Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Flashdance

Alex Owens vit à Pittsburg où le travail se fait rare. Elle a dû se faire embaucher comme soudeur sur un chantier. Le soir, pour arrondir ses fins de mois, elle se produit dans un cabaret. Mais la vraie vie d'Alex, c'est la danse.


1983 - Etats-unis - Musical - 1h34
Réalisation : Adrian Lyne
avec : Jennifer Beals (AlexandraAlexOwens), Michael Nouri (Nick Hurley, le patron et petit-ami d'Alex), Lilia Skala (Hanna Long, le mentor d'Alex), Kyle T. Heffner (Richie Blazik, le cuisinier du Mawby's Bar)


L'histoire de "Flashdance"

Un jeune femme rêve de devenir danseuse. Solitaire et orgueilleuse, elle vit en travaillant comme soudeuse sur un chantier de Pittsburq le jour et se produisant dans un cabaret la nuit. Elle postule pour une audition à l'Académie de Danse, où elle est admise grâce à l'influence de son patron, amoureux d'elle.


Secrets de tournage

Falshdance lance un tube
La chanson phare du film, What a feeling, est interprétée par Irène Cara, qui jouait le personnage de Coco dans Fame. Ce titre a contribué au succès populaire du film en devenant un véritable tube.

Un succès pour Adrian Lyne
Après plusieurs échecs aux Etats-Unis, le réalisateur britannique Adrian Lyne accepte de porter à l'écran le scénario de Flashdance avec un petit budget. Le film remporte un succès inattendu aux Etats-Unis et en Europe et permet au cinéaste d'enchaîner sur 9 semaines 1/2.

La doublure de Jennifer Beals
L'ancien mannequin Jennifer Beals a été doublée par la Française Marine Jahan pour les scènes de danse.

Le chorégraphe Jeffrey Hornaday
Jeffrey Hornaday a signé les chorégraphies du film. Par la suite, il règlera également les scènes de danse de Chorus line de Richard Attenborough en 1985.


C'est quoi : Premier succès dAdrian Lyne, Flashdance est un condensé du style d'un cinéaste 80's. L'histoire (une jeune femme, soudeuse et danseuse dans un cabaret, rêve d'intégrer une compagnie de danse classique) n'est qu'un prétexte à une accumulation de chorégraphies athlétiques sur fond de musique très entraînante. Si le film n'est plus qu'une médiocre bluette glorifiant le rêve US, vingt après, c'est la BO qui a survécu et reste un bon medley de la Disco tendance Moroder.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Gemara .
28 ans, Grenoble (France).
Publié le 03 octobre 2008
Modifié le 07 septembre 2008
Lu 1 765 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲