Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Froide nuit de douleur

Il fait nuit. Je suis assise sur le rebord de ma fenêtre, une cigarette à la main. Je pense à toi. Et je pleure.


Il fait nuit. Je suis assise sur le rebord de ma fenêtre, une cigarette à la main. Je pense toi. Et je pleure.
Je voudrais être n'importe sauf ici car ici est l'endroit ou tu ne viendras plus. Cet endroit ou nous avons arrêté le temps et quitté l'enfance à jamais...
Je voudrais m'évader de la réalité et rejoindre le rêve. Oui, je voudrais rêver à cet amour que tu n'as jamais su me donner. Je voudrais toucher les nuages et rêver encore et encore. Je voudrais être un ange.
J'ai froid et je voudrais être dans tes bras, comme avant, je voudrais que tu m'embrasses comme tu sais si bien le faire, que tu sèches mes larmes et que tu me murmures dans le creux de l'oreille que ce n'était qu'un cauchemar, que tu ne m'as jamais quitté pour une autre et que tu m'aimes, oui, que tu m'aimes...




Je croyais avoir enfin rencontré ma destiné, je pensais que nous deux ça durerais l'éternité, mais je me suis rendue compte que j'avais tout faux et qu'il ne faut pas s'accrocher a ses rêves. Je ne penses pas pouvoir encaisser cette vérité, je ne suis pas assez forte, sans toi je ne suis rien. La vie m'a donné une belle claque et maintenant je suis là, effondrée, ne sachant que faire, ne sachant ou aller. J'ai peur.
Il paraît que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort mais je n'ai pas la volonté de guérir de notre amour à jamais perdu, je veux rester là, avec mes souvenirs. Je ne veux plus aimer.
Mes larmes reflètent la lumière des étoiles. La nuit est belle ce soir. Crois-tu que l'on serait plus heureux sans âme ? Ou peut-être ne faudrait-il jamais naître pour ne jamais connaître la souffrance. Je ne sais pas, je ne sais plus. Je perd pied.




Je ne peux t'oublier, tu fais parti de moi, de ma vie, tu es encré en moi. Je pense à toi, je t'aime, ne l'oublie jamais. Adieu mon amour...


Il fait nuit. Je suis allongée sur le rebord de ma fenêtre, un cutter à la main.

Je pense à toi. Mais je ne pleure plus, non, je ne pleurerais plus jamais car je suis devenue un ange...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Froide nuit de douleur
Posté par mini_tani le 19/09/2004 00:21:37
Tu as une belle façon de nous faire ressentir les sentiments dans ton texte. On peut vraiment voir et entendre la peine sortir de chacunes de ces lettres. bravo! :)
Re: Froide nuit de douleur
Posté par julie`` le 20/08/2004 07:57:11
Bravo pr ton article :) et bonne chance pr la suite ;)
biz
Re: Froide nuit de douleur
Posté par bidi le 20/08/2004 07:57:11
C'est un très bel article, et il me semble que ca t'aie vraiment arrivé... je comprend ta peine, mais ne disparait pas de cette terre. Car si lui est parti vivre autre chose, tu y a droit autant que lui. Avec le temps comme on dit, on efface pas, mais on accepte. Accepte le, et sois heureuse dans ta vie. ce sera un amour que t'oubliera jamais, et il t'auras surement fait grandir... Et pis bon, si ce n'était que fictif... eh ben oublie ske je t'ai dit et puis bel article ;-)

Courage :-)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Publié le 13 août 2004
Modifié le 13 août 2004
Lu 700 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲