FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Est-il raisonnable d'aimer ?

Est-il raisonnable d'aimer ? Telle est la question ! Oui ? Non ? A vous de lire et de réagir !


Est-il raisonnable d'aimer ? Eh oui ! L'amour est un mélange subtil de sentiments et de raison, qui ne doit pas céder aux aveuglements de la passion, mais, (car il y a toujours un mais) l'amour s'exprime par une passion qui fait "perdre la tête", qui aveugle l'homme et l'asservit.


Aimer est conforme à la raison

L'amour est un mélange subtil de sentiments et de raison, il n'est donc pas déraisonnable tant qu'on ne se laisse pas aveugler et dominer par la passion.

"C'est la raison qui me conduit à aimer l'autre pour ses mérites. Lorsque je dis "je t'aime", est-ce du sentiment, de la passion pure, ou est-ce que je fais appel également à la raison ? Faut-il réfléchir pour bien aimer ? " Selon Descartes, lorsque l'on aime, il faut considérer les mérites de l'autre et ne pas se laisser aveugler par la passion qui nous pousse parfois à aimer ses défauts. Pour Aristote aussi, on aime l'autre pour ses mérites, et c'est la raison qui nous permet d'apprécier ses qualités humaines, morales, intellectuelles.

"L'amour est un subtil mélange de sentiments et de raison". Si une passion violente peut être destructrice, l'amour conçu comme l'entente apaisée de deux coeurs est constructif et raisonnable. Si tu m'aimes sincèrement, tu ne peux pas, au nom de la passion, me demander des choses qui seraient contraires à notre amour.

"S'opposer à l'amour, voilà ce qui justement est déraisonnable". L'homme étant un être de désir, il serait aussi déraisonnable de s'opposer à l'amour que de s'opposer à la faim ou à la soif ! Les ascètes et les stoïciens y parviennent en se soumettant à des privations douloureuses et en méprisant leur corps. C'est là un prix considérable à payer. Les religieuses subliment l'amour terrestre en l'amour de Dieu. Mais l'amour refoulé peut entraîner des désordres psychiques, ainsi que l'a montré la psychanalyse.

L'amour, dans les limites de la raison, est la passion la plus raisonnable et nécessaire qui soit.


Aimer est contraire à la raison

L'amour passion aveugle la raison, l'enivre, la tourmente. Qui s'y laisse prendre perd sa liberté, commet des actes qui ne peuvent que lui nuire.

"C'est une folie d'aimer à la folie". Les philosophes stoïciens se méfiaient de l'amour, car le propre de celui-ci, est d'aveugler. L'amour, comme le vin, "fait perdre la tête". Celui qui est "victime" de l'amour aliène sa liberté, ne s'appartient plus, souffre plus qu'il ne tire profit de sa passion.

"L'amour est éphémère et il fait souffrir". L'amour provoque la jalousie, il fait souffrir celui qui aime et n'est pas aimé en retour. Combien de poèmes d'amour ne sont en fait que plaintes, lamentations contre la "cruauté" du coeur de l'aimé (e) ? Pour d'autres enfin, l'amour n'est jamais qu'une éphémère illusion. Il ne résiste pas à l'épreuve du temps. Il peut même se transformer en haine s'il est trop violent.

"Aimer avec raison, c'est aimer avec modération". L'amour fou, inconditionnel, en tant qu'élan irrésistible de tout l'être, ne s'accommode pas de demi-mesures. Il est par définition immodéré, total, impérieux. Ses tumultes, aussi enivrants soient-ils, laissent derrière eux des torrents de larmes. L'amour plus sage, quant à lui, ne brille pas d'autant feux, mais au moins, il offre à l'âme la douceur, la tranquilité, le réconfort. Toutefois, l'amour vaut-il la peine d'être vécu s'il faut en contenir les emportements impérieux et étincelants ?

C'est perdre la raison que de se laisser aller aux raisons d'un amour qui n'a plus rien de raisonnable.


Conclusion

L'amour est dans le coeur et l'esprit de l'homme. En tant qu'élan vital, il est déraisonnable de le refuser, de le nier. Il unit, réconforte, protège, élève l'homme à sa dignité. Mais en tant que passion, il peut aveugler, tourmenter au point que ce qu'il offre vaut moins que ce qu'il prend. A la raison donc de le connaître, d'accepter ses exigences tout en les limitant. La raison permet de profiter des avantages de l'amour sans en payer chèrement les inconvénients.

En espèrant que cet article vous ait plu.
Bien à vous,
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (23)
Re: Est-il raisonnable d'aimer ?
Posté par nastasia01 le 30/01/2007 18:49:51
une vision un peu trop simpliste encore, un essai de résumé des cours de philo encore.. ce n'est pas avec trois parties et quelques noms d'auteur qu'on peut dire si il est raisonnable d'aimer. Il faut être plus précise dans les définitions de la passion, du désir, de l'amour, raison, ect... sans quoi on n'arrive qu'à de vagues généralités que chacun peut constater.

En tout cas c'est certain, la passion n'est pas l'amour, du grec ( ou du latin ché pu ) patios qui signifie maladie...ou souffrance ( remémoration mdr ) bref c'est qqchose d'assez négatif en amour, puisque la passion est destructrice, éphemère, et surtout c'est le contraire de l'Amour. L'amour "dans son idéal" est reposant, qqchose de construit petit à petit, confiance, ect.. là ou il y a jalousie il y a possessivité, et la possesivité est une faiblesse, au fond tu n'aime pas la personne en face de toi, tu aimes seulement ce que les autres désirent ( autrui et désir ) la passion n'est que le fruit de l'égocentricité. Il y a des couples qui durent ne seraient ce que pour l'image des autres, alors qu'au fond personne n'est heureux. Notion de bonheur là aussi.

Bref la philosophie ce n'est pas citer des auteurs et leur conclusions, mais les dépasser encore pour former ta propre pensée que tu n'expose aucunemen ici.
Re: Est-il raisonnable d'aimer ?
Posté par giocoso le 30/01/2007 08:25:39
veneziana , comment se manifeste ta passion ?
vois-tu, pour moi, lorsque j'ai vécu des passions ce n'était qu'en fait que des feux de paille, et je n'étais plus qu'un tas de cendres ensuite ; lorsque je vis un amour véritable je suis comme un buisson ardent, et le coeur est grand ouvert sur le monde, là où nombreux voient du pep's à la passion moi je ne vois que lance-flammes destructeur!!! alors que l'amour me permet d'être dans le monde pleinement comme portée par un fleuve...
Re: Est-il raisonnable d'aimer ?
Posté par veneziana le 29/01/2007 09:35:47
certes moi cest lamour passionnel mais je laisse tout de meme vivre mon homme... le laisser bosser voir des filles ses potes etc... mais il est vrai ke je dois pas mal controler ma jalousie... mais je ne fais pas dhistoire...voila voila
Re: Est-il raisonnable d'aimer ?
Posté par giocoso le 29/01/2007 08:58:04
Veneziana, je n'aimerai pas être aimé'e) par toi, ce doit être étouffant! Pour moi aimer c'est laisser vivre , permettre à l'autre de vivre au centuple sans se détruire!
Re: Est-il raisonnable d'aimer ?
Posté par iron man le 28/01/2007 21:46:53
pareil idem ^^
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (23)
Publié le 12 janvier 2007
Modifié le 24 décembre 2006
Lu 5 780 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143