Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Expérimentation animale : cruelle mais aussi complètement inefficace

Dans bien des cas, les résultats de la vivisection ont retardé les découvertes. Ceux qui ont des intérêts financiers dans la recherche animale essaient de nous faire croire que leurs méthodes obsolètes et inexactes pourront sauver des vies.


Chaque découverte médicale majeure est le fruit de l'expérimentation animale ? Faux !! Depuis la création du Prix Nobel de physiologie et de médecine en 1901, les deux tiers des prix ont été attribués à des scientifiques utilisant des techniques substitutives à l'expérimentation animale. Ne nous laissons plus influencer par ceux qui ont des intérêts financiers dans la recherche animale et essaient de nous faire croire que leurs méthodes obsolètes et inexactes pourront sauver des vies.

Dans bien des cas, les résultats de la vivisection ont retardé les découvertes : celles de la transfusion sanguine ou des transplantations de cornées, par exemple. En 1984, Sabin, l'inventeur du vaccin antipolio, déclara : "Le travail de prévention contre la polio fut retardé par une conception erronée de la nature de la maladie humaine, fondée sur le mauvais choix de modèle expérimental qu'était le singe." Et pour les transplantations cardiaques, le professeur Barnard pionnier dans ce domaine affirme avoir perdu deux ans en travaillant sur les chiens, qui ne présentent pas de phénomène de rejet. L'être humain si !

Le lien entre le cholestérol et les maladies cardiaques fut établi grâce à l'épidémiologie, qui fut aussi le meilleur indicateur des facteurs du développement du cancer. Ainsi la corrélation entre la cigarette et le cancer fut découverte longtemps avant que le public ne soit averti des dangers du tabagisme : parce que l'expérimentation animale n'était pas arrivée aux mêmes conclusions !

Les cancers, avec environ 25% des décès, sont la deuxième source de mortalité dans le monde occidental après les maladies cardio-vasculaires. On poursuit l'expérimentation animale depuis plus d'un siècle dans ce domaine sans avancée majeure. Les souris, très fréquemment utilisées, sont loin de correspondre à un modèle idéal : elles ont tendance à souffrir de formes de cancers différentes de celles des humains. Les recherches modernes in-vitro en cancérologie se concentrent, elles, sur le cycle vital des cellules humaines cancéreuses, et sur la façon dont s'opèrent les changements, notamment en matière de multiplication aberrante.

La hanche artificielle fut inventée par John Chamley, lequel refusait d'expérimenter sur les animaux. Sa prothèse est encore la référence pour les chirurgiens orthopédistes. Les premiers médicaments efficaces contre les leucémies infantiles aiguës apparurent dans les années 40 grâce à des études cliniques sur les patients. L'un de ces médicaments, le Methotrexate, est encore très utilisé dans le traitement de ces leucémies et d'autres cancers. Le cromoglycate de sodium (Intal), pour prévenir l'asthme, fut découvert par un médecin, sans expérimentation animale.

La question ne se pose pas ainsi mais entre une bonne et une mauvaise science. Génératrice de résultats inexacts et dangereux, la vivisection fait perdre énormément de temps et de ressources précieuses. En outre, expérimenter sur les animaux n'a jamais dispensé d'expérimenter aussi sur des humains, dans les stades ultimes d'évaluation de la toxicité et de l'efficacité d'un produit.

La recherche fondée sur l'utilisation de l'animal est une science du passé. Les chercheurs ont à leur disposition un bon nombre de techniques modernes moins coûteuses et plus fiables. Les études in vitro, les cultures de cellules et tissus, la modélisation par ordinateur et l'analyse biologique moléculaire approfondie présentent beaucoup d'avantages : des résultats rapides et des paramètres expérimentaux faciles à contrôler. Elles se concentrent sur les niveaux cellulaires et moléculaires du processus de la vie et offrent donc des informations plus utiles sur la façon dont les produits chimiques et les médicaments peuvent fonctionner ou causer des dégâts (étude sur l'ADN).

Actuellement en Europe 3 milliards d'euros sont dépensés pour l'expérimentation animale contre seulement 12 millions pour le développement de méthodes substitutives...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
Re: Expérimentation animale : cruelle mais aussi complètement ineffica
Posté par sanada le 20/08/2004 07:55:56
Encore un article sur la vivisection... que j'ai lu avec intérêt..de même que les commentaires. Désolé mais je vais en contredire plus d'un, en tous cas à propos de l'expérimentation à but médical (je suis opposé à celle à but pharmaceutique) :
1- L'expériemntation sur les animaux est très souvent indispensable. Sauf dans certains cas, bien précis. Par esemple les prothèses...puisque notre morpfologie n'étant pas la même que celles des autre mamiphère, cela reste logique...Par contre notre phisiologie (fonctionnement au niveau cellulairen et moléculaire) est très proche de celle de la souris ou du singe; D'où l'utilité pour tester les médicaments. Car voulez vous être un cobaye de chaque nouveau médicament ? Je ne le crois pas. Et pourtant nous ons bien tous ces médicaments. Si vous êtes vraiment contre l'expérimentation animale, boyottez les médicaments !
2- Pour ceux qui disent que les animaux sont torurés : avez-vous déjà visité un laboratoire ou un centre de recherche. C'est très facile dans des université, si vous le désirez, et très instructif : les animaux y sont TRES bien traités...c'est vrai que certains sont ensuite tués, mais c'est ça ou nous devons nous passer de nos précieux médicaments...
3- Pour certains qui y croyent encore : il n'est pas possible de modéliser intégralement la physiologie humaine. S'ils croyent que c'est possible : qu'ils le fassent, les laboratoires les remercieront (cela couterait moins cher!)
En conclusion je pense que la majorité des détracteurs de l'expérimentation animale ne savcent pas quelle importance elle a. La majorité en effet parlent sans avoir les connaissances scientifiques nécessaires pour pouvoir donner une opinion objective.
Re: Expérimentation animale : cruelle mais aussi complètement ineffica
Posté par cgiles le 20/08/2004 07:55:56
"je reconnais par contre que l'utilisation des animaux pour tester des produits cosmétique est totalement déguelasse et devrait être interdite." Fais gaffe aux chiennes de garde, si tu touches a leur maquillages lol
Re: Expérimentation animale : cruelle mais aussi complètement ineffica
Posté par supermat71 le 20/08/2004 07:55:56
Je suis un peu déconcerté par ton article....
j'adore les animaux j'ai un chien que j'adore et un chat que j'M bcp. Mais cependant et au rique de paraitre un barbare tu ne dis pas tout sur les résultats médicaux et l'implication des études animales en médecine...
Il faut savoir que TOUS les médicaments mis sur le marché en France, en Europe, et dans le monde ont obligatoirement une phase d'étude animale, puis clinique, c'est à dire d'étude sur l'homme. Et la phase animale est indispensable, on ne peut pas s'en passé sauf dans quelque cas mais ceux ci ne sont pas valider pour une AMM (autorisation de mise sur le marché des médicaments). donc les tests animaux sont obligatoires pour étudier les impacts des médicaments, cependant j'admet qu'on peut réduire considérablement le nombre d'animaux utilisés.
d'autres part, les majeures découvertes en médecine ont été réalisées grâce aux animaux et le sont toujours : la découverte de la lymphe chez le chien, les futures xénogreffes (greffe de coeur de porc), les vaccins (vaccin => vache), l'études des rétrovirus chez le singe....
Sans compter que l'étude des animaux est rigoureusement indispensable dans les pathologies comme le SRAS, la grippe du poulet ou l'ESB, puisque ce sont les animaux qui en sont les vecteurs.

je reconnais par contre que l'utilisation des animaux pour tester des produits cosmétique est totalement déguelasse et devrait être interdite.

en deux mots et pour résumer je ne serais pas aussi tranché que toi sur le fait qu'il ne faille pas utilisé les animaux en expérimentation, c'est très triste mais c'est vital pour sauver des millions de vie humaine, le méritons nous, ça c'est un autre problème....

dsl s'il y a des fautes d'orthographe ou de grammaire....
Re: Expérimentation animale : cruelle mais aussi complètement ineffica
Posté par appelez-moi-jadka le 20/08/2004 07:55:56
vi
tres bien
Re: Expérimentation animale : cruelle mais aussi complètement ineffica
Posté par <jess> le 20/08/2004 07:55:56
PAQUITO JE TE FERAIS SIGNALER QUE SI LES ANIMAUX N'AVAIENT PAS CONSCIENCE DE LEUR EXISTENCE ET S'ILS N'AVAIENT PAS D'AME ILS NE FERAIENT MEME PAS ATTENTION AU DANGER!!!!!!!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
L'auteur : Erwann Le tenneur
38 ans, France.
Publié le 12 janvier 2004
Modifié le 12 janvier 2004
Lu 2 055 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲