Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Evergrey : Recreation Day

Voici la chronique du dernier album des Suédois d'Evergrey...


Avec cet labum Evergrey va s'imposer dans le domaine concurrentiel à souhait du metal progressif même si je comprends pas pourquoi tout le monde trouve que le groupe rentre dans cette catégorie. C'est vrai, les mocreaux ne sont pas plus longs que ça (entre 4 et 6 minutes) et les constructions sont plutôt linéaires. Il faut donc chercher d'autres arguments. Serait-ce la qualité de compostion ? Les influences variées qui donnent à Evergrey l'allure d'un melting pot suédois ? La technicité des musiciens ? Surement un peu de tout cela...

En effet, la compostion est indéniablement le point fort du groupe dont Tom S. Englund est le leader. A l'aise dans de nombreux registres allant de la ballade bien people (I'm Sorry) aux titres speedés et vitaminés (The Great Deceiver) en passant par du heavy fortement gothique (Fragments) ou encore au metal progressif vandenplassien (Recreation Day). Quand en plus on sait que sont distillées des parties néoclassiques (As I Lie Here Bleeding) ou encore des chorales (The Great Deceiver) on comprend mieux l'envergure d'Evergrey ! Et le pire c'est que l'éxécution suit l'idée sur une majorité de titres.

Le nouveau venu aux claviers Rikard Zander n'est certainement pas étranger au bon développement du groupe. Il apporte un souffle de fraîcheur dans un monde qui était jusqu'ici très terne. Mais ne vous y trompez pas, Evergrey n'est pas l'équivalent Suédois des Musclés : les textes sont toujours pessimistes et traîtent souvent de la mort. Mais cette noirceur est fort bien compensée par une musique nettement plus optimiste (As I Lie Here Bleeding, The Great Deceiver, Unforgivable etc) ce qui contribue à créer une ambiance originale. Pesante mais original.

Des titres plus sombres dans l'optique de In Search Of Truth sont également présents comme Visions ou Your Darkest Hour. Ces titres sont techniquement impressionants mais ne sont pas tout à fait à la hauteur de futurs standards tels que Recreation Day et son solo de gratte fort sympathique, As I Lie Here Bleeding et son refrain/riff superbes ou encore The Great Deceiver parfait pour entamer un album. Un titre comme Blinded bien qu'il ne soit pas foncièrement mauvais n'apporte pas grand chose à la musique d'Evergrey.

On soulignera simplement dans ce titre la concrétisation à son paroxysme de la plus grande évolution de la bande à Tom : les lignes de chant. Elles sont très variées et originales et, régulièrement, sont astucieusement doublées à des hauteurs différentes ce qui crée un son impressionant et renforce le côté émotionnel de la musique. Et de l'émotion on en trouve à l'état brut dans la superbe acoustique Madness Caught Another Victim. Les riffs trouvés ici ne tombent en aucun cas dans le cliché et on pensera ou live acoustique de Ray Wilson. Là aussi le chant de Tom S. Englund est à l'honneur et bordel le bougre se défend plus que bien. Quels progrès !

On regrettera simplement quelques titres un peu plus quelconques (End Of Your Days, I'm Sorry, Your Darkest Hour) qui empêche le groupe de signer un chef d'oeuvre. C'est dommage car toutes les étapes de la création d'un disque ont été parfaitement menées : de l'écriture des textes à la réalisation de la pochette et du livret, sublimes. La version digipack à laquelle nous habitue Inside Out est toujours aussi belle. Comme à l'acoutumée cette version limitée propose une plage bonus. Et pour changer celle ci est ENORME !! Une sublime ballade au piano, Trilogy Of The Damned, et au chant (plus un solo de guitare) qui est en fait le mix de trois anciens titres d'Evergrey réunis dans une version géniale. Pour ma part peut être le meilleur titre de la galette tant le piano nous livre des mélodies envoutantes de beautés et le chant est efficace. Et ce piano, vous l'entendrez sur de superbes breaks disséminés sur l'ensemble de Recreation Day (Your Darkest Hour pour le meilleur d'entre eux). La production, qui laisse entendre chaque instruement distinctement, est très bonne sans être monumentale. Un peu à l'image de l'ensemble du disque.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
Publié le 20 mars 2003
Modifié le 20 mars 2003
Lu 880 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲