Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Dimanche 19 mars 2006

Just another sunday... Ou l'illusion que d'aligner des caractères noirs sur un fond blanc me permettra d'aller mieux. Et si en fait rien n'allait mal ?


Dimanche 19 mars 2006.
Le naturel a repris le dessus. Mon bouclier de boucles a chassé les cheveux lisses que le coiffeur m'avait donné pour quelques jours.

Dimanche 19 mars 2006.
Saint Joseph, ça tombe bien, je ne connais pas de Joseph. Encore une journée vide.

Dimanche 19 mars 2006.
Pourtant la matinée commençait plutôt bien, trop bien pour un dimanche : un pain au chocolat au ptit dej', c'est trop rare, ça n'annonce rien de bon.

Dimanche 19 mars 2006.
Aujourd'hui j'ai exactement 17 ans et 7 mois jour pour jour. Génial.

Dimanche 19 mars 2006.
Une fois de plus, je passe mon après midi à errer sur internet, lisant la vie des autres sur des sites sans intérets. Je me trouve pathétique. Et voyeuse. ça existe ce mot, voyeuse ? Je ne sais pas. De toute façon l'écran de l'ordinateur est fade, aussi fade que moi, il me pique les yeux, à moins que ça ne soit la fatigue.

Dimanche 19 mars 2006.
Je me mets au lit avec un livre, au moins je passerai un bon moment. Virginie Despentes, Bye Bye Blondie. Je me plonge dedans. C'est drôle comme une fois de plus j'éprouve le besoin de vivre une vie autre que la mienne. Crise d'ado version hard. Punkette, fugue, LSD... Le contraire de moi. Et pourtant je me complais à m'identifier à elle. Au moins elle, elle vit.

Dimanche 19 mars 2006.
Transparente. Insipide. Seule.

Dimanche 19 mars 2006.
Pourquoi personne ne me voit ? Pourquoi dans la rue je suis de celles que l'on bouscule sans s'en rendre compte ? Pourquoi je suis de celles qui n'osent jamais donner leur avis ?

Dimanche 19 mars 2006.
Timide. Faible. Naïve.

Dimanche 19 mars 2006.
M'aura t-il fallut tout ce temps pour me rendre compte que même quand on a la tête pleine de rêves, si on ne fait pas d'efforts, ils ne se réalisent jamais ?

Dimanche 19 mars 2006.
Ordinaire. Ni grande ni petite. Ni maigre ni grosse. Ni blonde ni brune. Sensible mais pas démonstrative. Guitariste médiocre, danseuse sans souplesse : artiste manquée ?

Dimanche 19 mars 2006.
Ordinaire. Se fond dans la masse, rêve secrètement de sortir du lot mais s'obstine à y rester.

Dimanche mars 2006.
Ainsi écrire m'aura donné l'illusion de faire quelque chose d'utile dans cette journée un peu à mon image:sans soleil mais sans pluie, ni chaude ni froide.

Dimanche 19 mars 2006.
Des lignes qui ne racontent rien. Des lignes qui n'auront servies à rien.

Dimanche 19 mars 2006.
Rien à signaler.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Re: Dimanche 19 mars 2006
Posté par licot le 06/05/2006 23:14:07
trés cool ton article et aussi original !!!!:)
Les dimanches, jours d'ennui
Posté par chaminou le 06/05/2006 14:06:25
Ah, j'en ai vécu des dimanches déprimatoires comme toi, plus jeune, chez mes parents, là où il n'y avait RIEN à faire (et ni bouquins à lire, ni blogs à n'éplucher sur le Net ! ;o))). T'inquiètes, ça passera bien si tu te bouges un peu... Quant aux rêves, euh...
Je crois qu'ils ne sont pas tous faits pour être réalisés.
Re: Dimanche 19 mars 2006
Posté par toy-toy le 06/05/2006 12:44:57
C'est magnifique... je sais que ce texte est triste, que tu dois être malheureuse, c'est pour ela que je précise que quand je dis que cet article est "magnifique" je ne parle pas du fond, mais de la forme et des émotions qu'il contient...
Re: Dimanche 19 mars 2006
Posté par lollie le 05/05/2006 23:24:48
bel article :) est-ce vraiment ce que tu vis? si tu as un problème fais moi signe ;)

en tout cas bon courage et reste positive quoi qu'il arrive...
Re: dimanche 19 mars 2006
Posté par ultrawave le 05/05/2006 22:49:47
Courageuse. J'imagine que tu as du regretter ton article. "Comment ai-je pu penser que ma déprime intéresserait les gens?" Evidemment, on trouve toujours quelqu'un pour dire que c'est bien d'écrire qu'on va mal... peu rassurant dans cette situation. Alors tu vas t'enfermer dans ta chambre, seule, et gratter ces cordes dont le son semble être une des seules échappatoires envisageables. Tout ça je le pense aussi. Mais l'écrire, c'est le premier pas pour oublier, alors accroche toi à cette vie qui ne t'as pas encore montré son coté ensoleillé...

Modifié le 05/05/2006 22:50:11
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Publié le 05 mai 2006
Modifié le 25 mars 2006
Lu 506 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲