FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Ferrari = Tricherie

Fernando Alonso s'est plaint que Felipe Massa menait la course devant lui, avant d'obtenir du stand Ferrari la voie royale et facile vers la victoire, dimanche 25 juillet à Hockenheim.


Probablement pas la seule, je suis indignée, scandalisée et outrée de ce qu'est entrain de devenir la formule 1. Changement d'attribution de points, interdiction de ravitailler en essence, nouvelles règles aérodynamiques, bref un baquet de F1 devient vraiment la voiture la plus puissante et la plus complète de l'automobile. Tout cela n'empêche, à mon grand regret, la tricherie dans un sport où normalement tout se joue sur la piste. Grande amatrice de formule 1 que je suis, fidèle supportrice de Fernando Alonso, je le pensais un compétiteur, un sportif et un athlète capable d'aller doubler Felipe Massa lui même lors du grand Prix d'Allemagne le week-end end du 25 juillet. Sur le circuit d'Hockenheim, virage numéro 6, Fernando Alonso double un peu trop facilement Felipe Massa qui mène la course de main de maitre depuis le départ. Et pour cause, poussé par ses ingénieurs, via la radio, à ralentir, simuler un manquement de changement de vitesse, pour laisser le double champion espagnol prendre la tète du GP et ne plus la lâcher jusqu'au drapeau à damiers. "Alonso est plus rapide que toi, confirme moi que tu as bien compris ?", le brésilien, condamné a joué le rôle de second pilote toute sa carrière (dans le passé Schumacher, puis Raikonen étaient pilote n°1), reste mué, et s'exécute. Regardant atterré le taureau des Asturies lui prendre, lui voler sa course. Même jour, même heure, un an plus tôt Massa, recevait en pleine tête, un ressort de suspension de la Brawn GP de Barichello, le coma, il était entre la vie et la mort, il aurait pu y laisser son oeil, cette victoire qui se profilait était un moyen, de prendre sa revanche sur ce 25 juillet 2009 maudit. Il devait s'y attendre lorsque l'espagnol balance à son écurie "it's ridiculous"" (c'est ridicule), quand plus rapide que Massa, il n'arrive tout de même pas à s'en défaire, tant Felipe résiste et défend sa place bec et ongles. Ce n'est pas la première fois qu'il est mêle à ce genre de problèmes, sous les ordres de Flavio Briatore, Nelson Piquet Jr alors chez Renault s'est volontairement accidenté dans un mur pour faire gagner une place à Alonso, la saison dernière.
[voir:Quand la F1 déraille.]

Les consignes de course sont interdites en Formule 1 depuis 2002, Lewis Hamilton, Jenson Button et bien d'autres l'ont appris à leurs dépends, si cette simple phrase prononcée à la radio par Rob Smedley, ingénieur de course chez Ferrari, en direction de Felipe Massa, ne fut pas prononcé je reste persuadé que Felipe aurait soulever son trophée. Preuve en est, Massa ne rétorque pas, "O.-K. mec, bonne chance. Continue comme ça, désolé", lui répond t'on en guise de remerciement.
Dépité et on le comprend il se laisse aller quelques tours, voyant Vettel revenir à coups de meilleur tour en course, il se ressaisit et signe le doublé Ferrari.

Célébrant sa victoire après le passage de la ligne d'arrivée, Alonso demande à sa radio, ce qu'il est arrivé à Massa, "Je crois qu'il à manquer son changement de vitesse !"Cette hypothèse reste plausible, et encore, Massa avait déjà une cinquantaine de tours derrière lui, comment peut il louper une vitesse, alors que comme par hasard Alonso est à ses trousses mais n'arrive pas à le doubler ? Plus qu'une histoire d'argent, de points ou de trophées, c'est une question d'honneur, le brésilien n'aurait jamais du laisser passer son coéquipier, quitte à déroger aux ordres et aux règles. Si Alonso était un vrai champion, il donnerait sa coupe à celui qui le mérite, la victoire morale est décernée pour ma part à Massa. Toute cette polémique, a quelques peu occulté le sport, Vettel complète le podium devant Hamilton, Button et son équipier Webber. Alonso reste cinquième du championnat, mais reprend 13 points à Hamilton (157pts), 15 à Button (143 pts), 10 à Vettel (136 pts) et 17 à Webber (136 pts).

Cristophe Malbranque, Jacques Lafite et Jean Louis Moncet commentateurs sur Tf1, ont été aussi scandalisé par cet événement de course, "What a shame ..." (quelle honte ...), paroles prononcées par un ingénieur Red Bull. Interrogé par Denis Brogniart (TF1), Stefano Domenicali, directeur de l'écurie, a rejeté toute manipulation du résultat. "Une consigne ? Non. Les temps de Fernando étaient plus vite", s'est défendu le dirigeant, peu de crédibilité.
La Scudéria (pilotes, Massimo Rivola, le directeur sportif et Stefano Domenicali) a immédiatement été convoquée devant les commissaires sportifs de la FIA, 100.000 dollars d'amende et un passage devant le conseil mondial de l'automobile (organe de la FIA) est prévu.

Ce Team, poids de la F1 ces dernières décennies m'a vraiment déçu, Alonso n'est pas le champion que je croyais, si titre il remporte j'espère qu'il aura un goût amer pour lui ou qu'il aura la gentillesse de remercier son équipier, et enfin tout mon respect à Massa qui méritait cette course, se rabaissait à un tel point pour favoriser un autre pilote qui est sensé être au même niveau que soi, chapeau. Nous savon désormais, que Fernando est pilote n°1 chez Ferrari, et qu'il pourra compter sur Massa pour empocher un éventuel titre de champion de monde.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Laury Beaujeu
27 ans, Thiers (France).
Publié le 17 août 2010
Modifié le 15 août 2010
Lu 1 231 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143