Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Gotlib : Inédits

Un grain de folie et de mauvais goût dans ce monde absurde...


"Ces planches et illustrations, jusque-là inédites en album pour les raisons vaseuses invoquées par Gotlib dans son avant-propos, sont tirées de "je ne sais où" (sic), et aussi de Pilote, l'Echo des Savanes, Rock et Folk, Fluide Glacial, Actuel et Hara-Kiri mensuel. Des nuisances de la vie quotidienne de l'époque – Savary "la caméra invisible"-, nous retrouvons tout ce qui fait le charme de l'auteur : le sens de l'absurde, une bonne humeur iconoclaste et un dessin explosif. Voilà donc un album indispensable à ceux qui n'ont pas la collection complète des journaux susnommés, et aussi à ceux qui l'ont. D'abord, ça leur évitera de feuilleter une pile de douze mètres de haut pour retrouver la seule aventure de Pervers Pépère inédite en album. Ensuite, ils auront une vue imprenable sur les diverses facettes du fameux humour "glacé et sophistiqué" selon Gotlib – le gavage de l'oie par Guiguitte Yomtove (basée à Castellac) en étant l'échantillon le plus raffiné." (Présentation Dargaud)


Quoi de mieux dans ses temps un peu moroses, qu'une compilation des gags du maître de l'humour en BD. C'est un vrai petit bonheur de pouvoir se replonger dans l'univers totalement délirant de Gotlib. Certains diront que les gags sont un peu datés (rappelons que Gotlib sévissait dans les années 7O, d'où la présence dans ses cases des téléphones à cadran, d'une deux chevaux...). Mais finalement rien n'a vraiment changé dans ce bas monde, et son humour reste toujours aussi corrosif. De plus, Gotlib allie des scénarios décapants à un dessin virtuose, ce qui est assez rare chez un auteur comique pour être souligné.


L'auteur s'attache à nos vices et nos bêtises qui sont éminemment risibles. Il part d'un fait tout simple, un détail, une expérience vécue, une coutume, une phrase. Prenant la chose établie, très connue, institutionnalisée, il la monte en épingle, la pousse au bout de ses contradictions internes jusqu'à en dégager l'ossature, qu'il s'acharne alors à mettre à bas. Mêlant le délire à l'ironie, la folie à la satire, ses gags aboutissent à l'absurde le plus absolu. Au niveau graphique, le délire poussé jusqu'à l'extrême peut aboutir à une explosion de la planche comme à la page 78 de ces Inédits avec le "Show de Moses and the Mosette". Ses planches fourmillent de petits détails, qui apportent chacun plus de croustillant aux cases. L'apparition incessante de la coccinelle en est l'illustration parfaite. En parsemant le tout de mauvais goût, Gotlib met à bas tout conformisme et ennui.


Au fil des pages, toute la palette de gags est déployée : Gotlib utilise aussi bien la technique du running-gag (où le gag revient régulièrement de façon étudiée et déclenche l'hilarité par la répétition), que les pastiches (on pense tout de suite à sa parodie de Tarzan), que les private-jokes (en effet ses amis n'échappent pas à la satire ; ainsi, le trio Fred-Gébé-Goscinny, autres très grands humoristes de la BD travaillant à la revue Pilote, est une source essentielle d'inspiration). N'oublions pas non plus, l'auto-ironie pratiquée bien souvent par Gotlib, qui ne manque pas de se dessiner lui-même. Il suffit de regarder la couverture de ces Inédits pour s'en apercevoir. L'auteur joue aussi avec les attentes du lecteur : celui-ci croit reconnaître un gag classique, mais par un coup de génie l'humoriste renouvelle complètement le gag au dernier moment avec des clins d'œil au lecteur du type, "bien entendu, à ce moment-là il y a la scène à faire ; le fiston lâche, et le papa reçoit le sandow dans la figure ; oui mais...".


Pour finir, le maître nous dévoile sa technique pour une planche réussie : "J'aime bien les bandes très découpées, avec beaucoup d'expressions de visages. Je trouve que les gags avec une énorme chute, ne sont pas intéressants, sauf cas exceptionnel. Le gag est grillé d'avance, car le lecteur feuillette le journal avant de le lire, et tombe bien sûr sur le grand dessin final sans avoir lu ce qui précède. Je n'aime pas non plus les grosses lettres. Je préfère écrire les phrases les plus marrantes en tout petit. Au moins, l'effet de surprise est certain. Le lecteur découvre le gag au moment où il faut qu'il le découvre."


Alors si vous voulez vous fendre la poire, ouvrez les Inédits de Gotlib ou retrouvez le sur son tout nouveau site officiel www.marcelgotlib.com


Titre : Inédits
Auteur : Gotlib
Editeur : Dargaud
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Gotlib : Inédits
Posté par skizoponk le 20/08/2004 07:56:43
bon dernier message sur fj et je vais au pieu lol
gotlib, toute ma jeunesse, le seul dessinateur de BD qui me déclenche un fou rire en plein milieu d'une gare avec rien qu'un dessin et trois mots bien placés! gai luron, la r.a.b! comme l'a dit la loque, maitrise totale de tous les types d'humour, avec une touche inimitable...excellent article!
Re: Gotlib : Inédits
Posté par scratch le 20/08/2004 07:56:43
excellent comme dab !
Re: Gotlib : Inédits
Posté par lij le 20/08/2004 07:56:43
Ton article est excellent!
Perso j'ai lu tous les dingodossiers et je crois bien que je vais filer a la librairie pour l'acheter ! gotlib _ roi incontesté du savoir vivre. moi celui que je prefere c'est la rubrique a brac !
Re: Gotlib : Inédits
Posté par laloquehumaine le 20/08/2004 07:56:43
aaaaaaaaaaaaah Gotlib... on a toujours pas fait mieux...
Un dessin magistral, une nouvelle façon de découper les pages avec des cases dans tous les sens, des personnages qui en dépassent... et surtout une totale maitrise de toutes les facettes de l'humour, aussi bien le pipi-caca-cul que l'absurde, les jeux de mots, le comique de situation, l'humour noir... et en plus une petite dose de moral et de profondeur comme peu de dessinateurs comiques savent en mettre (y a bien Franquin dans les idées noires quand même...) j'ai été très déçu par les dingodossiers, pas droles du tout... mais les rubriques à brac, quels chefs d'oeuvre !
Re: Gotlib : Inédits
Posté par chandlermbiing le 20/08/2004 07:56:43
C'est l'article d'un fan... je m'attendais, comme d'habitude, donc à une grosse merde mal écrite et soporifique qui aurait fait honte à l'artiste.

Mais c'est une révélation:
ENFIN! une expression parfaite et des idées intéressantes...

J'espère simplement qu'il ne s'agisse pas du copier coller d'un journaliste...:-|
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 25 mars 2004
Modifié le 25 mars 2004
Lu 2 586 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲