Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Djinn : Le pavillon des plaisirs

Dufaux et Miralles ouvre un nouveau cycle d'une des séries les plus érotiques du neuvième art...


« Le pavillon des plaisirs se déroule aux Indes, alors sous domination britannique. La mère du maharadja confie à Jade une mission: initier sa future bru, la fille du rebelle Radjah Sing, à l'art de l'amour. Son but ? Modifier la politique, favorable aux Anglais, de son fils. Les Anglais, eux, espèrent que le maharadja saura convaincre sa future épouse de se rallier à eux. Mais une étrange malédiction plane sur le palais. Cette "présence" ne se matérialisera que devant une seule personne: Jade. Ce tout nouveau cycle intitulé "India" se situe chronologiquement après le cycle "Ottoman" et avant "Africa". Il peut se lire indépendamment de ce dernier. Après avoir été la favorite du sultan, Jade opère un retour aux sources et renoue ici avec l'univers clos des harems. Rompue aux jeux du pouvoir, elle devient la pièce maîtresse de la politique qu'entend mener, au Rajasthan, la mère du maharadja. Dans ce récit où l'amour est une arme, personne n'est innocent. Chacun conspire, espionne, trahit ou dissimule de lourds secrets. L'érotisme, très présent, est servi par un dessin d'une rare élégance qui met magnifiquement en valeur les costumes, l'or des palais et la beauté des paysages. » (Présentation Dargaud)


En cette fin d’année, Dufaux et Miralles ouvre un nouveau cycle de leur série sensuelle et surnaturelle, Djinn. La série Djinn tourne autour dans lieu ouvert à tous les imaginaires et fantasmes : le harem. Dans ce dixième album, Jade doit enseigner son art de l’amour à la future mariée du Maharadjah Eschnapur dans le pavillon des plaisirs. Evidemment les auteurs ont cherché à éviter les stéréotypes faciles et les clichés machistes. La vision d'Ana Mirallès a donc été essentielle, s'éloignant de l'image de la femme comme simple objet de plaisir... Ce qui ne l'empêche pas de mettre en valeur la dimension plastique du corps féminin. Pour la dessinatrice : "les corps nus doivent parler, ils font partie des dialogues dont ils peuvent modifier la teneur. La nudité doit transmettre cette émotion que nous connaissons tous intimement, ce léger frissonnement mental reconnaissable entre tous, que nous ne savons pourtant ni créer ni décrire". (interview dans BoDoï)


Si l’érotisme empreigne cet album, l’aventure est également au rendez-vous. La mission de Jade est au cœur d’intrigues politiques, sources de nombreux complots et rebondissements. Rien d’étonnant vu que le scénariste de cette série n’est autre que le très prolifique Jean Dufeau. Celui-ci multiplie les personnages animés chacun par leurs propres ambitions et rancœurs. Les combinaisons d’intrigues sont donc infinies et tout cela promet un nouveau cycle effréné et d’une très grande intensité. D’autant que Dufaux a mâtiné le tout d’une touche de fantastique. Cet album met en place le décor et les différents protagonistes. Que la fête commence !


Série : Djinn
Titre : Le pavillon des plaisirs
Auteurs : Dufaux, Mirallès
Editeur : Dargaud
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 08 décembre 2010
Modifié le 06 décembre 2010
Lu 2 310 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲