabie.


#-Mohammed se maria avec Khadidja, riche veuve juive. Kahdidja avait un cousin nommé Waraka ben Naufal,il était "Hanif" et connaissait les Ecritures Saintes en hébreu.

#-Il semble que la "conversion" de Mohammed au Dieu de la Révélation fut immédiatement suivie d'un zèle missionnaire déployé a l'égard des Arabes mecquois.

#-Safiyya , d'origine juive aussi (une Khaybar).

Ensemble cela donne déjà quelquechose à quoi réfléchir, même si séparément, chacune de ces données semble de moindre importance.

Modifié le 31/01/2013 22:27:40
Re: Dieu est un salaud
Posté par orsoula le 30/01/2013 21:58:53
malgré que votre commentaire date de 2010 les arabe avant l'islame ceux d'arabie n'etait ni cretien ni juife il croyer a houbel des statue faite avec leur main avec de la piere ou du bois et la priere, le coran et de dieu il descendu sur mohamed prophéte de dieu au musulment, mohamed un orphelene hachimite et il ne savait ni crire ni lire et le premier verset qui est descendu sur lui c'etait (lis au non de ton seigneur qui a creé lhomme d'un caillout de sang)
ne dit pas sur mon coran ce que tu ne sais pas,dans la tora il ya un passage qui parle de( oume el coura)et c'est le non qui donner les ancien a maka, les juife deteste( la bacara)la deuxieme sourate dans le coran comment il aurais put l'ecrire , je te laisse chercher pourquo il la detesete
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (683)
Publié le 31 mai 2007
Modifié le 31 mai 2007
Lu 5 351 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143