FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Faire comme à Littleton

Voici ma première nouvelle : moitié fiction, moitié faits réels. "C'est l'histoire de Lui. L'histoire d'un jeune qui a l'air, apparemment, sans histoire. On dirait de Lui : "Ah, mais c'est un adolescent tranquille, il ne ferait pas de mal à une mouche" et pourtant... "


C'est l'histoire de Lui.
L'histoire d'un jeune qui a l'air, apparemment, sans histoire. On dirait de Lui : "Ah, mais c'est un adolescent tranquille, il ne ferait pas de mal à une mouche" et pourtant...
Lui côtoie des personnes, certaines se considèrent comme ses amis, d'autres ses ennemis, et enfin certaines n'ont même pas remarqué son existence... Ils ont, peut-être... Tous tords.
Lui ne ressemble à personne en particulier, si, Lui ressemble à Lui. C'est-à-dire à quelqu'un de calme, tranquille. Mais comme on dit, l'habit ne fait pas le moine, et, il faut se méfier de l'eau qui dort. Lui mène une vie en apparence paisible, sans problème. Lui a une famille qui l'aime plus ou moins, des amis qui l'aiment aussi, et des ennemis bien sur. Mais cela est le quotidien du tout à chacun. Statistiquement, on dirait de Lui qu'il est dans les normes'.


Lui a entendu parler de ce fait divers, comme beaucoup d'autres. C'était il y a quelques années, le 20 avril 1999, deux adolescents de 18 ans tuèrent treize de leurs camarades et professeurs, cela c'est passé au Columbine High School de Littleton, Colorado, Etats-Unis. Armés jusqu'aux dents, ils arrivèrent un matin avec un plan bien déterminé, bien prévu. Tout pourtant ne s'est pas passé exactement comme ils le voulaient mais pourtant ils ont continué. Leurs raisons, seul eux le savent, ou plutôt le savaient, car ils se sont donnés la mort à la fin de leur action. On a imaginé des tonnes de choses, comme leur rapport au nazisme car leur opération a eu lieu à la date anniversaire de la naissance de Adolf Hitler. Cela n'est peut-être qu'une coïncidence. Mais personne ne croit aux coïncidences.
De pareils drames ont aussi eu lieu à Dunblane en Ecosse, ou à Jonesboro, Tennessee, USA.
A Dunblane, c'est un homme de 43, ex-chef scout, qui assassina 16 écoliers et leur institutrice avant de retourner l'une de ses armes contre lui.
A Jonesboro, deux jeunes de 11 et 13 ans ont tués 4 enfants et une enseignante. Ils avaient neuf fusils ou pistolets sur eux.
Il y a de nombreuses fusillades comme celle-ci tous les ans. Cela peut se passer partout et n'importe comment. "Ce genre de chose n'arrive pas dans un endroit comme celui-ci", est une phrase à bannir.


Lui vivait sa vie de façon ordinaire, et un jour, tout change ou plutôt tout s'accélère, s'active comme une bombe à retardement qui se déclancherait. Il y a t'il eu cette fameuse goutte qui fait déborder le vase ? Pas obligatoirement, peut être juste une prise de conscience, d'inconscience.
Lui est là, assis, seul, en apparence calme, tellement que même quelqu'un passant, à ce moment là, à coté de Lui, ose lui dire : "il est bien calme, assis là tout seul". Pourtant dans sa tête cela bout d'idées.
Lui imagine déjà tout le déroulement de son fait, Lui sait déjà comment cela va se faire. Son plan est prêt. Lui a tout prévu. Lui ne veut pas faire dans la demi-mesure. Lui veut que l'on se souvienne de Lui, Lui veut marquer l'histoire, être en haut de l'affiche. Lui veut donc faire un maximum de morts. Car la mort fait vendre, la mort fait parler, tous les soirs au journal télévisé.
Pour cela, Lui sait déjà où et quand cela va se passer ; un matin, juste avant le moment de la récré, Lui va faire se déclencher l'alarme pour que tout le monde soit obligé de se réunir dans la cour ; Là, Lui fera se déclencher les bombes à minuteur à distance qui seront disposées dans les poubelles ou sous les bouches d'égouts ; de multiples charges qui devraient faire déjà de nombreux dégâts.
Mais Lui n'en restera pas là, Lui a prévu de se munir d'armes, plus précisément d'une mitraille type mp5 pour tuer beaucoup de monde à la fois, tirer dans la masse sans distinction ni de couleurs, ni de race, ni de sentiments; et d'un fusil sniper pour pouvoir viser plus précisément certaines personnes. Peut-être Lui aura du mal à se les procurer mais quand on est déterminé et à bout, on arrive à tout.
Cette situation pourrait tout aussi bien se produire en pleine ville, à une heure de passage, et avec un arsenal réduit, ou bien chez lui lors d'une crise avec les moyens du bord. Car quand on est déterminé et à bout, on est capable de tout.
Les victimes de son fait, d'armes ou divers, peuvent aussi bien être ses ennemis que ses amis. Oui, ses amis, ceux que Lui a pensé prévenir ou a qui Lui a parlé de cela comme d'une blague, mais en définitive, ceux à qui Lui n'a rien dit le jour venu. Car Lui ne dit pas forcement toujours tout même si ses proches pensent que cela est le cas. Lui a, comme tous, son jardin secret. Le pire n'est pas quand Lui en parle, c'est quand Lui ne parle plus.
Et puis finalement, que va-t-il faire ? Pourquoi resterait t'il là ? A-t-il encore des choses à faire ici-bas sur terre ? Le sait-il, lui-même ? Lui ne compte pas rester ici pour vivre enfermé, Lui n'est pas fait pour cela. Lui se sentait probablement déjà enfermé dans le monde dans lequel lui vivait alors pourquoi s'y enfermé encore plus ? Lui compte donc aussi mourir en ce jour, par lui ou par un autre, cela lui est égal. Cela sera une sorte de libération, Sa Libération.
Mais peut-être pas celle d'eux, ses victimes. Plutôt leur jugement dernier à sentence immédiate, pas d'appel possible, sanction irréversible.
Lui n'as peut être pas conscience de ses actes, ni de ce qu'ils vont engendrer sur l'avenir de très nombreuses personnes. Lui ne voit que ce qui lui arrive, ces malheurs, ces manques. Lui envie surtout ce qu'ont eux, et ne voit pas tout ce que Lui a. Car Lui, comme eux, en veux toujours plus, veux ce que lui n'a pas et que les autres ont.


Cela peut être vous, toi, moi ou bien Lui. Oui, Lui, celui que vous croisez tous les matins, peut-être même que vous connaissez bien, soi-disant, ou alors, celui que vous venez de croisez ou que vous allez croiser dans quelques minutes.
Cela aurait pu se passer hier, mais peut aussi bien se produire aujourd'hui ou demain.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Re: Faire comme à Littleton
Posté par iloz le 28/03/2005 18:51:21
Kille stp, évite le language SMS, c'ets pénible à lire, ici tu n'es pas sur totn portable: tu as la place. Sinon, la nouvelle m'as assez plu dans l'ensemble, bien sur je ourrais repprocher une certaine lourdeur au texte. Mais ca reste assez sympa quand même.
Re: Faire comme à Littleton
Posté par peeps le 27/03/2005 22:13:09
Trop "belle" histoire qui fait réfléchir...Ca me fait penser à Dead Zone
J'aimerais trop voir Bowling for Colombine
Re: Faire comme à Littleton
Posté par slaykyo le 23/03/2005 18:14:49
Merci bcp kilie de ton message.
Non je ne suis pas LUI, car si j'etais LUI je ne serais plus là pour le dire et j'aurais fait la une des journaux.
Surtout que avec les evenements de Red Lake d'hier cette nouvelle est encore plus d'actualité.
Re: Faire comme à Littleton
Posté par kilie le 22/03/2005 21:22:05
ton histoire est bien écrite et L fait assez réfléchir en effet quand on voit des choses comme ça on s edit pas que ca ne peut ns arriver mé si cela peut arriver donc otan fair gaffe et ne po croire conaître a 100% les gens .Super ta nouvel fantastik mé jes idées ke ta sorti tu les abien inventé j'espère que tu n'es pas LUI
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
L'auteur : Xavier Slaykyo
32 ans, Montpellier (France).
Publié le 19 mars 2005
Modifié le 21 février 2005
Lu 748 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143