Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Essai sur l'homosexualité

Le titre peu paraitre prétentieux et le sujet a déjà été abordé, diverses opinions ont été exprimées, des histoires personnelles racontées... Mais je remarque que souvent cela est fait de façon général, et je me propose d'approfondir sur ce thème et de relancer le débat contre les idées reçues. En plusieurs parties (si vous voulez la suite...)...


Moi

Ici, je ne vais pas vous racontez toute ma vie en détails, la prise de conscience de ma différence, mes coming-out... Histoire banale, semblabes à d'autres... Pour résumer, je n'ai pas connu de grande difficultées, de phase de dépression ou d'auto-destruction à cause de cela. C'était un peu comme "cette fille me plait. J'aimerais bien embrasser celle là. Ah, je suis donc lesbienne ?". Un secret que je n'ai pas gardé longtemps, mon 1er coming out étant à 14 ans ; réaction du genre "et alors, on s'en fout !". Ah bon, c'est pas grave alors ? Pourquoi est-ce aussi dramatique dans les chansons, dans les bouquins ?
Voilà, en 4ème j'ai commencé à m'assumer, en 3ème tout le collège le savait. Ou presque.
En 2nde, j'ai fait mon coming-out à ma mère. Je pourrais des pages sur cet évènement de ma vie, mais ça n'est pas vraiment interessant. Disons que je m'attendais au pire et que j'ai été rassuré. Et que j'ai réalisé ma chance quand, plus tard, j'ai connu d'autres coming out d'amies à leurs parents qui se sont vraiment mal passés.
Quand aux amours, euh... Disons que à chaque fois que j'ai cru aimer, j'ai su quelques temps plus tard qu'il existait un sentiment plus fort. Ou peut-etre juste différent. L'important est que toutes les filles qui sont rentrées dans mon cœur ont appris mon faible pour elles (parfois pas par moi-même ms ceci est une autre histoire) et que aucune ne m'a rejetée, repoussée ou s'est éloignée peu à peu, au contraire ; elles m'ont offert leurs amitiés. Et parfois plus, mais je ne sais pas recevoir les cadeaux.
Pour finir j'ajouterais qu'au départ, j'étais bien sûr seule dans ce cas (vous en connaissez beaucoup des lesbiennes au collège ?) mais qu'à présent je sais qu'autour de moi existent bi, lezbs, gays...
Bon à présent vous me connaissez vaguement, je peux entamer cet essai.


L'homosexualité

Ce thème étant très général, je ne peux tout en dire ; il ya des livres pour cela, ms vous n'iriez pas forcément les consulter. Je me propose d'aborder les sujets que j'ai trouvés dans les débats suite aux articles "lettres aux homophobe" et un autre du même auteur.

Tout d'abord pourquoi ? Il n'y a que des hypothèses à ce sujet. On sait que cela existe depuis la nuit des temps, on ne cherche que depuis peu de temps à l'expliquer sérieusement.
Pour parler des thèses scientifiques, certaines avancent que le fœtus, à sa création, n'a pas encore de sexe ; ou plutôt, il est féminin. Ensuite il se développe en différentes phases, le cerveau et l'anatomie distinctement. Et dans le cas des homosexuels, le fœtus a pris la forme d'un bébé de type masculin mais le cerveau est resté au stade féminin. Par extension, les lesbiennes sont à l'origine des fœtus dont le cerveau est de type masculin mais dont le corps s'est développé en gardant le type féminin. Cette théorie est recevable.
Pour ceux qui pensent à la génétique, rien n'a été prouvé à ce sujet, mais des cas semblent indiquer que là n'est pas l'explication : en effet il arrive que chez des vrais jumeaux, ayant le même ADN, l'un soit homosexuel et l'autre hétérosexuel.
Cela nous amène aux théories fondées sur la psychologie. Pour Freud, tout se joue à la petite enfance. Et tout est déjà déterminé à cet époque. Mais cela ne vient pas forcément d'un traumatisme sexuel (contrairement à l'idée reçu que toutes les lesbiennes ont été violées dans leur jeune âge), et n'est pas provoqué par un certain type d'éducation qui pourrait donc être évité. Bref, il n'y a pour cette question pas de réponse unique, mais plusieurs et toutes sont valables ; à l'inverse, on a démontré que la plupart des hypothèses communément admises sont fausses.

L'homosexualité n'est pas une maladie, on ne peut en guérir. Ce n'est pas une tare non plus, juste une caractéristique. Mais effectivement dans la plupart des cas c'est d'abord un problème.
L'un de vous disait que l'on racontait tous que cela a été un grand malheur de s'en rendre compte ; même ceux qui disent "je suis heureux ainsi" ajoutent "à présent" car il y a toujours un moment, plus ou moins long en termes de mois ou d'années, où l'on ne s'assume pas. Certains pensent encore que l'homosexualité est un choix de vie ; et pourtant, si on avait eu le choix, combien le serait ? Le choix est d'assumer ou pas. Seuls ceux qui le font parviennent à vivre heureux.
Mais accepter son homosexualité, c'est tout d'abord faire le deuil de son hétérosexualité. Car nous sommes tous sensé être hétéro au départ ; grandissant dans une société qui nous inculque ses valeurs tel le mariage, l'union d'un homme et une femme, l'amour entre les deux sexes, chaque enfant se prépare consciamment ou pas à une vie similaire. De ce fait, s'avouer que l'on est gay ou lesbienne c'est oublier toutes les perspectives d'avenir connues jusque là, refuser les idéaux de nos parents nous imaginant déjà mariés avec des enfants, fermer la porte qui nous amenait à une vie "normale", etc... Même si dans nos pensées on n'exprime pas toujours cela ainsi, c'est bien ce processus qui s'opère. Un deuil. Alors on commence par nier la véritée : on se dit "non je ne peux pas l'etre, je ne suis pas ainsi, pas moi !" comme on se dirait "non, je ne peux pas mourir" alors que c'est évident. C'est une partie de nous qui meurt, ou plutôt de ce qu'on imaginait être, de ce qu'on aurait voulu devenir. Puis on apprend à vivre avec cette idée, et à vivre autrement.
Le problème étant à ce moment qu'on ne sait plus comment mener sa vie. Les modèles de notre société étant exclusivement hétérosexuels (nos parents, les couples à la télé, les histoires d'amour au cinéma, les magazines de filles traitant exclusivement du problème existanciel : comment draguer ce mec ?,...). A l'age où l'on a besoin de se construire en s'identifiant à quelqu'un, on se retrouve désemparé.
Voilà pour la difficulté à débuter une vie d'homo.

Je m'élève contre le crétin qui a sorti que, non seulement l'homosexualité est un choix, mais qu'il est motivé par le seul désir d'une sexualité différente. Que d'ailleurs les gays n'avait pas une sexualité saine, qu'ils n'étaient ensemble que pour le sexe et ne gardait pas de relations stables, ayant de multiples expériences. Il n'y a pas une vision différente de l'amour selon que l'on soit homo ou hétéro. Les relations homosexuelles, tout commes les hétéros, sont basées sur l'amour. Deux gays, deux lezbs peuvent former un couple, vivant ensemble, en ménage, et s'aimant. Oui il existe de multiples cas de couples – surtout gays – où les deux partenaires, d'un commun accord, vont voir ailleurs pour connaître d'autres aventures sexuelles. Je fais remarquer que les boites échangistes ne sont pas seulement emplies de pédés, au contraire ce sont les couples hétéros qui en sont la clientèle cible. Et que si cela est fréquement rencontré chez les homos, c'est d'abord parceque les tabous sont levés, et que les gays sont plus concernés par cela car la vision masculine de l'amour diffère de celle des femmes : ils arrivent à dissocier physique et sentiment. J'ajouterais que, de même qu'il existe des garçons romantiques (d'accord, il faut les trouver ; mais bon, c'est pas moi qui suit à la recherche et j'en connaît !), il existe des gays qui ne voient pas les choses de cette manière et sont fidèles de corps et de cœur.

Voilà pour le moment. après si vous avez des questions, n'hésitez pas. le -III- sera sur le cas des lesbienne en particulier. A bientot donc.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (29)
Re: Essai sur l'homosexualité
Posté par angel-of-darkness le 20/08/2004 07:55:25
pourkoi dire ke tu est different tant ke tu a deux yeux et une bouche tu est comme tous le monde c pas les personnes qui t'attirent ki te fais croire ke tu est different c les regard des autre .
Re: Essai sur l'homosexualité
Posté par thom le 20/08/2004 07:55:25
je viens vous faire part du contenu du courrier que j'ai adressé a monsieur le premier ministre ainsi qu'au garde des sceaux, dominique perben et ceci quelques jours avant que Noel mamere n'ait le courage de marrier deux hommes en n'hesitant pas a braver la betise et l'homophobie gouvernementale.
je terminerais en faisant remarqué que d'une maniere general, les hommes politiques sont beaucoup moins bavard quand il s'agit des problemes d'incompetence qu'ils nous font subir a travers, par exemple, la catastrophique gestion de l'emplois ou du chomage en france. leur silence est "assourdissant" sur ces point la.

amicalement
thom
*******************************

Ne pretendez pas defendre le droit en le baffouant

Article premier
La France est une république indivisible, laïque, démocratique et
sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans
distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes
les croyances. (Loi constitutionnelle n° 2003-276 du 28 mars 2003) "
Son organisation est décentralisée. "

Monsieur le premier Ministre,
j'ai été choqué par les propos que vous avez tenu concernant le
mariage que s'apprete a celebrer le maire de begles, monsieur Noel
Mamere.

Vous invoquez le respect du code civil que le maire de Begles serait
sur le point de violer en pratiquant ce mariage. Pire encore, vous le
menacé de sanction(s) en vous appuyant sur des textes de lois qui
condamneraient cette pratique.

J'ai débuté mon courrier par un extrait du preambule de la
constitution de 1958...
Article premier
La France est une république indivisible, laïque, démocratique et
sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans
distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes
les croyances.

la france doit donc assuré l'egalité de tous devant la loi,
l'orientation sexuelle fait partie des differences que la loi doit
proteger.
Deja, la france c'est illustré depuis quelques annees dans l'atteinte
deliberee aux droits a la libre expression, a la liberté de religion,
a la liberté tout court.
De nouveau, la france, en contradiction totale avec les precieux
principes définis dans la declaration universelle des droits de
l'homme, se place en porte a faux vis a vis des nations réputés
democratiques.
Dois-je rappeler que cette Declaration des droits de l'homme est
placé en tete de notre constitution et fait alors autorité sur TOUTES
les lois?!

Pour exemple, je vous laisse prendre connaissance du contenu du
courrier que j'ai déja envoyé a votre collegue, le garde des sceaux
dont les propos ressemblaient aux votres.

veuillez recevoir mes salutations distinguees

laurent D.

****************************************

Légalisation du mariage gay dans l'état du Massachusetts aux Etats
Unis
(le 17/05/2004 - Infos)

http://www.le114.com/contenu.php?dossier=0&id_rubrique=8&id_t hematique=&id_theme_actualite=1&cns_mode=read&id_actualite=634


Le Massachusetts est devenu lundi à 00h01 locales le premier Etat
américain à légaliser le mariage des homosexuels. Les premières
autorisations de mariage devaient être délivrées par la mairie de
Cambridge, qui a ouvert ses portes spécialement à minuit.

Cette première historique a été permise par le jugement, le 18
novembre
dernier, de la Cour suprême de l'Etat, qui avait donné raison à sept
couples gays et lesbiens ayant porté plainte pour discrimination.

La plus haute instance judiciaire de l'Etat avait estimé que "priver
un
individu des protections, bénéfices et obligations du mariage civil
simplement parce que cette personne se marierait avec une personne du
même sexe, viole la Constitution" de l'Etat. Elle avait donné six mois
aux autorités du Massachusetts pour se préparer, adapter leur
organisation et leurs textes.


Monsieur le ministre,

Encore une fois, la plus grande démocratie de la planète - même si
elle est traversé de soubresauts - montre l'exemple en matière de
respect des droits de l'homme.
Que ce soit par les moyens de recours que les citoyens américains
possèdent a l'encontre de leur propre administration, autant que pour
l'ouverture d'esprit...qui fait de plus en plus défaut dans le pays de
Lafontaine et Victor HUGO.

Dans une déclaration rapportée par la radio publique d'information,
vous prétendiez que le mariage prévu par le maire de Begles en gironde
était sans aucune valeur et contraire aux lois.

Je ne suis que citoyen mais je me permet pourtant de vous rappeler, a
vous qui devriez le savoir par cœur, que les lois sont conditionnes
par le respect du préambule de la constitution francais qui n'est ni
plus ni moins que la déclaration des droits de l'homme et du citoyen
ratifiée par la France.

En conséquence, la seule violation serait celle de l'état francais, de
commettre un acte de discrimination a l'égard de personne en raison de
leur orientation sexuelle...

je me vois donc dans l'obligation de vous rappeler ceci:

Article 2.


Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés
proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune,
notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion,
d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou
sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.

Article 7.

Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une
égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale
contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et
contre toute provocation à une telle discrimination.

Article 28.

Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le
plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés
dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet.

Article 30.

Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée
comme impliquant pour un État, un groupement ou un individu un droit
quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à
la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés

Apres ce rappel, je me permet également de préciser que les
représentants élus des citoyens sont les strictes représentants de
toutes les tendances de la société et ne peuvent en aucun cas imposer
un concept personnel comme étant une norme incontournable (A
fortiori si ce concept s'apparente a la morale religieuse
catholique…)...

cordialement
laurent D.
Re: Essai sur l'homosexualité
Posté par trusted-angel le 20/08/2004 07:55:25
je trouve tout cela très bien, je suis moi même lesb,(on s'en fout!), et j'apprécie que tu montres une image différente des clichés qui se sont répandus de manière arbitraire et injuste. Je te souhaite bonne continuation. Peut être à un prochain article, si j'en écrit un je te l'envoie,tu me semble une bonne critique...
Re: Essai sur l'homosexualité
Posté par christa le 20/08/2004 07:55:25
bonjour, je m'apelle christa, j'ai 17an et j'ai un très grand projet ( très utopic oci) : sortir un livre pour les ados ki trétent de tou lé sujé ki nou préocupe, g vu tt lé critik sur ton article,elle son excelente alors jémeré savoir si tu ve médé a réalisé ce projé?
merci d'avance
Re: Essai sur l'homosexualité
Posté par la faucheuse le 20/08/2004 07:55:25
Excellent
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (29)
L'auteur : Kitten In the moon
29 ans, Boulogne (France).
Publié le 27 mai 2004
Modifié le 27 mai 2004
Lu 5 544 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲