Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Fille perdues, cheveux gras...

A vrai dire, j'ai mis cet article dans la rubrique cinéma, mais il en faudrait une nouvelle ! Le mot qui me vient a l'esprit pour définir ce film ? INQUALIFIABLE...


Film français (2002). Comédie. Durée : 1h 35mn.
Date de sortie : 10 Septembre 2002
Avec Amira Casar, Marina Foïs, Olivia Bonamy, Charles Berling, Sergi Lopez Réalisé par Claude Duty

Si ce film est inqualifiable, ça ne veut pas pour autant dire qu'il est mauvais... Je ne veux pas vous en dire plus pour l'instant; penchons nous d'abord sur l'histoire, si histoire il y a :


Elodie, jeune maniaco-depressive dans la fleur de l'âge, veut retrouver sa fille mise en famille d'accueil. Natasha, coiffeuse visagiste gnan-gnan edulcorée, veut elle retrouver son chat, Nikita. Marianne veut quant a elle retrouver sa fierté, perdue a cause de son petit-ami en dessous de tout. Quant les trois femmes se rencontrent, c'est leur vie qui bascule...

Et hop... C'est sur ce scenario (?) pour le moins, euh, détaillé que débute le film auquel nous essayons de nous interesser... Vous savez, "Filles perdues, cheveux gras" ! Enfin bref, quoi qu'il en soit, je ne vous cacherais pas que c'est pour la présence de Marina Foïs que je suis allé voir ce film. Mais la connaissant a travers le parcours détonnant des "robins des bois", on ne savait pas dans quel role on aurait pu la trouver. Eh bien dans un rôle fait pour elle, et qui ne la change pas vraiment de repertoir pour tout vous dire. Toujours aussi paumée (TITRE !) et naïve, ne vivant que pour son chat et esperant que son amant chéri l'aimeeeeeeee.


Il faut savoir par ailleurs que c'est le premier film de Claude Duty, qui n'avait pour l'instant, que tourné des courts métrages. Je ne connais absolument pas ses réalisations, mais pour un non initié, le style peut surprendre... On ne parle même plus de second degré, c'est là du quatrième degré minimum! Et c'est aussi cette gymnastique cérebral que se doit de faire le spectateur: jongler entre le premier degré et le quatrième du réalisateur. C'est sans doute ce qui rend le film si peu accessible au grand public, hormis le sujet...

"Depuis toujours le théâtre puis le cinéma se sont penchés sur le sort de jeunes femmes à problème, pauvres filles confrontées à la rudesse d'un monde inhumain. Chaque époque a ses "filles perdues, cheveux gras" : Fantine dans Les Miserables, La Porteuse de pain (La Porteuse de pain), Les Deux Orphelines, Gervaise ou autre Sans toit ni loi incarnés à l'écran par des comédiennes souvent inoubliables : Lilian Gish, Danièle Delorme, Sandrine Bonnaire... C'est une genre de mélo récurrent et je me suis dit "Pourquoi ne pas m'y risquer à mon tour"." nous confie le réalisateur, sur la motivation de faire ce film.

Mais le film reste une comédie, et il réussit, si on est bon public, a faire rire. Mais c'est là que le film peche peut etre; au début le rire est naturel, prononcé et de bon coeur, mais il finit par devenir forcé, et là, on ne rit plus que par l'absurdité de ce que l'on voit a l'écran, par obligation. Comment ne pas rire, lorsque l'on voit Natasha, completement saoule, ramasser un sanglier mort et le prendre pour peluche!

Ah, j'ai oublié de vous dire que le film est une comédie MUSICALE ! Je sais, on ne s'y attend pas, et ça ne clarifie en aucun cas le film: on a déjà du mal a cerner toute l'histoire, alors là... Mais ne vous affolez pas, il n'y a que quelques chansons, reprises par ci par là plus tard dans le film. Elles sont toutes pour la plupart grotesques et sans interet, parce qu'elles se veulent au 1er degré! Ca ne marche pas... Mais une est a part: c'est la chanson que Natasha chante quand elle est bourrée! L'un des meilleurs moments du film.


Quoi d'autre... Je sais pas. Ah si; on peut apprecier a juste titre l'apparition de Charles Berling, très au point dans son role de pervers je-m'en-foutiste, et la très breve entrevue de Romain Duris, du génial "L'auberge espagnole".

Ce film ne restera surtout pas dans les anales du cinéma, il rentre en revanche facilement dans la catégorie des "inqualifiables". Il n'est pas mauvais, mais le cocktail "chansons-quatrième degré-n'importe quoi" a du mal a prendre, et ça en devient un vrai bordel ! J'vais prendre un Doliprane moi ...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Fille perdues, cheveux gras...
Posté par mad donuts le 20/08/2004 07:48:23
ya pas a dire tu es le futur ppda
Re: Fille perdues, cheveux gras...
Posté par coccocinelle le 20/08/2004 07:48:23
Marina Fois y est génial ainsi que Charles Berling (comme toujours). le film est quand même pas.
Re: Fille perdues, cheveux gras...
Posté par fanfan le 20/08/2004 07:48:23
bof
Re: Fille perdues, cheveux gras...
Posté par spiky star le 20/08/2004 07:48:23
Tu veux un commentaire mon petit ? En voilà un ! T'es content ? ;)
Tu dis que t'as aimé le film mais après avoir lu ton article on a plutôt l'impression que tu l'as trouvé bof... Alors ?
Re: Fille perdues, cheveux gras...
Posté par fanfan le 20/08/2004 07:48:23
encore bravo... excellent; comme toujours. maizephorcebiouifiou, je crois que je suis amoureux de toi ! si si... comment ça je suis narcissique ? meme pas vrai !
non mais sérieusement, puisque personne ne daigne écrire ne serait-ce qu'un tt pitit commentaire de rien du tout sur mes articles, faut bien que je le fasse. ahhhhhh, on est jamais aussi bien servi que par soi meme. BANDE D EGOISTES VA !!!!!!!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Publié le 16 septembre 2002
Modifié le 16 septembre 2002
Lu 2 688 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲