Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Faut-il douter de tout ?

Question assez ambiguë à laquelle il est très difficile de répondre ! Mais au travers de cet article, j'espère éclairer un peu plus votre lanterne !


Faut-il douter de tout ? Certaines personnes diront que oui, d'autres non... Nous allons donc essayer d'y répondre le plus clairement possible... Bonne lecture !


Bien sûr il faut douter de tout !

Il faut douter de tout : en effet, nous ne pouvons pas tenir compte de nos sens, qui sont trompeurs, et de la raison, qui n'est pas fiable. Il faut commencer par douter de tout. Le premier pas vers la vérité est le scepticisme, qui nous détourne de l'erreur.

Nos sens ne sont pas infaillibles car si les sens étaient infaillibles, des objets identiques donneraient des impressions identiques. Nos visions du monde ne seraient pas multiples et contradictoires. Or, tel n'est pas le cas. La sensation du miel est agréable aux uns, désagréable aux autres. Tout discours sur le miel, à partir de nos sensations, fait seulement apparaître des affirmations contradictoires. Les informations des sensations ne font pas apparaître la vérité. Du miel en soi nous ne pouvons donc rien dire. La vérité n'est pas accessible par la sensation, et nous pouvons affirmer que douter des sens est nécessaire.

Si le vrai est l'affaire de la raison, les hommes raisonables s'accorderaient sur certaines affirmations. Pourtant, dans les conceptions intellectuelles, on ne voit que des contradictions. Quand Héraclite réfléchit sur le réel, il dit que tout est changement. A partir de la même réflexion, Parménide arrive à la conclusion que rien ne change. L'activité de la raison ne parvient qu'à mettre en évidence de nouvelles contradictions. Le sceptique affirme qu'il est impossible à la raison d'affirmer ou de nier quoi que ce soit, elle ne peut parvenir à la connaissance vraie des réalités. Il doutera donc des affirmations de la raison. " Tout échappe à la compréhension" dit Sextus Empiricus.


Pour progresser, il faut cesser de douter

Pour appréhender le monde, l'être humain possède deux instruments : les sens et la raison. Les sens nous procurent un donné sur lequel s'exerce notre capacité de penser. Et, au moment même où il doute, l'homme ne peut pas douter qu'il pense.

Le doute est une méthode pour la réflexion. Il est nécessaire de l'utiliser pour détecter les erreurs de jugement et les éviter. Le doute doit cependant s'arrêter pour construire. Le savant met en doute ses interprétations du réel, mais il croit à la science. Le philosophe réfléchit sur les conditions de la morale, mais il ne peut pas s'interdire d'agir. Un doute absolu conduirait à la suspension de toute action.

Le sceptique affirme qu'il faut douter de tout, mais il ne met pas en doute son propre doute ! Les scpetiques veulent nier toute valeur de vérité à la raison, pourtant ils s'en servent pour prouver leurs affirmations. Les arguments des sceptiques sont absurdes. Comme le dit Hume : " Les sceptiques font usage d'arguments rationnels pour prouver la fausseté et l'imbécilité de la raison"

Les sens sont à la source de toute connaissance, car ils nous permettent de constater des faits. La raison organise ces données pour que nous ayons une connaissance du réel. La nature humaine maîtrise les sensations et pense le donné. Nous faisons appel à la fois aux sens et à la raison pour progresser dans la connaissance. Le connaissance progresse. C'est bien la preuve qu"il est inutile de douter de tout !


Conclusion

Le doute est une méthode qui nous détourne de l'erreur dans nos jugements et dans notre recherche de la vérité. Le scpetique s'interroge sur tout ce qu'il croit savoir. Le doute nous permet à la fois de progresser vers la vérité et d'éviter l'écueil de l'intolérance, celui des certitudes assénées comme des vérités absolues et incontestables. Il ne faut donc pas se dispenser de douter. Cependant, le scepticisme intégral (douter de tout) conduirait à se taire et à ne plus entreprendre d'actions. Cette attitude serait absurde. C'est la vie elle-même qui s'oppose au doute absolu. La science progresse, nous pouvons quand même compter sur quelques certitudes et l'aventure du savoir n'est pas un échec, jusqu'à preuve du contraire. D'ailleurs le doute absolu se contredit lui-même, car il pose l'affirmation du doute et, en la posant, il ne doute pas !!

J'espère que cet article vous a plu
A bientôt.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
Re: Faut-il douter de tout ?
Posté par crazysk8 le 30/01/2007 11:47:43
Tu aurais pu citer descartes, même s'il est sous entendu dans ta première partie.

Le fameux doute cartésien.
Re: Faut-il douter de tout ?
Posté par cdizen le 08/01/2007 11:56:01
Réponse à Zeromantik.
Bonjour,
D'après un texte trouvé sur Internet : < Sur le fronton du temple de Delphes consacré a Apollon était inscrit : "Connais-toi toi-même, laisse le monde aux Dieux" >. Socrate aurait sélectionné la première partie. Quant aux conséquences, à chacun(e) son appréciation en fonction de son référentiel ... Personnellement, je trouve que l'option de Socrate est justifiée en tant que prioritaire ou préalable. Salut.
Re: Faut-il douter de tout ?
Posté par giocoso le 08/01/2007 08:29:41
Le doute ? Une image pour moi :
Toujours douter
c'est ne pas avoir de porte à son logis, et se voir emporté par n'importe quel vent ;
Ne jamais douter
c'est garder la porte de sa maison scellée - ne pas s'ouvrir à l'inconnu ;
Conclusion :
Comme chez soi:
Il est important d'aérer régulièrement, mais il est bon de se protéger des intempéries et malfaisants !
Re: Faut-il douter de tout ?
Posté par mutos le 08/01/2007 05:49:31
Bonjour à tous, bonjour flaurette, bonjour cdizen,


flaurette : article qui pousse à la réflexion et qui introduite un moyen terme entre le doute et la croyance, où un mode d'emploi du doute : excellent...

cdizen : complément précis et utile, mais là on sort du doute en lui-même pour s'attaquer à la notion de responsabilité et mettre le doute en exergue comme valeur sociale, comme empêcheur de tourner en rond, facteur d'innovation aussi bien que de maîtrise de l'innovation.


@+

Benoît 'Mutos' ROBIN
Projet Hoshikaze 2250
Re: Faut-il douter de tout ?
Posté par zeromantik le 07/01/2007 20:28:13
cdizen -> Rectification de cette belle maxime de Socrate que beaucoup de gens amputent vulgairement: "Connais-toi toi-même et tu connaîtras l'univers des dieux"
Ca change tout, hein? :[
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
Publié le 05 janvier 2007
Modifié le 10 décembre 2006
Lu 6 933 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲