Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

H.G. Wells : La Machine à explorer le Temps

Le Temps n'est-il finalement que la quatrième dimension de l'Espace ? Ne suffit-il pas de se déplacer dans cette dimension pour l'explorer plus avant ? Un téméraire professeur va tenter l'expérience, et découvrir que dans plusieurs millions d'année, la race humaine se sera éteinte...


1. C'est qui lui ?

Herbert George Wells est le benjamin d'un famille modeste de quatre enfants, né au Kent (Grande-Bretagne) le 21 Septembre 1866. Après une enfance sans histoire, ou plutôt sans éducation (dans une lettre de 1892, il déclare Je ne me souviens pas avoir eu la moindre éducation), c'est suite à plusieurs accidents et immobilisations successives pour une fracture du tibia, puis une de la jambe que Wells découvre le goût immodéré pour la lecture.

En mai 1893, après une hémorragie, il doit renoncer à sa carrière d'enseignant et se lance dans le journalisme, ce qui lui plait, puis dans le roman. La Machine à explorer le temps, version définitive, parut en 1895, dans un premier temps dans la revue New Review, dont le rédacteur en chef était William Ernst Henley, puis fut publié en volume devant le succès rencontré. La presse reconnut unanimement ce premier roman d'un illustre inconnu.

Ces quatre chefs d'œuvre de la littérature de science-fiction sont : La machine à explorer le temps (1895), L'île du Dr.Moreau (1896), L'Homme invisible (1897) et La Guerre des mondes (1898). Wells y aborde de manière universelle les quatre principaux thèmes de la science-fiction : les pouvoirs surhumains dans l'homme invisible, le voyage dans le temps avec The Time Machine, l'homme-démiurge avec le Dr.Moreau entouré de ses créations, et les rencontres extra-terrestres de la Guerre des Mondes!


2. Descriptif rapide

Dans la Machine à explorer le temps, Wells dresse un portrait sombre de l'avenir de l'humanité. Un voyageur du temps y réalise un premier voyage l'amenant en l'an 802701 à l'aide d'une machine de sa construction. Elle le conduit dans un monde étrange où une race appelée Eloïs a réussi la symbiose totale entre l'homme et la nature. Pourtant, ces hommes ont peur de l'obscurité. Notre voyageur découvrira que lorsque la nuit vient, des sous-êtres voués à la servitude, sortent des profondeurs de la Terre...

Après avoir échappé de justesse à la révolution des Morlocks sur les Eloïs (voir plus bas), le voyageur sera propulsé encore plus loin dans le futur, pour découvrir une terre bouleversée, aride et seulement habitée par quelques crabes! Revenu sur la Terre de son époque, il racontera ses aventures à ses amis incrédules et repartira à jamais dans les méandres du temps...

J'ai bien aimé dans ce roman de science fiction (qui n'en est pas tout a fait un) le côté enigmatique. Par exemple, dans tout le livre, le nom du type qui a inventé la machine et toujours nomé "l'explorateur du temps". J'ai aussi bien aimé la partie qui s'appelle "Le palais de porcelaine verte", ou l'on découvre le musée, ou du moins ce qu'il en reste.


3. Les morlocks et Les Eloïs

Les morlocks sont des etres carnivores, vivant de nuit pour chasser leurs proies, fabriquant les habils des Eloïs. Ils ont un cerveau bien plus developés que les Eloïs, et ils ont volés la machine a voyager dans le temps. Ils se nourrissent aussi d'Eloïs.

Les Eloïs sont des étres simples, quiont un language assez peu developé (Ils ont quand même un language, signe d'intelligence), ils rient de tout, ne connaissent pas la peur. Les morlocks se servent d'eux un peu comme d'un betail, les tuant et les dévorants la nuit (beurk).


Une théorie interessante

Même si tout aujourd'hui nous prouve l'impossibilité de fabriquer un machine à explorer le temps, la théorie dans laquelle Wells explique son developement de la quatrieme dimension est interessante. On peut effectivement se mouvoir à gauche à droite, devant, deriere. Mais les hommes n'ont pas recu la capacité de voler, et c'est a cause de la gravité que nous ne pouvons pas nous mouvoir de bas en haut. Par contre on peut tout a fait faire le contraire, de haut en bas.

Nous avons deja fait la hauteur (bas-haut), la largeur (gauche-droite), et la profondeur (devant-deriere). Si ont compte bien (sur ses doigts) sa fait 1, 2, 3 dimensions. Mais il est mathematiquement impossible que l'on puisse se mouvoir d'avant et d'ariere dans le temps, même avec une quelquonque machine, si puissante soit-elle.

Peut-être qu'un jour, le jour ou le cerveau humain utilisera 90% de ses capacités (au lieu de 30 actuelement), l'homme pourra se mouvoir dans le temps. Mais se jour n'est pas encore venu.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: H.G. Wells : La Machine à explorer le Temps
Posté par biline62 le 20/08/2004 07:49:40
jai bien aimé ce livre même i je ne m'en souviens plus vraiment depuis le tps. en tt cas il raconte lun des grands fantasmes de lhumanité, maitriser le tps.
Re: H.G. Wells : La Machine à explorer le Temps
Posté par arthak le 20/08/2004 07:49:40
j'aime bien ce livre.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Publié le 18 mars 2003
Modifié le 18 mars 2003
Lu 3 011 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲