Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Faut-il remodeler l'équipe de France ?

L'équipe de France est loin de convaincre le public français et les personnes avares de beau football. Que faut – il changer pour que les Bleus redeviennent performants et reconquérissent nos coeurs ?


Les deux derniers matchs des français en sont la preuve : l'équipe de France est à la peine fàce à des adversaires moyens. En effet, le match amical contre le Nigéria a réellement mis en avant toutes les limites techniques et tactiques de l'équipe de Domenech, s'inclinant sur le score d'un but à zéro à Geoffroy Guichard. Par ailleurs, le match contre la Turquie, trois jours plus tard s'est finalisé sur une petite victoire d'un seul but à zéro pour les Bleus fàce à une équipe de la Turquie affaiblie très tôt dans la partie par une infériorité numérique. Mais ce match amical qui a été critiqué car il arrive en fin de saison lorsque les joueurs sont épuisés, ne sert même pas de test à Domenech car il n'y a pas d'équipe type et aucunes innovations osées.
Ces mauvaises prestations datent de quelques mois déjà : l'exemple de la défaite correctionnel 2 buts à rien contre l'Argentine en amical en Février est convenable ou encore la défaite en qualifications pour la coupe du Monde 3 à 1 contre la Lituanie...
Ces résultats ternissent les Bleus, ainsi Domenech le sélectionneur est très loin de faire l'unanimité, les preuves sont les sifflets à l'encontre de l'équipe et la demande démission de Domenech par le public au coup de sifflet final de la défaite contre le Nigéria. La France se cherche du point de vue de son effectif et de sa tactique.


Une tactique à remodeler

Domenech a su mettre son empreinte sur le jeu de l'équipe de France avec son milieu à deux joueurs récupérateurs. Ce système de jeu marchait avant, il a marché pendant la Coupe du Monde 2006 lorsque Vieira, Thuram, Gallas avaient une forme physique nécessaire par exemple. Cependant, la nouvelle génération de l'équipe de France ne paraît pas compatible avec ce systéme de jeu. Le temps où le beau jeu faisait la réputation valeureuse des Bleus est révolu, non pas car les joueurs de talents comme Tigana, Giresse, Platini ou Rocheteau de l'épopée de 1982 à 1986 n'existent plus mais car ils sont mal orientés. Le football a changé, le ballond rond privilégie aujourd'hui l'offensivité et un collectif fluide passant par toutes les lignes du système comme Barcelone (vainqueur en titre de la champion's league) ou encore l'Espagne (champion d'Europe en titre également).
Les Bleus doivent changer leur tactique et choisir un système coincidant avec les valeurs et les capacités des joueurs. Ainsi un jeu en 4-4-2 pourrait être envisagé : avec un milieu qui puisse aérer le jeu et transmettre les ballons proprement vers l'attaque donc il faut un joueur du milieu plus technique et l'autre plus physique pour récupérer le ballon. Deux milieu défensif qui ont le même rôle ne peuvent pas être complémentaires, il est clair que deux joueurs qui ont come consigne de jouer au milieu de terrain juste sur la feuille de match et de jouer défenseur au moment où l'arbitre donne le coup d'envoi, ne peuvent pas fournir un jeu nécessaire pour alimenter l'attaque (situation actuelle en équipe de France). Par exemple, Toulalan et Lassana Diarra positionner tout les deux en milieu défensif ayant donc le même rôle, n'apporte pas autant que si un seul joueur avait la place de travailler, le système provoque une bascule dans l'équilibre du jeu et un manque entre le milieu ultra-défensife et l'attaque.
Cette tactique qui est une tradition française doit être remodeler, peut – être pas jusqu'à la forme pour les plus admirateur de ce système mais au moins dans la logique du jeu qui veut que le but du football est d'avoir un point de plus que son adversaire à la fin de la rencontre.


Un effectif florissant

Le stade de la mauvaise tactique dépassé, il faut dire que le sélectionneur a le choix dans les joueurs à prendre dans son équipe, même un peu trop. Mon analyse va peut – être paraître trop subjéctive mais n'oublions pas que l'actuel effectif et tactique de l'équipe de France n'est que le produit d'une pensée subjéctive également.
Ces matchs amicaux contestés ne font même pas oeuvres de tentatives " risquées " de la part du sélectionneur, mise à part le retour de Malouda sur le flanc gauche (à ne pas oublier que son retour est présent gràce ou à cause de la non sélection de ce joueur pendant plusieurs matchs par Domenech pour des raisons personnels). L'équipe type n'étant toujours pas trouvé, pourquoi ne pas tenter avec d'autres joueurs ? L'exemple adéquat est surtout au niveau de la défense : Rami ? Chalmé ? Planus ? Trois joueurs sortant d'une saison performantes au point de vue de leurs prestations, à la place par exemple d'un Escudé perméable contre le Nigéria, ou d'un Gallas vieillisant ou encore d'un Squillacci. Mexes qui est l'un, si ce n'est le meilleur défenseur du calcio n'est titulaire que lors de matchs amicaux donc de manières très irréguliaires car, il ne faut pas se le cacher, Domenech ne possède pas d'exellentes relations avec le joueur de la Roma. Evra, qui a eu une saison pleine avec son club de Manchester United est loin de réitérer ses performances avec les Bleus. Tout ces points et détails deviennent en faite un très gros problème car les automatismes ne sont pas du tout présents en charnière centrale ni sur les côtés de la défense. Au niveau du milieu de terrain, A. Diarra et L. Diarra ne s'impose pas à cause du système de jeu, Flamini cependant pourrait peut – être jouer ce rôle de milieu relayeur ou même de préférence sur le côté droit de la défense à la place d'un Fanni contestable et d'un Sagna non performant en équipe de France. La question Vieira se pose aussi puisque étant auteur d'une saison déserte à cause de ses blessures ne méritent pas sa place dans le onze titulaire alors qu'un joueur comme Cheyrou de Marseille pourrait être tenter. L'attaque possède également de très bons joueurs et la position et le rôle de l'animation offensive ne sont toujours pas réglés. Lors du match où une France qui se cherche, mène un zéro fàce à une équipe de Turquie affaiblie par une infériorité numérique, pourquoi ne pas tenter de sortir un milieu défensif à la mitemps et jouer avec Benzema et Gignac en attaque, la futur génération prometteuse ?
La question des gardiens est elle aussi relancé avec ces deux match amicaux car Domenech a fait jouer l'un et l'autre et Mandanda a encaissé un but alors que le but de Lloris est resté vierge. Les bonnes prestations qui amènent des titulaires incontestables sont à mettre du côté de Ribéry, Gourcuf ou encore même Gignac, présence de bonnes nouvelles de futur stabilité.
A un an de la Coupe du Monde en Afrique du Sud, l'équipe de France semble sans fond de jeu et plus grave encore sans équipe type. Il faut éspérer que le groupe se soude non seulement à l'extérieur mais surtout à l'intérieur du terrain.


GIGNAC
BENZEMA
MALOUDA RIBERY
GOURCUFF
TOULALAN
CLICHY MEXES PLANUS FLAMINI
LLORIS


Voici l'exemple d'une équipe qui pourrait valoir le coup d'être essayer car les joueurs présents ici ont mérités leur place, cependant il faut aussi se baser sur les formes du moment pour titulariser un joueurs, ainsi plusieurs joueurs peuvent remplacer les onzes ci dessus :
Défenseurs : ABIDAL, GALLAS, BOUMSONG, EVRA, SAGNA, CHALME (Squilacci ou Fanni)
Milieus : L. DIARRA, B. CHEYROU (OM), DIABY, NASRI (A. Diarra)
Attaquants : ANELKA, HENRY, HOARAU,
Gardiens : MANDANDA, CARASSO (Douchez, Pelé)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Cambenzema Ol
25 ans, Lamastre (France).
Publié le 22 juin 2009
Modifié le 20 juin 2009
Lu 1 210 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲