FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Gasquet / Tsonga : Qui c'est le meilleur ?

La nuit prochaine, Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet se disputeront une place pour les quarts de finale de l'Open d'Australie. Mais cela semble plus qu'un simple match.


Cet opus 2013 du premier Grand Chelem de l'année a vraiment voulu voir s'affronter deux français ensemble. Si le niveau de compétition était proportionnel au niveau du match, ce serait bon pour les observateurs aguerris que nous sommes. Parce qu'après le très déséquilibré Tsonga-Llodra du premier tour et le plus que magnifique troisième tour qui voyait s'opposer hier Gaël Monfils et Gilles Simon (duel d'ailleurs remporté par le second nommé au terme d'un match marathon de presque cinq heures), on espère que l'affrontement entre les deux meilleurs joueurs français de la petite balle jaune tiendra ses promesses.
Justement parce que la question du meilleur joueur tricolore ne se pose plus depuis un petit bout de temps et ça, Richard Gasquet aimerait bien le changer. Il y a cinq ans, Richard Gasquet était huitième joueur au classement ATP, avec personne dans le viseur pour le lui enlever, et représentait le futur du tennis français. Seulement, en ce début d'année 2008, un jeune pousse venu du Mand faisait son arrivée parmi les grands du tennis mondial. Ce petit, c'était Jo-Wilfried Tsonga, alors classé au trente-huitième rang mondial. En huitièmes de finale, dans ce même Open d'Australie, il fallut évidement que Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga se facent face. Un premier duel remporter en quatre sets par le sarthois sans que le bitérois ne puissent rivaliser. La suite, on la connait, Tsonga battra Youzhny en quart de finale et obtiendra son ticket pour la finale en s'imposant contre Rafael Nadal. En finale, il s'inclinera contre Novak Djokovic en remportant la première manche et en étant proche d'ammener le serbe à une dernière manche décisive. Les années qui suivirent vinrent confirmer leadership de Jo-Wilfried Tsonga au niveau national où il eut l'occasion d'enchaîner les places en Masters et des victoires de prestige comme à Bercy la même année que sa finale du côté de Melbourne. Pour Gasquet, ce fut un peu le contraire. Des saisons difficiles jusqu'à 2010 où il ne figurait même plus dans les groupes de Coupe Davis. Et puis, il s'est repris pour se hisser aujourd'hui jusqu'au dixième rang au classement de l'ATP. Il fut même remplaçant pour les Masters de novembre dernier. Alors, il pense pouvoir rivaliser avec Tsonga et il n'a sans doute pas tort. Tsonga, lui, se moque de cette question "je ne veux pas savoir si je suis le meilleur tennisman de France ou non. Ça ne m'intéresse. Ce que je vise, c'est de gagner des tournois de plus en plus importants ou, du moins, aller assez loin dans les tournois du Grand Chelem et dans les Masters 1000. C'est parce que j'ai de tels objectifs que je suis bien classé à chaque fin d'année même si ce n'est pas assez selon moi". Pour Richard Gasquet, au contraire, c'est un but intéressent "ce n'est pas facile d'être considéré comme le futur grand du tennis français et passer à côté de plusieurs saisons. Je suis remonté, je progresse de jour en jour mais je ne peux pas avoir l'objectif de faire jeu égal avec le Top 4 comme peut avoir Jo. Alors je me raccroche à des buts comme passer devant Jo et ça passe par une victoire demain".


Avantage fraîcheur pour Tsonga

Un huitième où Jo-Wilfried Tsonga parait grandement favori et encore plus depuis que Richard Gasquet ait terminé son match du troisième tour contre Ivan Dodig en quatre sets après avoir cédé la première manche et été mené 3-1 balle de 4-1 contre lui alors que dans le même temps, Jo-Wilfried Tsonga se débarassait tranquillement du slovène Kavcic en trois sets mais surtout en moins d'une heure et demie. Cela va certainement jouer dans le match de cette nuit "j'ai quand même une journée pour récupérer de mon troisième tour de samedi donc ça devrait aller pour lundi d'un point de vue fraîcheur" estimait Gasquet et Tsonga lui emboîtait le pas "en Grand Chelem, on joue tous les deux jours donc l'effet n'est pas le même qu'à la normal où on joue du jour au lendemain. Le match, en tous cas, ne va pas se jouer là dessus. Si je dois battre Richard, ce sera à la raquette".
C'est le quinzième huitièmes de finale jouer par Richard Gasquet en Grand Chelem dans sa carrière. Cette statistique serait vraiment flatteuse si son pourcentage de victoires à ce stade d'un tel tournoi n'était pas aussi faible. Il est parvenu dans les huit derniers à une seule reprise. C'était sur le gazon de Wimbledon en 2007. Il avait alors battu... Jo-Wilfried Tsonga lui-même mais à l'époque où il ne figurait même pas dans le top 100 mondial. Un deuxième quart de finale dans un des quatre tournois majeurs qui viendrait confirmer son excellent début de saison "quand je vais en quart à Wimbledon, j'étais encore en phase ascendente. J'ai connu ensuite des temps un peu plus compliqués mais je reviens en bonne forme donc je crois vraiment fort en ma présence en quart" confiait le numéro deux national. Quant à Tsonga, l'objectif est toujours ce premier tournoi du Grand Chelem qui le ferait entrer dans un cercle encore plus réduit. Ce à quoi pense le manceau, c'est le dernier carré ou au moins le quart de finale où pourrait retrouver Roger Federer. Mais cela passe forcément par une victoire contre son pote...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 03 février 2013
Modifié le 28 janvier 2013
Lu 395 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143