Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Du grand Ribery

Les deux premiers matchs du munichois viennent confirmer sa bonne forme aperçue depuis les trois matches de préparation.


8/10. C'est la note qu'on pouvait donner à Franck Ribery à l'issue de ce deuxième match de poule, face à l'Ukraine. Et il la mérite cette note. Pourtant ce n'était pas gagné ! Il y a encore trois mois, il paraissait troublé quand il jouait sur le sol français que ce soit en Equipe de France, il disait "je sens que je n'ai pas le droit à l'erreur quand je joue sous leurs yeux et ça me paralyse. Ca me tétanise et je suis incapable de bien jouer ou de jouer comme j'en ai l'habitude". Même en club, le fait de venir dans un stade français lui causait des sueurs froide. Exemple : le match aller des quarts de finale de la Ligue des Champions où le Bayern devait se déplacer au Velodrome. Resultat : mauvais match alors qu'une semaine plus tard, Ribery rayonnait à l'Allianz Arena.


La cofiance de blanc

Ce désamour entraina certains à se demander si le bavarois méritait vraiment sa place dans la liste de Laurent Blanc en vue du championnat d'Europe des nations. Une situation que son ami et coéquipier Thomas Muller ne comprenait pas "vous auriez tort de ne pas l'emmener. S'il n'était pas là, on ne serait pas aussi bon. Franck est un leader technique et ne pas prendre un tel talent, cela peut s'apparenter à du suicide". Sans trop de suspense, il était selectionné par un Laurent Blanc qui a toujours donné sa confiance à l'ex marseillais et s'en défendait "on n'a pas énormément de bon joueur évoluant dans des grands clubs européens. J'ai toujours confiance en lui. Il a juste un bloquage mais il va passer au-dessus, j'en suis sur".


Retour au meilleur moment

Devin Laurent Blanc ? Dès le premier match de préparation du côté de Valenciennes, contre l'Islande, Ribery égalisa alors qu'il n'avait plus marqué sous le maillot bleu depuis plus de 3 ans et ce but contre la Lituanie, en mars 2009, comptant pour la campagne de qualifications au Mondial 2010. Ses deux autres buts lors des deux autres rencontres face à la Serbie (2-0) et l'Estonie (4-0) vinrent renouer les liens entre le public tricolore et son petit Ribery. Le debut de cet Euro vint corroborer ce retour. Très bon lors des deux premiers matches, Ribery fut l'un des francais les plus en vus. Hier, c'est lui qui ammena l'ouverture du score de Menez. Le Ribery que l'on voit ressemble de plus en plus au Ribery de 2006, le petit nouveau qui jouait avec une innocence presque enfantine et qui s'amusait avec le Grand Zidane lors de la Coupe du Monde 2006. Hier, il fut même élu meilleur joueur du match "ça fait plaisir et surtout du bien. Je n'aime pas tellement les récompenses personnelles dans un sport collectif et ce soir, c'est l'équipe qui a gagné. Je sens que cette équipe peut aller loin" confiait le munichois. Peu a peu, Knysna s'éloigne...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 30 juin 2012
Modifié le 26 juin 2012
Lu 577 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲