Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

FIFA Ballon d'or : la liste des 23 présélectionnés

En attendant de savoir qui seront les trois finalistes du FIFA Ballon d'Or, France Football vient de dévoiler les noms des 23 joueurs présélectionnés. Retour sur les favoris et les outsiders


La liste des 23 nominés :

Sergio Agüero (ARG/Manchester City)
Mario Balotelli (ITA/Manchester City)
Karim Benzema (FRA/Real Madrid)
Gianluigi Buffon (ITA/Juventus Turin)
Sergio Busquets (ESP/FC Barcelone)
Iker Casillas (ESP/Real Madrid)
Didier Drogba (CIV/Chelsea, puis Shanghai Shenhua)
Radamel Falcao (COL/Atletico Madrid)
Zlatan Ibrahimovic (SUE/Milan AC, puis Paris-SG)
Andrés Iniesta (ESP/FC Barcelone)
Lionel Messi (AR/ FC Barcelone)
Manuel Neuer (ALL/Bayern Munich)
Neymar (BRE/Santos)
Mesut Özil (ALL/Real Madrid)
Gerard Piqué (ESP/FC Barcelone)
Andrea Pirlo (ITA/Juventus Turin)
Sergio Ramos (ESP/Real Madrid)
Cristiano Ronaldo (POR/Real Madrid)
Wayne Rooney (ANG/Manchester United)
Yaya Touré (CIV/Manchester City)
Robin van Persie (HOL/Arsenal, puis Manchester United)
Xabi Alonso (ESP/Real Madrid)
Xavi Hernandez (ESP/FC Barcelone)


Les favoris

Pour les favoris comment ne pas penser au génial argentin Lionel Messi, au majusteux portugais Cristiano Ronaldo, à l'artiste Andrès Iniesta, au maestro Xavi Hernandez, à la muraille Iker Casillas. Le joueur du FCB reste sur trois victoires consécutives dans cette épreuve, néanmoins niveau titre collectif Lionel Messi ne mérite pas tellement cette victoire. Barcelone ne remporta qu'une Coupe d'Espagne cette année. Mais personnellement Messi reste sur des stats stratosphérique ! 73 buts toutes compétitions confondus personne ne fait mieux en Europe. Ronaldo a lui gagné sa première Liga cette année sous la bagatelle de José Mourinho. Encore plus décisif cette saison, il reste pourtant moins collectif que ses rivaux. CR7 surf sur un Euro réussit avec le Portugal où il fut éliminé aux tirs au buts par le futur vainqueur de cette compétition, l'Espagne. L'homme décrit comme arrogant a su être décisif dans les grands rendez vous contre Barcelone une première. Les espagnols, Iker Casillas; Andrès Iniesta et Xavi Hernandez, sont eux aussi des prétendants au sacre de meilleur joueur du monde. Restants sur 3 compétitions gagnées avec l'Espagne (Euro 2008, Coupe du Monde 2010 et Euro 2012), les pièces maîtresses de la Roja méritent du point de vue des titres d'être les lauréats. Malheureusement, on sait la difficulté pour un gardien d'être élu (seul le gardien Russe a eut cette chance, c'était en 1963 une autre époque...). Pour les deux lutins Barcelonais ont sait l'importance de leurs rôles que se soient en sélection ou à Barcelone. On l'on peut croire que l'un d'entre eux sera dans la liste des finalistes au soir du 29 novembre. Dans cette liste, la Liga est le championnat le plus représenté, derrière la Première League, la Série A puis à égalité la Bundesliga, la Ligue 1 et la Liga do Brasil.


Les outsiders

Dans la liste des outsiders pour une éventuelle surprise, on peut nommer le goleador Radamel Falcao, le néerlandais volant Robin Van Persie et le génialissime Andréa Pirlo. Falcao est la révélation de la saison, l'été dernier il était annoncé dans les plus grands clubs d'Europe. En effet, l'ancien de Porto empilait les buts comme des perles, à la stupeur générale il décide de rejoindre l'Athlético de Madrid qui n'hésite pas à débourser 40 millions d'euros. Quelques mois plus tard, on peut constater que le colombien ne sait pas tromper. Auteur d'une saison pleine de but et une nouvelle Ligue Europa remporté (sa deuxième après celle gagné à Porto), le colombien est maintenant un buteur reconnu et confirmé. Tout comme Robien Van Persie qui a tout simplement marché sur l'eau cette année en Barclays Première League martyrisant plus d'une défense, le hollandais a porté à bout de bras les Gunners devenant le chouchou des fans d'Arsenal. Seul ombre au tableau un Euro raté avec les Pays Bas ne passant même pas le premier tour et une nouvelle année vierge de titre avec Arsenal, une année de trop puisque à l'inter-saison RVP décide de quitter les cannoniers d'Arsenal pour les diables rouges de Manchester United. Enfin comment oublié le maître à jouer de la Juventus et de la Squaddra Azzura, Andréa Pirlo. Pirlo a vécu une véritable renaissance cette année. Pas prolongé par le Milan AC, la Juventus décide de tenter le pari Andréa Pirlo, bien leur en a pris. La Juventus remportera le Scudetto (tout en restant invaincu) et Pirlo deviendra le maître à jouer de la vieille dame. Pirlo enchaînant par un Euro incroyable où il porte la Nazionale en finale contre l'Espagne. Une finale ratée face à la Roja. Bref, Pirlo est comme le bon vin plus il vieillit meilleur il est.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Mathias Merlo
19 ans, Hyères (France).
Publié le 10 novembre 2012
Modifié le 04 novembre 2012
Lu 1 044 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲