Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Double Masque : La Fourmi

Quand Napoléon se fait voler un objet secret par une prostituée, Paris devient le lieu de complots occultes et dangereux...


"Chargé par Bonaparte de mettre la main sur une prostituée nommée Opale, La Torpille se retrouve entre les mains de La Fourmi, l'autoproclamé nouveau maître des cloaques de Paris. Après lui avoir échappé grâce à l'Ecureuil, une étrange garçonne aussi dangereuse que séduisante à la solde du redoutable Fouché, La Torpille plonge dans les bas-fonds de la capitale. Sur les traces d'Opale, il croisera toute une faune d'étranges personnages comme le mystérieux Fer-Blanc, vendeur de casseroles ambulant et inquiétant, que même La Fourmi semble redouter... " (Présentation Dargaud)


Comme prévu Dufaux et Jamar ne nous ont pas fait trop attendre pour dévoiler la deuxième partie de Double Masque, série qui a débuté l'année dernière. Mais s'ils ont en effet réussi à boucler une première histoire peu palpitante au bout du compte, le mystère demeure entier sur ces deux masques, et le personnage clé "Fer Blanc". Les auteurs jouent à nouveau sur l'opposition entre deux hommes nés le même jour et liés par un mystérieux masque blanc : l'un, Napoléon Bonaparte, semble être fait pour la lumière et pour régner sur la capitale d'en hauts, l'autre, "la Fourmi", règne sur l'ombre et sur le Paris souterrain. Mais tout ceci, nous le savions déjà. En somme, les auteurs noient le poisson en achevant le premier récit tout en laissant percevoir une longue série derrière, où il faudra être très patient pour tout comprendre.


Sur la lancée du premier tome, les auteurs mêlent réel et imaginaire, personnages historiques et fiction. Les auteurs essayent de s'inscrire dans la lignée de Vidocq, des Mystères de Paris et autres chefs d'œuvre du 19ème siècle. Mais ils ne semblent pas pouvoir tenir le rythme des récits d'antan sur la longueur. A force de multiplier les personnages, aucun n'arrive vraiment à susciter l'intérêt du lecteur. Finalement, on se demande où Dufaux et Jamar veulent en venir. Double Masque est une lecture agréable et facile, mais sans grande surprise.


Toujours dans un style semi-réaliste, Martin Jamar dépeint les personnages hauts en couleurs qui parcourent l'histoire. On peut ainsi noter tout le travail sur les différentes expressions de visages. En revanche, on peut regretter le manque d'inventivité dans la mise en page. Le dessinateur se concentre surtout sur les visages des personnages, comme s'il voulait réaliser une galerie de portrait. Si le trait limpide de Jamar et les couleurs de Denoulet rendent l'ensemble agréable à lire, le dessin n'arrive pas à imprimer une réelle dynamique.


Série : Double masque
Titre : La Fourmi
Auteurs : Dufaux - Jamar
Editeur : Dargaud
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 28 février 2005
Modifié le 06 mars 2005
Lu 2 232 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲