FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...

Un article pour apprendre à éduquer ses enfants sans violence dans un esprit de respect mutuel, ou comment aider ses enfants à bien grandir...


L'éducation des enfants doit se faire de manière non violente, les enfants ne sont pas idiots et comprennent tout il faut donc leur expliquer les choses de manière simple et efficace.
Les fessées, giffles ou autres pressions morales n'ont pour effet que de défouler des parents impuissants, violents voire pervers.
"Juste une petite fessée, cela ne fait pas de mal ! " Combien de fois avons nous entendu ce genre de phrase que je trouve honteuse, les parents irrepectueux devraient ils se prendre une petite fessée de temps en temps pour devenir mieux ?
Les hommes et les femmes me font malheureusement penser à des animaux, (ce que nous sommes en effet) ils ont besoin d'écraser leur autorité, leur force sur leurs enfants qui sont les plus faibles :
C'est la loi de la nature ou la loi du plus faible, mais c'est un comportement stupide.


Comment faut il faire ?

Selon moi, il faut donner dès le plus jeune âge des repères, des limites. Donner des limites veut tout simplement dire que l'enfant sait ce qu'il peut faire et ce qu'il ne doit pas faire mais il sait aussi pourquoi ilpeut ou ne peut pas faire telle ou telle chose.

Il faut donc prendre le temps de dialoguer, expliquer, malheureusement les parents ont beaucoup de temps pour travailler mais souvent bien peu pour leurs enfants. Les enfants s'ils ont des interdits et qu'ils savent pourquoi c'est interdit auront tendance à moins dicuter et à plus appliquer les consignes.
C'est pourquoi nous devont sans cesse rappeler les règles, les riques, les dangers, et cela de la manière la plus calme possible, plus nous nous énervons plus ils le sentiront et s'énerveront à leur tour.
Du calme, de la patience, du respect et tout ira pour le mieux...


Celle là tu l'as pas volée !!!

Éduquer un enfant dans le respect, la tolérance et la non-violence est quelque chose qui devrait être normale et banale, pourtant ceci ne l'est pas pourquoi ?

La violence dans l'éducation à toujours existé et bien plus autrefois, que maintenant. Depuis notre plus jeune âge nous avons pris des claques et en plus de la claque, les phrases que nous avons toujours entendues sont :

"Celle là il l'a bien mérité ! "
"Tu l'a pas volée ! "
"C'est pour ton bien ! "
"Comme ça tu sauras pourquoi tu pleures ! "
Et nous, enfant nous trouvions tout ceci normal, c'est à dire si on me frappe c'est parce que je l'ai mérité, ou carrément pour mon bien. Le problème est que pour l'enfant, l'adulte a toujours raison, il dit la vérité, d'autant plus si l'adulte en question est le papa ou la maman. Et pourtant on a compris, maintenant mais trop tard que ce n'était pas vrai, l'adulte peut se tromper, il a parfois, ou souvent tord. Malheureusement notre cerveau inconsciemment a assimilé toutes ces phrases et on les reproduit sur nos enfants. Il devient alors extrêmement complexe d'accepter le fait que nos parents aient pu se tromper, remettre en question l'éducation qu'ils nous ont apporté c'est quelque part se remettre en question soi même, et cela est un chose complexe. Accepter le fait que nos parents aient pu commettre des erreurs c'est aussi accepter que notre éducation n'étant pas parfaite, nous même ne sommes donc pas parfait. Cependant, il faut aussi admettre que l'éducation parfaite n'existe pas, la personne parfaite non plus.


SOURCE : Mon site Web : "Education du respect,
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (24)
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par liam 91 le 09/07/2009 23:58:17
"Pour l'exemple de la voiture, rien n'a été dangereux puisqu'il ne s'est rien passé. Les parents, eux, ont eu peur, et ont transmis cette peur à leur enfant. Beau cadeau que font beaucoup de parents que de transmettre leurs peurs."... Je pense qu'un coup de pied au cul, dont mon copain se souvient encore 20 ans plus tard a été la meilleure solution. Est-ce que cela fait de moi un monstre? Qu'aurait-il fallu expliquer à un enfant de 4ans? Tu aurais pu te tuer ou tuer quelqu'un d'autre? Est-il possible qu'un enfant de 4 ans est la notion de mort? J'en doute, et le contraire serait grave. Alors que faire? Le laisser? C'est pas grave, il n'a rien? Qu'en retient l'enfant: il a fait quelque chose d'interdit, il ne s'est pas bléssé contrairement à ce que disent ses parents, il a eu un énième sermon... Bien. On lance les paris pour savoir combien de temps il attendra avant de recomencer? On lance les paris sur combien de chance il a de s'en re-sortir indemne? C'est ça, rendre service à un enfant?
Re: eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par eddy1982 le 09/07/2009 11:56:07
Ciervo. Pour l'exemple de la pute je vous rassure. Je n'ai jamais pensé une seule seconde traiter ma mère de sale pute, ni même une soeur, ni une amie, et croyez moi j'en connais un paquet dans la même situace. Pensez-y à fond à l'explication que vous donnerez à l'enfant à ce moment. Acisud fait relever que cela fera evidemment plus de dégats pour l'enfant. Pensez vous serieusement expliquer à un gamin de 5 ans comment se déroule l'acte sexuel, à quoi cela sert, qu'il est possible de marchander son corps, que cela n'est pas toujours correctement vu par la société, que vous ne vous livrez pas à cette activité, qu'il faut quand même dans la société où il vit les respecter et faire la part des choses sur certains points... Franchement, c'est une approche qui ne sera pas possible avec un enfant de 5 ans. Et de plus il est certain que ce n'est pas le seul sujet dont il faudra débattre avec lui dans le même temps, loin de là. Il sera plus optimal d'aller droit au but et de lui interdire d'insulter les gens. Ce qu'il peut assimiler à cet age, c'est que "sale pute" c'est un gros mot, qu'il n'a pas le droit d'employer, encore moins avec sa mère. Le reste, il comprendra lorsqu'il sera assez mur pour cela car il ne pourra apprendre que PROGRESSIVEMENT à lire convenablement l'environnement et à l'interpreter correctement.

Je suis persuadé que l'expérience d'un enfant vous murira.

Pour l'exemple de la voiture, je vais repeter la question d'Acisud : faut-il qu'il meure pour que la sonnette d'alarme soit tirée ? Tout jeune j'ai vu un camarade se fracturer le crane et y laisser la peau parce qu'il faisait des pirouettes dangeureuses interdites par la plupart des parents du coin. La semaine dernière, c'est le gamin d'un ami qui est mort noyé dans une piscine, parce qu'il a décidé d'aller nager tout seul. Le danger est hélas assez souvent à la porte, et l'accident peut souvent être évité. Et la solution n'est pas non plus de maintenir l'enfant dans une psychose en lui expliquant comment il peut mourir à chaque seconde, en plongeant par exemple un bout de fer dans l'interrupteur, en se faisant écraser par une voiture s'il traverse mal, ... Il est parfois mieux de se contenter d'une règle stricte, en se donnant aussi les moyens de la faire respecter, et c'est où l'autorité intervient.

Quant à l'adulte qui oublie son frein, l'arrangement à l'amiable ne signifie pas qu'il n'y aura pas de conséquences. Il règlera bien les frais et si jamais un automobiliste tuait votre gamin en oubliant de lever son frein à main, je suis persuadé que vous ne vous contenterez pas de dialoguer et de passer l'éponge. Le meurtre par négligence, c'est passible d'une peine d'emprisonnement ferme.

Ciervo, je vous inviterai à prendre vos responsabilités le moment venu. Il y a malheureusement des moments où l'éducation d'un enfant se joue sur des rapports de forces, plutot que sur la seule raison ou la patience. Le dialogue deviendra la seule arme lorsqu'il aura atteint un certain niveau de maturité.

Modifié le 09/07/2009 12:34:52
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par acisud le 09/07/2009 01:20:35
Nan, ça c'est juste des paroles en l'air, auxquelles il n'y a rien à répondre à moins de vouloir se piquer comme deux poules dans un poulailler. Il faudrait peut-être se demander qui a peur de la violence et pourquoi, mais autrement il n'y a pas grand chose à répondre. Je veux dire, bla bla, il faut expliquer à l'enfant que sa mère ne vend pas son corps sur le coin d'une rue et que donc il se trompe de terme... et là-dessus lui expliquer ce qu'est la sexualité et comment elle peut se marchander... non mais des fois, je ne sais même plus quoi répondre, vraiment!
Et bon, pareil pour les accidents de voitures, tu conseilles d'attendre que l'enfant ne soit plus de ce monde ou quoi? Non mais écoute Ciervo, les idées, c'est très bien, mais concrètement les choses sont différentes. Et crois bien que tout le monde essaye de dialoguer avec son enfant autant que possible, mais parfois ce n'est pas suffisant. Pour les adultes c'est pareil, il y a des policiers et des prisons, je ne sais pas si tu es au courant, mais la force physique est la loi de dernier recours pour les adultes aussi. Les prisons sont pleines de gens qui n'ont pas appris les limites.
Et pour en revenir aux enfants, sois assuré que les enfants savent très bien s'ils ont mérité une correction ou pas. Parfois même ils poussent si loin, juste pour tester, ils attendent qu'on les arrête, ils veulent voir si on les arrêtera et où. Il faut connaître un minimum de psycho aussi pour comprendre ce développement naturel. Et il ne faut pas minimiser l'influence de la parole non-plus; il y a des enfants qui sont manipulés et culpabilisés à mort sans aucun coup.
En somme, arrête de simplifier, parce que l'éducation est un sujet très complexe en fait.
Etonnant cette insistance à légitimer la violence
Posté par ciervo le 09/07/2009 00:14:40
Pour l'exemple de la pute, tout le monde a joué avec les injures, afin de tester ce que ça fait à l'entourage, non ?

L'enfant a compris ici que cette insulte énervait l'autre. Peut-être qu'il ne la sortira plus jamais à sa mère (selon la force de la claque) mais à ses copines à qui il veut faire mal, il ne va pas se priver. Logique, il a vu que ça marchait.

Pour l'exemple de la voiture, rien n'a été dangereux puisqu'il ne s'est rien passé. Les parents, eux, ont eu peur, et ont transmis cette peur à leur enfant. Beau cadeau que font beaucoup de parents que de transmettre leurs peurs.

Voilà pour mes ressentis sur les messages transmis à l'enfant.

Maintenant, imaginons-nous dans un dialogue avec une autre personne. Cette personne, pour des raisons diverses, se met à m'insulter. Si je le frappe pour le faire taire, est-ce normal ?

Imaginons un autre cas, où un chauffeur oublie son frein à main et rentre dans une autre voiture. Les intervenants vont-ils se taper dessus ou faire un constat à l'amiable ?

Pourquoi notre regard sur une situation change parce que c'est un enfant qui se trouve en face de nous ?

Le laxisme, Eddy, c'est aussi de mettre une claque plutôt que d'avoir la patience (et il en faut avec des enfants) de réexpliquer. Ce qu'est une pute par exemple, et de demander si c'est cela qu'il voulait dire. L'importance de la prudence en voiture, avec des objets lourds et volumineux comme la voiture.

Merci à tous, et suite au prochain épisode ;-)
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par acisud le 29/06/2009 20:04:16
Et moi je suis d'accord avec tout le monde, lol, parce que tout le monde a eu quelques réflexions sensées, même Ciervo, lol. Mais vraiment, Eddy a pris la peine et le temps de tout résumer à merveilles, alors je n'ai plus rien à ajouter. :-)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (24)
L'auteur : Cyril Noatr
33 ans, Clermont (France).
Publié le 20 mai 2009
Modifié le 13 avril 2009
Lu 2 359 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143