FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Grandir...

... Et bien je me dis qu'avec de la chance j'aurais un autre demain et j'essaie et j'essaie encore, et puis je grandis, je perds mon monde d'enfants et mes reves petits a petits diminuent...


J'avais 8 ans la première fois que j'ai été choqué par la réalité... Je regardais le journal télévisé avec ma famille, assise sur le canapé, la télé petite fenêtre ouverte sur le monde...
Je crois me souvenir que le reportage était en Russie sur les enfants qui meurent de faim et de froid, les enfants de la rue. Je ne comprenais pas, pourquoi les grands laissaient des enfants mourir dans les rues ?? Premier choque, j'avais 8ans. Je me souviens avoir couru jusqu'a ma chambre, et avoir pleurer une bonne partie de la soirée. A 8ans, je me suis dis que mon but était de faire quelque chose, de changer quelque chose, d'aider...
En grandissant mes idées ont toujours été les mêmes, doublement renforcé par ce que j'ai vécu avec mes parents et autour de moi. La vie de monsieur tout le monde ne m'intéresse pas. La vie de voyageur me fait réver depuis que je sais lire une carte de géographie et depuis que je me suis amuser a apprendre les noms de tout les pays et les capitales. A huit je me suis dis, dans 10 ans je serais dans un autre pays et parlerai une autre langue...


Ou suis-je ?

Aujourd'hui ou suis-je ??
Je ne suis plus ici. J'ai fait ce que j'avais imaginer aller dans un autre pays, connaitre une autre culture... C'est plutot drole de me voir ici... Je suis encore loin de mes idées mais j'y travaille...
Dix ans apres, j'en sais seulement un tout petit plus sur tout et rien, c'est toujours plus confus surtout lorsqu'on essaie de grandir tout en essayant de garder dans un coin de sa tête ses reves d'enfants, ses propres idees, ce que l'on sent remuer au fond de nous...
Il est dur d'attraper ce que l'on sent au fond de nous, ce qui fait que l'on va suivre son chemin son idée de soi-meme et de sa vie.
Pourquoi y a-t-il tant de gens deprimes, qui se sentente mal, qui se cache derrieres tout le superficiel, le materiel, l'inessentiel ?? C'est pour echapper a ce qu'ils ont au fond de d'eux-memes... Entre dans le moule ou prends des risques et suit tes reves.
Combien le font, combien suivent leurs reves, combien y croient, dix ans, vingt ans après les avoir fait ces reves ?? 1 ou 2 sur dix millions ?


La réalité le tuerait ton rêve...

Ce que je veux dire par tout ce fouilli, c'est que je pense et j'en suis convaincu, nous avons tous nos reves et nos envie d'etre, la plupart du temps on passe sa vie a rever et a faire quelque chose completement different ou même contraire a ce que l'on souhaite. Et la meilleure maniere dont on se debarasse de ce sentiment de culpabilite, de ce petit quelque chose qui remue au fond de nous, c'est en se disant, un reve doit rester un reve. 'La realite le tuerait ton reve''. Combien de fois ais-je entendu un adulte dire cela ??
Je ne compte plus.

Si on apprenais a toucher, puis doucement a ouvrir ce petit quelque chose au fond de nous, on verrai tellemnt plus claire, on se leverait tellemnt plus facilemt le matin, rien n'est facile, surtout lorsque l'on veut paver son propre chemin...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Grandir...
Posté par pchez le 12/04/2007 02:59:29
bah je viens d avoir 18 ans, et oui, je suis en train de grandir lol, mais je crois que sa veut pas dire qu on doit oublier ou laisser d aimer ce qu on a bcp aimé dans l enfance :=), je ne laisse jamais de regarder et aimer LE ROI LION ni ALADDIN lol, on garde toujours un petit enfant dans nous, mais y a d autres qui l ignorent :(. lol
Re: grandir...
Posté par drew le 11/04/2007 18:08:53
La réalité peut tuer un rêve mais elle peut également se transformer en rêve.

Personnellement, je rectifierais cette formule te permettant de te débarrasser de ce sentiment de culpabilité, en insérant une condition: si ce rêve est inaccessible, alors il doit rester un rêve. Cela t'oblige à considérer la possibilité de réalisation de ce rêve. Et dans le doute, de faire un choix que tu pourras ensuite assumer.

Et ce petit quelque chose au fond de toi, qui te travaille et qui donne un sens exceptionnel à ta vie à peine effleuré, rien ni personne ne doit t'empêcher de le comprendre... Au contraire cela ne peut que te faire du bien de le regarder en face et d'en saisir les moindres détails, afin de maîtriser parfaitement ce qui te fait vibrer et de donner ainsi une nouvelle dimension à ta vie.

Si les autres ne fonctionnent pas comme il te semble bon de le faire, rien ne te force de les suivre!

Grandir, c'est surtout prendre conscience de qui tu es et savoir tracer ton chemin au milieu des autres. Ce n'est en tous cas pas renoncer à tes rêves, ceux qui te disent cela sont ceux qui justement n'ont jamais eu la force d'affronter cette petite voix au fond d'eux.

« Il meurt lentement celui qui devient esclave de l'habitude (...) celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves (...) » - Pablo Neruda

Modifié le 11/04/2007 18:17:46
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
L'auteur : Alexandra Ribeiro
28 ans, Barcelone (France).
Publié le 08 avril 2007
Modifié le 27 mars 2007
Lu 747 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143