FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Essais d'infraction sur les gouvernements des états fondateurs de la FI

J'ai lu un livre. Un livre qui ne m'a pas que peu changé. Chaque livre change systématiquement son lecteur. Celui-ci est exceptionnel. C'est sans doute pour cela que j'ai eu envie de rester dans l'atmosphère du livre en écrivant l'essai qui suit.


Faire des vagues dans la géopolitique mondiale, ou essais d'infraction sur les gouvernements des états fondateurs de la F. I.

A Tout ceux qui se sont comparés a Ender. A Orson Scott Card, qui a inspiré certains de mes essais. Enfin a David qui me fit affreusement penser a Peter Wiggin.

"Vas-y fais le
-Pourquoi le faire.
-Parce qu'ils t'en donnent l'occasion.
-Ils ne le font pas consciemment.
-Les conseils que je me tue a te donner n'ont-ils pas toujours porté leur fruits ?
-Cela n'exclut pas la possibilité du fait que tu te trompe.
-Tu ne comprends donc pas ? Si je me trompes, rien ne sera perdu que du temps.
-Certains disaient que le temps c'est de l'argent.
-Tu maudit toi même ces gens la.
-Je le ferais. Même en sachant que j'ai tort.
-Tu le fais parce que ta confiance en moi est aveugle et je t'en remercie. Je te remercie surtout d'etre réceptive aux efforts que je fait pour qu'il en soit ainsi. Tu rentre dans mon plan. Tu est conforme, Valentine.
-Ne me détruit pas.
-J'en suis incapable."
Valentine entra donc le code dans la case réservée a cette effet. Elle était dans le réseau. Ils avaient tout les deux étudiés longuement le déroulement des réunions des adultes. Elle savait parfaitement comment se former une personnalité a l'immage de celle des adultes. Une personnalité plus lunatique, cependant, a cause des élans d'immagination qu'elle subissait. En raison de son jeune age, pensait-elle. A onze ans elle connaissait que la comparaison était possible entre les réactions possibles qu'un etre humain peut effectuer a la suite d'un stimulus visuel, et, l'augmentation proportionnelle au temps, du nombre de points ou la mouche qui se trouvait devant son nez pouvait etre. Menant tout deux a l'infini, ces études avaient aboutis après maintes réflexion, au fait que le pacte de Varsovie etait voué a la rupture. Ils l'avaient prédits. David et Valentine avaient édités les premieres graines de doutes. A la maniere des philosophes des lumieres. L'égalité attirait les deux enfants. Ils avaient choisis le réseau. Tout le monde partait du même point. Valentine y était opposée. Mais David l'avait contrainte. Puis convaincue. David exprimait les idées a Val. Val les rédigeait et mettait ces idées révolutionnaires sous formes de phrases exeptionnellement bien construites. Mémorables. Petit a petit, leur renommée s'accrut. Ils finirent par etre connus mondialement sous le nom sous lequel Val se connectait : Scorpe. On parlait d'eux. Ils avaient réussis. Mais David du se rendre a l'évidence. Valentine était a l'origine de ceci. Elle avait eu les mêmes idées que lui. Seulement elle les avaient oubliées. David lui dit un jour :
"On vient de t'envoyer une proposition d'une rubrique dans un magazine virtuel.
-J'ai vu. Que faisons nous ?
-Tu finiras toute seule.
-D'accord."
Dans les premiers jours, elle crut que l'abscence de David allait la liberer. Elle serait coupée du poids qui la fatiguait.
Elle se trompait. C'était pire. Elle était dépendante. Ce qu'elle avait pris pour de la fatigue était en fait de la jalousie. Elle n'y arrivait pas toute seule. Elle alla voir David dans sa chambre, un mois seulement a pres. Il n'avait pris aucune nouvelle de leur projet mais Val savait qu'il consultait les historiques des réseaux.
"C'est la décadence. Scorpe perd en popularité. Je ne peu pas continuer seule.
-Ce n'est pas a cause de toi. La F. I. Est au courant a présent.
-Tu leur a dit ?
-Oui"
Peut etre que des lecteurs penseront qu'il est insensé de croire de telles inepties, surtout sortant de la bouche d'un enfant. D'un, sur le réseau, David pouvait tres bien se faire passer pour un adulte. De deux, il avait fourni des preuves. Il leur avait transmis ses annalyses du nombre de voyageurs entrant et sortant de l'URSS. Il leur avait même transmis un diagramme qu'il avait trouvé dans les systemes secrets de la NFYA, qui représentait le nombre d'armes vendues dans les régions couvertes par le pacte de Varsovie. Les preuves étaient irréfutables. Enfant qui croyait ne pas etre entendu. Par un jour de désespoir et sans penser aux conséquences, il vendit la meche. Il était désesperé de ne pas pouvoir participer a la prise de controle de l'humanité. Il avait brisé le travail de Val. Il était au bord du suicide. Mais perdre un tel esprit encourrait un prix spirituel faramineux. On perdrait l'un des deux cervaux de ce moment de l'histoire qui n'étaient autre que David et Valentine Patureaux. Le destin a voulu qu'ils soient freres. Val avait compris cela a la seconde ou elle avait obtenu sa réponse.
"Il fallait me dire.
-Te dire "excuse moi petite soeur, mes capacités a l'écrit ne sont pas suffisantes, mais je voudrais jouer dans la cour des grands." ?
-Tes capacités sont moin bonnes que les miennes a l'écrit, mais tu est le meilleur orateur de ce temps. On n'électrise pas une foule avec un texte."
Cette pensée fit rire David. Valentine avait oublié l'époque ou David avait une ame de tueur. Aussi, elle avait oublié que lorsqu'il était sincere, il fallait se méfier car il était le meilleur comédien que Val ait jamais connu.
David avait les larmes aux yeux. Valentine détourna les siens. L'instant d'après elle se leva. Puis elle ouvrit la porte.
Un éclat de rire retentit.
David riait aux éclats. Un rire moqueur. Val se retourna, puis comprit.
David était un personnage tres dangereux. Des le moment ou David avait cessé d'émetre des idées avec Val, il avait créé une nouvelle identité sur le réseau et l'avait baptisée Rocnay. Cela, Valentine s'en était rendu compte lorsqu'elle s'était remise devant son moniteur, intréguée par la réaction de David. Toujours est-il qu'il avait créé un personnage concurent a Valentine. Sauf que celui-ci avait mis au courant la plus grande organisation internationnale de la cessession du pacte de Varsovie.
Aussi cruel qu'avait pu etre les actes de David, Val ne fit rien. Elle continua. Et réussit. Il apparut que David avait mentit a propos de la FI. Il ne l'avait pas prévenu. Il avait dit cela pour taquiner Valentine. Il avait créé un deuxieme personnage qui aidait valentine en répandant des idées similaires a celles de Scorpe, mais dites autrement. De sorte que l'on ne put soupçonner que Scorpe et Rocnay soit une seule et même personne. Puis Val eu Douze ans. David en eu Treize.
Les chroniques que les deux enfants publiaient avaient un succes phénoménal. Les parents en parlaient a chaque repas. David et Valentine, qui s'étaient engagés dans la vie assosiative et qui par ce moyen étaient connus sous leur véritable apparence s'appliquaient a ne pas avoir d'avis convergant avec leurs entités virtuelles. Les deux enfants étaient particulierements intelligents.
Certains adultes l'étaient aussi. On découvrit, un an jour pour jours après la création du projet par les enfants, la véritable identité des cyber-intervenants. Ils avaient réunis plus de partisants a eux deux réunis qu'en avait le pacte de Varsovie a l'époque.
L'opinion publique décida que comme c'étaient des enfants, ils n'avaient proferé que des mensonges. Personne n'osa prétendre qu'il avait compté un jour parmi leurs partisants. Ils furent jugés pour auteurs d'un gigantesque canular. Mais la justice les épargna. De sorte qu'ils furent libres mais plus sur terre lorsque la guerre terrestre éclata. Toute la population s'en voulut de cultiver la plus vieille injustice du monde. Cette expérience améliora le statut des enfants.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Re: Essais d'infraction sur les gouvernements des états fondateur
Posté par white-damon le 08/05/2005 16:49:04
Comme quoi les adultent ne prennent pas les enfants au sérieux, meme si dans leur tete, ils seraient plus maturs que leurs parents...
Re: Essais d'infraction sur les gouvernements des états fondateur
Posté par pensodunquesono le 07/05/2005 18:19:02
Juste pour souligner un détail mais je ne suis pas d'acord avec toi quand tu dis que les livres changent le lecteur déjà,je pense que c'est l'inverse et plutôt qu'un livre peut influencer mais pas changer
Re: Essais d'infraction sur les gouvernements des états fondateur
Posté par chandlermbiing le 07/05/2005 15:54:19
je me suis fais chier... mais, je suis épaté par ton vocabulaire: je ne m'exprimais certainement pas aussi bien à 15 ans.
Re: Essais d'infraction sur les gouvernements des états fondateur
Posté par mansfield le 07/05/2005 00:18:56
Sa ressemble beaucoup (un peu trop) à l'histoire du frêre et de la soeur d'Ender. Peut-être aurait tu pu t'éloigner un peu du bouquin, un peu d'originalité sa fait pas de mal. Sinon c'est bien écrit, bravo!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Publié le 07 mai 2005
Modifié le 19 avril 2005
Lu 775 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143