Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

El mago y la princessa

L'Amour, le vrai, le seul, l'unique, celui qui n'arrive qu'une seul fois dans une vie. Je n'y croyait plus, pourtant je le vis aujourd'hui, grâce à Lui...


* Un chemin caillouteux aux alentours d'un cours d'eau fut le lieu du rendez vous
* Le 9 juillet fut la date arrêtée pour se rencontrer
* 20h était l'heure définie pour se retrouver. J'étais là deux minutes avant l'heure, lui arriva trois minutes après.
* Le programme de la soirée était une longue ballade


Ce pourquoi la rencontre a eu lieu

Tout commença par un message laissé sur un site de rencontre un vendredi après midi. Quelques messages échangés, des points communs (on habite la même ville, on était au même lycée, lui voit qui je suis, moi pas) puis s'engagea une discussion sur MSN de l'ordinateur à mes parents. A la fin de l'après midi, on s'échange nos numéros de téléphone puisqu'habitant depuis peu dans mon chez moi, le net ne fonctionnant pas encore, c'était le seul moyen de garder contact avec ce jeune homme qui m'intriguait. Les deux jours suivant, il m'appela longuement, et explosa son forfait. L'envie de le rencontrer se faisait doucement ressentir, lui ne demandait que ça...
Seul une ombre au tableau m'empêchait de lui accorder ce rendez vous qu'il attendait tant...
Le hic en effet était qu'il n'était pas célibataire. Une rencontre avec lui aurait fait entrave a mes principes.
Même si, pour lui, la relation qu'il entretenait depuis presque deux mois avec cette fille tirait sur le déclin et qu'il n'éprouvait rien, outres de l'affection pour elle...
Nos heures passées au téléphone étaient pourtant géniales et lui, tenace, continuait a une réclamer une entrevue, moi restant sur mes positions. Cependant, et sans vraiment m'en rendre compte, je lui donnais des informations sur moi qu'il pourrait réutiliser pour me voir (mon adresse, mon lieu de travail, l'heure a laquelle je commence le matin...). Avec ces informations là, il me dit que s'il se pointe devant chez moi, je ne pourrais pas l'éviter, il m'accompagnerait au boulot et on pourrait faire connaissance... Pensant qu'il avait la grande gueule, je lu dis qu'il n'est même pas cap.
Je me trompais, le lendemain il est venu... On s'est malheureusement loupés de quelques minutes. Lui m'attendant devant mon immeuble et moi déjà au boulot. Le fait qu'il se déplace m'a beaucoup touché, car souvent les mecs ont la grande gueule. J'avais vraiment envie de la lui accorder son entrevue. Il était donc prévu que l'on se voit le jeudi. Le mardi avant le rendez vous, il m'appelle et me pose une drôle de question. "Est ce que tu allais à une certaine piscine à l'époque du lycée". Oui, c'était LA piscine que je fréquentais à l'époque, j'y étais constamment. Et LA, il m'a bluffé, il m'a demandé si je ne portais pas un maillot deux pièces de couleur kaki. C'était mon maillot préféré, je le portais tout le temps.
On s'est (re) trouvés 5 ans après le lycée sur un site de rencontre et il se souvenait de moi jusqu'à me parler de la couleur de mon maillot.
Totalement bluffée, il avait gagné du terrain, on s'est donc rencontrés, un soir d'été, pour une longue ballade...


La fameuse ballade

Il affirme (et je le crois) qu'au sortir de la voiture, en me (re)voyant, il a eu un coup de foudre. Moi j'attendais de le connaître mieux, j'avais peur de me tromper, de me rendre compte que la bonne impression qu'il m'avait laissée n'était qu'une impression. J'avais tort d'avoir peur...
On a passé 3 heures a se promener et a faire connaissances, afin d'apprendre mutuellement un maximum de choses sur l'autre.
Nos passés sont douloureux, moi sortant d'une longue maladie, lui se sortant tout juste d'une lourde dépendance qu'il lui a pourrit plus d'une année, le temps de reprendre pied, de s'en sortir vraiment.
Pourtant nos coeurs étaient vierges de tout lourd passé affectif. Des histoires passées sont grandes importances pour moi comme pour lui. Ni l'un ni l'autre n'avions encore connu l'Amour.
Ce soir là, le destin a voulu que sur le chemin emprunté, on rencontre une de mes meilleures amies et mon meilleur ami. Comme si le destin me soufflait que ce garçon là méritait de faire partie de ma vie et de rencontrer mes amis.
Plus les minutes passaient, plus ma première impression se confirmait. Il était ce garçon mystérieux qui me dévoilait une partie de sa vie, se mettant à nu, sans chercher à me cacher ses mauvaises expériences passées. Il cherchait à me toucher, juste en étant lui. Il m'a touché, profondément. Et c'est comme ça qu'il m'a charmé.
Au cours de la ballade, nous avons joué à la "boule magique", cette fameuse boule à qui on pose des questions qui répondent par oui ou par non voire des réponses similaires ou d'autres nous laissant dans le doute (une chance sur deux, repose ta question, essaye plus tard). Et c'est là qu'il a débuté sa tentative d'approche. On a bien rit. Juste avant de revenir à nos voitures, il demanda à la boule si j'allais lui prendre la main s'il me la tendait. La boule lui a répondu qu'il devait reposer sa question plus tard. Il me l'a donc tendu, inquiet du retour qu'il y aurait, ça se lisait dans ses yeux transparents de vérité. Timidement, il a pris ma main. On était drôlement gauches mais ça a intensifié l'intensité du moment.
Arrivés à nos voitures, il a posé ses lèvres sur les miennes, tout doucement. Sous le charme et très attirées mes lèvres ont répondu à ses baisers. Et là, la magie s'est opérée, le monde aurait pu s'arrêter de tourner. On est resté longement l'un contre l'autre à découvrir nos lèvres, à écouter nos cœurs battre.
Le retour à la réalité a été dur. Qu'allait-il faire maintenant ? J'avais tort de m'inquiéter : tout était déjà règlé dans sa tete, au moment même ou nos regards se sont croisés, il savait qu'il allait rompre avec la fille avec qui il était.
Ce qu'il a fait, sans tarder.


Après la ballade

On est restés collés l'un à l'autre, à s'embrasser, à se respirer pendant un bon bout de temps, jusqu'à ce qu'il me demande ce que je voulais faire. J'étais crevé de cette longue ballade, j'avais envie de m'allonger... Avec lui. Je lui ai donc proposé, sans vraiment réfléchir, de venir dormir avec moi dans mon appart. Sans plus réfléchir de son côté, il me répond que oui, qu'il n'a nulle envie de me quitter.
On se retrouve donc d'abord chez lui, pour récupérer quelques affaires, puis chez moi.
Ce fut une merveilleuse nuit, et la première d'une longue série, puisque depuis on n'a jamais dormi séparément. Impossible.


Au jour d'aujourd'hui

On est amoureux l'un de l'autre, profondément.
On vit quantité des moments inoubliables.
Passer un maximum de temps l'un avec l'autre est devenu une priorité, pour l'un comme pour l'autre.
- Toutes les nuits, on dort ensemble
- deux semaines et demies après, on se présentaient nos parents respectifs
- on connaît chacun les amis de l'autre et une bonne partie de nos familles
- Chacun de nos temps libres sont une opportunité pour nous voir, seuls ou avec des amis à nous
- les projets ensemble se multiplient au fil des jours.
Beaucoup de nos amis nous disent que tout est allés trop vite ensemble, qu'il faut qu'on fasse attention à ne pas se lasser l'un de l'autre...
Pourtant, ils n'ont pas le pouvoir ni la prétention a avoir de décider pour nous.
C'est notre histoire et c'est a nous de la façonner comme on le désire tous les deux.
On a le droit d'aller au rythme qui nous convient.


Alors voilà

Ca fait exactement 8 semaines que nous sommes ensemble lui et moi. Notre histoire est intense et profonde. Nos sentiments sont vrais et purs. Les points communs entre nous sont indénombrables, nos aspirations futures sont les mêmes. On a tous les deux perdu la raison et seuls nos cœurs nous guident.
Et c'est pour ça qu'aujourd'hui, je voulais faire partager l'histoire de David et Marie, deux écorchés vifs qui sont tombés follement amoureux et qui se sont redonnés confiance l'un à l'autre.
Aucun de nous n'y croyait plus et pourtant en se rencontrant, nous avons donné à ce mot étrange qu'est "Amour" une dimension nouvelle faite d'intensité et d'émotions.
Ma définition de l'Amour c'est Lui.
Et c'est à Lui que je dédie cet article, tout comme je lui dédie ma vie.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Re: El mago y la princessa
Posté par maya86 le 16/12/2008 14:17:28
une histoire quatidienne mais la langue est vraiment belle, alors on oublie la banalite...
bonne chance
Re: El mago y la princessa
Posté par angelencagardo68 le 30/10/2008 11:48:02
rassures toi, je n'ai aucunement pris la chose dans ce sens.
Et puis j'apprécie de connaitre ton opinion ;)
Re: El mago y la princessa
Posté par puerto-rico le 30/10/2008 11:15:34
angelencagardo68
ce n'est pas un discours juste une réflexion..:) ne prend pas les choses contre toi
Re: El mago y la princessa
Posté par angelencagardo68 le 30/10/2008 10:50:38
Camilla :
Le temps de la publication étant très long, il n'est publié qu'aujourd'hui. Ca fait bientot 4 mois :)

Puerto Rico :
Le temps passe, rien ne change entre nous, et bizarrement, nous entendons de moins en moins ce discours. =)

Merci en tout cas pour vos réactions
Re: El mago y la princessa
Posté par puerto-rico le 30/10/2008 10:35:05
Tes amis ont certainement raison, mais tu ne n'est pas prête à l'admettre..
Bonne chance :)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
L'auteur : Maria Maria
31 ans, Mulhouse (France).
Publié le 29 octobre 2008
Modifié le 07 septembre 2008
Lu 744 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲