Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Georges Bess : Bobi

Quand l'auteur se laisse emporter par son inspiration...


"(...) laisser les choses venir... Lâcher le stylo comme on lâche un chien (...) " Voilà comment Bobi naît un jour sur les pages du journal en images que griffonne Georgess Bess presque quotidiennement. " (...) Aucune volonté, aucun désir, aucune nécessité n'avaient présidé à son apparition (...) ", précise encore le dessinateur. Mais il se montre suffisamment intrigué par ce curieux personnage de papier pour entreprendre de lui poser des questions - autrement dit de dialoguer. Et c'est l'étrange produit de cette communication entre la créature et son créateur que nous raconte ce surprenant album. Un journal graphique qui échappe à sa logique initiale pour s'incarner en une nouvelle histoire, en toute liberté." (Présentation Casterman)


Les auteurs de bande dessinée ne finiront jamais de nous surprendre par leur originalité. La collection Ecritures de Casterman nous fait d'ailleurs sans cesse découvrir cette créativité en publiant des albums de qualité qui sortent des sentiers battus (d'ailleurs Blankets de Craig Thompson était aussi sorti dans la collection Ecritures : http://www.france-jeunes.net/lire-blankets-manteau-de-neige-15168.htm). Cette collection adopte aussi un format moins habituel pour la BD, puisque l'album Bobi fait 17 X 24 cm. En jouant sur le livre d'images et le journal intime, Georges Bess invente sa propre perception de la BD en se laissant emporter pas ses dessins.


Le livre débute par une lettre de l'auteur écrite à un certain José-Luis, puis l'auteur illustre les sentiments traduits dans la lettre (mélancolie due à la grisaille environnante, états d'âme...). La correspondance se poursuit : le narrateur raconte, toujours dans le courrier destiné à José-Luis, qu'ayant reçu de Layla (pas de détails sur ce personnage) un carnet à dessin et venant de s'acheter un nouveau Rotring (sorte de stylo à plume cylindrique) il a commencé à dessiner instinctivement. Et là c'est un vrai bonheur, les dessins affluent au gré de son inspiration. Au milieu de ces dessins, émerge le personnage étrange de Bobi, qui nous fait entrer dans un monde complètement imaginaire. Par son dialogue avec Bobi, Georges Bess revisite le mythe de la relation entre la création et son créateur. Comme PS à sa lettre il envoie quelques crobars de son carnet, l'album se termine ainsi par une série de dessin comme si l'on feuilletait son carnet.


Biographie donnée par Casterman : "Georges Bess débute sa carrière en Suède avant de partir pour les États-Unis, où il dessine de nombreux comics dont Le Fantôme du Bengale de Lee Falk. De retour à Paris, il adapte Le Lama Blanc, d'après le scénario d'Alessandro Jodorowsky, qui reçoit le Grand Prix RTL de la BD et le prix du meilleur dessinateur au festival international de Jigon en Espagne. Puis paraissent quelque treize albums aux Humanoïdes Associés dont Les jumeaux magiques, Anibal 5 et Juan Solo, récompensé par un Alph'art au festival d'Angoulême. En 1998, il publie Escondida en solo. Bobi est l'un de ses tout derniers projets en noir et blanc. "


Titre : Bobi
Auteur : Georges Bess
Editeur : Casterman
Collection : Ecritures
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 18 octobre 2004
Modifié le 21 octobre 2004
Lu 1 115 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲