Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Et de 6 pour l'OL

A la suite d'une victoire 2 à 1 sur la Fiorentina, Lyon s'est qualifié pour la sixième fois consécutivement pour les huitième de finale de la ligue des champions, les Gones disputeront la première place du Groupe F, dans quinze jours face au Bayern de Munich, chez eux, à Gerland.


L'exploit est de taille. Le club de Jean-Michel Aulas sera au rendez vous au mois de février prochain en huitièmes de finale de la Ligue des Champions pour la sixième fois consécutive, une performance témoin d'une régularité impressionnante de l'Olympique Lyonnais au niveau européen. Celle-ci démontre encore la domination du club Rhodanien sur ses concurrents français. Ces dernières années ni Marseille ni Bordeaux ou encore le PSG n'ont été capables de priver Lyon d'un titre de champion de France ou encore d'affirmer une telle régularité sur le plan européen malgré quelques exploits remarquables comme le joli parcours en 2004 de Monaco qui atteignit la finale de la coupe d'Europe. Jean Michel Aulas peut se féliciter d'avoir bâti une grande équipe française et européenne.


Benzema, encore une fois

Pour obtenir sa qualification, Lyon devait affronter la Fiorentina dans son stade d'Artemio Franchi. Le défi était clair, un match nul et l'OL se trouvait en huitièmes de finale, seulement les hommes de Claude Puel n'étaient pas venus en Italie pour se contenter du strict minimum mais bel et bien pour remporter ce match. Le Challenge ne paraissait pas si simple à relever car la Fiorentina emmenée par son entraineur charismatique Cesare Prandelli reste une équipe très compétitive. Grâce notamment à une équipe composée de joueurs très talentueux tel que le champion du monde italien Gilardino ou encore le roumain Mutu. De plus l'équipe florentine est auteur d'un bon début de championnat dans le calcio, la Viola comme on les surnomme en Italie est sixième à 7 point du leader l'Inter de Milan mais à seulement un point du troisième la Juventus de Turin. C'est d'ailleurs eux qui vont se montrer les plus incisifs en début de match, avec dès la cinquième minute une frappe du serbe Zdravko Kuzmanovic repoussé par le portier lyonnais Hugo Lloris. Mais Lyon reste solide et au terme du dernier quart d'heure se procure une occasion décisive, à la suite d'un centre en retrait de Benzema plein d'assurance, le camerounais Jean II Makoun propulse le ballon au fond des filets de Sébastien Frey, le gardien Français. Cela fait un à zéro, et bientôt deux, après une perçée magnifique de Benzema, le jeune prodige français entouré de trois défenseurs déclenche une frappe aussi belle que surprenante terminant sa course dans le but florentin. C'est le onzième but en seize rencontre de Ligue des Champions, pour le joyau de l'olympique Lyonnais, une performance encore plus impressionnante étant donné qu'il n'a que 20 ans. Le break est donc fait à la 27ème minute, cependant la Fiorentina va réagir en fin de première mi-temps, tout d'abord par l'intermédiaire d'un coup de tête de Mutu finissant sur le montant du but lyonnais, s'en suivra la réduction du score à nouveau sur le jeu aérien par l'inévitable Gilardino. Le score en restera là, malgré de nombreuses occasions, les florentins auront eu leur part de malchance, notamment lorsque Kuzmanovic frappe sur le poteau à la 68ème, mais le score aurait pu être aussi beaucoup plus sévère pour eux. Deux fois, les coup francs de Juninho toucheront les montants et la magnifique reprise dEderson terminera sa course sur la barre du gardien Français. Au total, cinq poteaux dans ce match, reflet d'une rencontre haletante et passionnante.


Une grande finale en perspective

Cependant, il subsiste un point noir dans ce match pour le club Français, les deux avertissements pour Juninho et Cris ne sont pas secondaires, ces cartons ont leur importance étant donné qu'ils privent les deux brésiliens du prochain match face au Bayern de Munich le 10 Décembre prochain à Gerland, des erreurs très grossières pour des joueurs de si grande expérience (gain de temps, tir au but après hors-jeu), à se demander si ce n'est pas un choix délibéré de la part du club. En effet, ces avertissements peuvent avoir des effets bénéfiques, ils remettent les compteurs à zéro au niveau des cartons jaunes pour deux cadres de l'olympique Lyonnais, les assurant ainsi de participer aux huitièmes de finale en février prochain. Claude Puel devra néanmoins revoir sa composition d'équipe pour le grand choc face à un Bayern en grande forme, emmené par le talent de Ribéry encore auteur de deux passes décisives, hier, face au Steaua Bucarest, pour une victoire finale des Bavarois trois à zéro. Une rencontre qui ne sera pas vide d'enjeu puisqu'elle attribuera la première place de ce groupe F de ligue des Champions à une des deux équipes, lui donnant un avantage certain pour la suite de la compétition, une grande finale en perspective...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Antonin Besnard
25 ans, Lannion (France).
Publié le 06 décembre 2008
Modifié le 06 décembre 2008
Lu 598 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲