Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Expiration d'Amour

Parce qu'elle ne sait plus où elle en est. Parce qu'elle ne sait pas si son couple doit durer.


Elle ne sait pas pourquoi elle pense à tout cela ce soir.
Pourquoi toutes ces larmes se mettent à couler si doucement. Elle ne sait pas non plus pourquoi son coeur se serre. Pourquoi ses mains tremblent.
Pourquoi tous ces détails qu'elle ne pensait même pas avoir enregistré reviennent, brutalement, causant des perles salées au coin de ses yeux.
Elle ferme les yeux et se rappelle cette première soirée.
Ils l'avaient passé avec quelques amis à lui. Elle ne connaissait personne. D'habitude, elle n'y serait pas allée si aucune de ses connaissances n'y était. Mais sans savoir pourquoi, elle les avaient suivi.
Lui, elle le connaissait. Un peu. Pas comme il fallait.
Elle l'avait trouvé un peu fou d'aller en discothèque avec un ami à lui dans le coffre.
Elle se rappelle aussi que sur ce parking, il lui avait dédicacé une chanson. Elle avait était surprise, touchée, puis vexée quand elle entendit les premières notes.
" Les emmerdeuses " de Brassens.
Elle se rappelle aussi très bien qu'ils étaient en bas, tous les deux, quand il lui a pris la main et qu'il l'a emmené juste à côté du DJ. Il l'a fait monté sur une marche pour qu'elle soit à sa hauteur, et puis il l'a embrassé.
Elle se rappelle de ce premier baiser, et se mord les lèvres pour s'en rappeler le goût. Malgré ses larmes, un sourire traverse son visage.
Elle en avait embrassé des garçons, mais elle ne se rappelle pas avoir reçu un meilleur baiser.
Un prétexte de film l'avait emmené chez lui.
Elle n'avait jamais fait ça. Elle n'était jamais allé chez un inconnu, seule. Sans savoir pourquoi, elle lui faisait confiance.
Aveuglèment. A tort ou à raison ? Peu l'importait, son sourire l'avait charmé. Elle était ensorcelée.
Si bien qu'elle se donna à lui sans aucune résistance.
Elle ne réussit pas à dormir cette nuit-là. Il avait été tendre, doux. Mais ? Que connaissait-elle de lui ? Ils ne s'étaient même pas protégé.
Elle n'avait pas dormi, un petit peu par peur, sûrement même. Et si jamais demain il ne la rappellait pas ? Et si jamais elle n'était qu'une fille d'un soir ?
Elle n'en avait pas envie. Plus elle le regardait, moins elle regrettait. Mais elle avait peur que les promesses de la nuit ne tiennent pas le jour.
Il n'en fût rien. Le lendemain, il lui sourit, la raccompagna, et la rappela.
Le jour d'après, il l'invita au McDo. Elle se rappelle avoir pris des nuggets, pour éviter de s'en mettre partout. C'était LE conseil qui circulait entre les filles.
Des larmes coulent à nouveau, elle se rappelle aussi très bien de ce premier mensonge. Son téléphone qui sonne, un "ami" à rejoindre pour une partie de billard.
Elle avait ressenti que c'était une autre qu'il allait rejoindre. Sans savoir pourquoi. Peut-être le fameux sixième sens féminin ?
Quand il la ramena, elle pleura toute la nuit, et se promit de ne jamais faire confiance à ce garçon. Et encore moins d'en tomber amoureuse.
Où était le problème après tout ? Après quelques journées passées avec lui, elle savait qu'elle allait s'en lasser. Comme avec tous les autres.
Ce ne fût pas le cas. Ils se voyaient tous les jours. Pratiquement. Et chaque minute passée avec lui n'avait rien d'un calvaire ou d'une obligation.
Elle l'aimait bien. Mais surtout, surtout ,se répétait-elle, n'en tombe pas amoureuse.
Les mois ont passé, leur histoire avançait petit à petit.
Elle se rappelle aussi avec rage toutes les réflexions qu'elle avait pu avoir. " Toi ? Encore avec le même ? Quel miracle ! "
Etait-elle incapable de garder un garçon ? Quelle réputation pouvait-elle bien traîner pour recevoir ce genre de réflexions ?
Ce garçon, elle le respectait. Il était hors de question de le tromper. Et puis, en toute honnetete, elle n'arrivait plus à trouver un autre garçon plus charmant que lui.
De son côté, tout son entourage parlait de relation longue, d'amour et presque de mariage.
Ca la faisait sourire. Leur histoire était peut-être sympa, cela se passait peut-être bien, mais ils ne s'aimaient pas.
Du moins, il ne l'aimait pas. Et elle avait créer des barrières à ses sentiments pour éviter de tomber amoureuse de lui.
Qu'y a-t-il de pire qu'un amour non partagé ? Il n'était pas question de tout gâcher.
Elle était bien avec lui, elle s'en foutait qu'il soit amoureux ou pas. Il lui apportait tout ce qu'elle attendait, il la rendait heureuse, c'est tout ce qui comptait.
Un petit nuage au tableau de cette histoire quand même. Cette fille. Cette fille pour laquelle il lui avait sorti un premier mensonge alors que leur histoire n'avait que quelques heures.
Alors qu'elle s'était donné à lui entièrement.
Elle se doutait bien de quelque chose, mais comme dans beaucoup de situations, il y a des choses que l'on sait pertinement, mais que l'on ne veut point s'avouer comme vérité réelle.
Elle préférait se dire qu'elle s'imaginait n'importe quoi. Que ce foutu sixième sens féminin n'était qu'une connerie inventée par les féministes pour pouvoir se dire qu'elles n'avaient pas été bernées si facilement.
Mais plus ses barrières tombées, plus les moments avec lui étaient appréciés, plus elle avait envie de savoir.
L'occasion était trop belle : il la laissa seule une matinée chez lui.
Elle se rappelle avoir hésité, avoir allumé une cigarette, puis une deuxième... Avoir tremblé de tout ces membres. Elle savait ce qu'elle allait y trouver. Mais il fallait être sûre.
Elle fouilla dans son oridinateur et ses doutes ne furent que certitudes.
Les larmes coulent à nouveau, brouillant sa vue. Le sentiment qu'elle avait ressenti à ce moment là lui revint en mémoire.
Pouvait-on avoir si mal ? Pouvait-on ressentir ça deux fois ?
Le coeur qui se serre. Les larmes qui veulent couler mais restent coincées avec cette boule au fond de la gorge. Le temps qui s'arrête.
L'impression que le coeur ne bat plus. Vouloir hurler mais sans pouvoir. Sentir tous ses doutes devenir certitudes déchirent le coeur.
Mais cette expression est loin d'être imagée.
Ce qu'elle a pu ressentir à ce moment là n'est pas réellement descriptible en réalité. Dire qu'elle lui en voulait ? Non. Qu'elle s'en voulait ? Oh oui. Elle aurait dû tenir sa promesse, et ne pas laisser l'ombre d'un sentiment l'envahir pour cet homme. Dire qu'elle avait mal ? Non. Le mal aurait été une sensation bien trop douce pour ce qu'elle ressentait vraiment.
Un déchirement. Ce n'était pas possible. Tout simplement pas possible de ressentir une douleur pareille.
Elle se promit alors à nouveau de ne rien lui dire. Mais vraiment, de ne plus espérer de leur couple. De le quitter. Oui. Tant pis. Des garçons il y en avait des milliers.
Elle sourit à nouveau. C'est ce qu'elle voulait faire, mais elle ne pouvait pas. A l'époque, elle pensait que cet homme là était celui de sa vie même si elle ne voulait pas l'admettre.
Les larmes coulent encore et encore. Elle se remémore toutes ces questions.
Est-il encore avec lui ? Pense-t-il à elle quand il me fait l'amour ? Quand il m'embrasse ? Quand il me touche ? Quand il me sourit ?
Elle s'était interdit de pleurer. Il ne lui avait rien promis, rien. Il ne lui avait pas dit qu'il l'aimait, qu'il allait l ui offrir la lune. Il avait été presque honnête.
Elle se rappelle de cette nuit passée sur son balcon à fumer cigarette sur cigarette.
Est-il encore avec elle ? Si c'était le cas, elle allait lui montrer que c'était elle qu'il devait choisir. Elle allait se battre pour le récupérer. C'était elle qu'il méritait et pas cette pouffiasse blonde.
Les mois ont passé, leur histoire a continué, elle ne lui en pas parlé. Qulques allusions mais il avait nié. C'était trop dur de vivre avec ça. De ne pas avoir d'explication. De ne pas pouvoir en parler.
Elle allait le quitter. Elle allait le quitter... Combien de fois l'avait-elle répété ? Elle en était incapable. Et puis... tout avait l'air de se passer mieux.
Il n'y avait pas vraiment de disputes entre eux. Pas de mots plus haut qu'un autre. Un couple sans mots doux mais sans mots durs.
Quand sa tête seposait sur son épaule, qu'il la prenait dans ses bras, elle ne cessait de se répéter " Ce garçon là est fait pour moi..." ...
Les mois ont passé, leur an est arrivé. C'était la première fois qu'elle était aussi bien traitée. L'impression d'être une princesse.
Rien d'étonnant, pour elle, ce mec là était le Prince Charmant...
Le temps était passé si vite.
Cet été là, leur premier été, ils n'avaient pas décollé l'un de l'autre. ILs se voyaient pratiquement tout le temps. Elle goutait à la joie d'être un couple.
Elle n'était pas partie en vacances, mais c'était si merveileux d'être à ses côtés. Stupide, se trouvait-elle. Comment, elle, pouvait-elle être si niaise pour un garçon ?
Un garçon qui ne ressentait pas grand chose pour elle ? Qu'importe. Elle aimait. Elle aimait pour deux. Et elle était prête à se battre autant de temps qu'il faudrait.
Elle pleure à nouveau. Elle essaie de retenir ses larmes mais elles s'échappent seules.
A l'époque, ils passaient beaucoup de temps ensemble, elle était là à toutes les soirées pratiquement qu'il faisait avec ses amis. Ils se baladaient main dans la main dans la rue.
Ils s'appellaient assez souvent.
Les larmes coulent et coulent sur son visage. Ses yeux noirs brillent de nostalgie.
Elle a l'impression que tout ces moments de bonheur s'estompent.
Il ne l'appelle presque plus, l'écarte peu à peu de sa vie. La routine semble les avoir gagné. La routine ou la fin des sentiments ? Elle ne sait pas vraiment. Toutes ses questions restent sans réponse.
Elle n'ose pas les aborder avec lui. Elle le voit tellement peu qu'elle préfère encore en profiter plutôt que de gaspiller leur temps à l'inonder de questions qu'il jugera sûrement sans fondement.
Les moments passés ensemble se font de plus en plus rare. Les sourires aussi. Elle a la vague idée qu'il veut la quitter sans oser. L'impression que leur histoire s'évapore au gré du temps.
Est-ce possible de pleurer autant en à peine quelques heures ?
Depuis cet été, leur couple semble s'éteindre. L'amour aussi. Elle essaie encore de se battre, mais elle ne sait plus. Doit-elle le laisser partir ? Doit-elle le retenir ?
Elle n'a plus la force d'aimer pour deux...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Re: Expiration d'Amour
Posté par alelsinka_xd le 09/01/2008 16:05:39
Je suis d'accord avec les opinions précités.cette histoire a été rempli par les sentiments,les moments liriques..le récit est vraiment émouvant et touchant..les sentiments des gens, en particulier l'amour c'est une chose imprévisible,inexplicable..(l) le sujet est très actuel dans notre temps.tous les gens ont les regards différents pour les relations et les priorités à la vie. :-)
Re: Expiration d'Amour
Posté par ctrololant le 31/12/2007 13:55:41
Les amours non reciproques sont difficile maintenant ce qu'il faudrait c'est mettre les choses au clair et le laisser c'est que que c'est dur mais il faut penser à ton bien et ne plus croire qu'en des illusions...Parle lui pour lui expliquer pourquoi tu ne peux pas continuer même s'il "s'en fou" courage !!! (f)
Re: Expiration d'Amour
Posté par ginger_bread_woman le 27/12/2007 11:58:06
C'est bien joli tout ça... mais.... enfin voilà, ça m'énerve ce genre de "récit". Les soit disant figures de styles du début qui sont lourdes (répétitions du "pourquoi ?")... pff et je parle même pas du sentiment NIAIS évoqué tout le long. Enfin c'est mignon et tout ce qu'on veut, mais c'est long et ça ne tient pas jusqu'au bout !!!
Re: Expiration d'Amour
Posté par halloula le 26/12/2007 11:34:11
tout simplement waw c'est super bien ecrit j'en ai pleuré même , les sentiments evoqués passent trés bien !! BRAVO
et puis un ptit coseille d'une gamine il faut savoir tourné la page tôt ou tard . Se battre oui mais pour qqun qui le mérite :)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
L'auteur : Safran Kipik
29 ans, Bordeaux (France).
Publié le 26 décembre 2007
Modifié le 29 novembre 2007
Lu 817 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲