FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Harcèlement moral en cours

On n'en parle jamais, par-ce-que quand vous êtes jeunes, c'est vous qui avez tord, pas les profs, surtout lorsqu'ils ont une réputation en béton...


Premier jour de cours, septembre 2001, nous rentrons dans la classe où aurons lieu nos cours d'histoire_géo. Je rentre sans trop faire attention à la prof qui est là, car je ne sais pas qu'elle va quasiment me pourrir mes deux années à venir.

Avant de commencer à nous parler d'elle et de sa façon de faire les cours, la prof fait l'appel, ce faisant, elle se rend compte qu'il y a trois Elodie dans la classe, dont moi, qui suis la dernière apellée. Elle dit mon nom, et, me regardant, dit la première phrase blessante de l'année, à peine 10 minutes après le début du cours :
"Trois Elodie dans la classe ? Et bien, vos parents n'ont pas beaucoup d'imagination... "
Pas mal comme remarque pour un prof hein ?
Surtout de la part d'une prof qui s'apelle Michelle, tu parles d'un originalité...
Personne ne dit rien, personne n'a envie de se faire remarquer, ni de défier cette prof, que tout le monde sait être un caractère fort. Donc nous laissons passer.

Lors du deuxième cours, je m'étais mise au premier rang, me sachant nulle en géo, afin de bien commencer l'année. Ce n'était pas une question de lêcher les bottes de la prof, mais plutot de me forcer à bien l'écouter. Lorsqu'elle est entré, elle m'a regardé et a dit : "Ceux qui sont au premier rang ne sont pas forcément les plus intelligents".

De remarque en remarque, plus blessantes les unes que les autres, deux année entières se sont passées. Vous, vous essayer de travailler, vous passez des heures enfermé dans votre chambre à essayer de retenir des pages de dates et des cartes de tout les pays, car vous savez que le lendemain elle va vous interroger, et que si vous ne savez pas, vous allez encore vous faire casser devant tout le monde. Le pire, quand ça vous arrive, c'est qu'à part vous, personne ne semble se rendre compte que le comportement de la prof est agressif envers vous. Ils disaient "mais nan, elle est dure, comme ca, mais c'est pour nous aider"
Des aides comme celles-ci je m'en serais bien passé. Si seulement un ou deux élèves avait pris la peine de bien faire attention à ce qu'elle disait, je rendais des devoirs sans fautes, qui collaient au sujet, mais elle trouvait toujours le moyen de trouver ça nul, et de me le dire en me balancant ma copie sur la table " Vous n'avez rien fait"Bien fort, pour bien que tout le monde entende.
quand quelqu'un d'autre avait raté son devoir, elle ne disait pas "C'est nul, vous n'avez rien fait", avec les autres c'était : "Tu n'as pas bien réussi ce devoir mais passe me voir à la fin du cours je te dirais ce qui ne va pas et comment l'arranger"


Un jour, pour la tester, j'ai recopié un article dans un magazine, et l'ai rendu comme devoir. C'était un article du Nouvel Observateur, que je pense quand même ne pas être du n'importe quoi. Et bien elle me l'a rendu en disant : "ouais, c'est pas mal, mais les phrases ne concordent pas entre elles"
Je vous jure qu'en lisant les devoirs de ceux qui avaient de bien meilleures notes que moi, j'ai failli avoir une crise cardiaque. Je ne dis pas que j'écrivais comme Victor Hugo, mais me dire que mes phrases ne concordent pas, alors que certaines rendaient des devoirs dignes d'un personnage de Loft Story, et encore !

quand ça vous arrive, vous devenez agressif envers tout le monde, les amis, la famille, puisqu'on ne peut rien faire contre cette personne, c'est tous les autres qui trinquent. Chaque jour il y a une remarque, mais vous ne savez pas laquelle, et vous ne savez pas quand elle va vous tomber dessus, vous avez beau essayer de tout faire pour ne pas vous faire geueler dessus, ce n'est jamais bien. Mais le pire, c'est que vous trouvez encore le moyen, parfois, de croire que c'est de votre faute !

Mais si c'est vous l'élève, c'est vous qui avez tord, et si la prof est mesquine, c'est qu'elle veut vous aider. A qui voulez-vous le dire ? au principal ? Alors que cette prof a une réputation en béton ? Qui va t'il croire ? Un simple élève ? Ou une prof à deux ans de la retraite qui a toujours travaillé dans ce Lycée ? Je vous le demande.
Maintenant, quand je regarde la télé et je vois qu'un élève a frappé un prof, j'y repense à deux fois avant de me dire comme tout le monde : "C'était une racaille, j'espere qu'il se fera renvoyé"

Je sais bien que dans 95 pourcent des cas, c'est l'élève qui a tord, par-ce-qu'il ne foutait rien, par-ce-qu'il ne supportait pas l'autorité, tout ça, mais il ne faut pas oublier qu'en ce monde il y a des personnes mauvaises, qui peuvent par de simples paroles vous faire perdre toute confiance en vous, par-ce-qu'ils savent qu'ils sont les plus fort, par-ce-qu'ils savent que vous ne pouvez pas en parler. Ne vous laissez jamais faire par ces personnes-là.
Schuss
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
Re: Harcèlement moral en cours
Posté par dody le 29/01/2007 20:10:06
coucou alors moi je suis entrain de vivre à peu près la même histoire avec ma prof de français et ça commence à peser au début ça ne me touchait pas mais à la longue ça commence à peser. Je ne sais pas si tu en a parler à tes parents ?! moi c'est ce que j'ai fait et je pense que c'est le mieu car les parents peuvent prendre les bonnes initiatives voilà gros bisous
Re: Harcèlement moral en cours
Posté par whodoyouthinkiam le 20/08/2004 07:53:29
ca me rappelle mon ********* de prof de svt l'année derniere ca......... il était jaloux en fait, parce qu il a plus de cheveux, faut bien le comprendre ..... m'enfin bon, il a failli pendre ma main dans la gueule plus d'une fois quand même .....

En fait, j'ai trouvé la meilleure solution, il faut casser le prof, mais gentillement .... du genre :
(le prof regarde mon cahier :) "C'est quoi cette Horreur ???"
-"Ben !!c'est vot' Schéma M'sieur !!!"

Conclusion: Si vous aimez pas un prof, attendez vous a ce que se soit reciproque (et réciproquement réciproque si vous voyez ce que je veut dire .... ) , en fait, la vrai question ets de savoir qui de vous deux sombrera dans la dépression le premier ^^
Re: Harcèlement moral en cours
Posté par bella94 le 20/08/2004 07:53:29
moi aussi j'en ai eu des profs con kom cella la, heuresement ils ons eu le revers de la médaille... soi virer, sois en depression...
Re: Harcèlement moral en cours
Posté par charly+ le 20/08/2004 07:53:29
une fois de plus une exellente histoire si réaliste, si malheureusement réaliste je parle d'expéfrrience tout est tres bien écrit avec une descrpiption parfaite.
Re: Harcèlement moral en cours
Posté par mouge le 20/08/2004 07:53:29
Le mieux et de tout prendre en derision parce que sans ça on peut en arriver a peter un cable comme l'a fait Elodie. Moi les profs qui ne m'aimaient pas j'en riais parce que je m'en branlais quoi !!! Qu'est que ça peut me foutre qu'une prof ne m'aime pas franchement...je me suis pris des bonnes vannes de merde ds la gueule mais c'est parce que je partais en fou rire (a cause de la vanne du prof !!)que je me fasait virer de cours !!
Donc je m'en suis jamais inquieté !!
mais par contre quand votre mauvaise entente deteint sur tes notes...là ça devient grave et il faut soit en parler au prof principal soit pousser une gueulante DANS la classe qu'il y ait qq témoins et que ça arrive jusqu'au proviseur...
Voila les conseils d'1 eleve qui n'a jamais pris les mauvais profs aux serieux ;)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
L'auteur : Elodie Alias elodelu
34 ans, Nantes (France).
Publié le 05 juillet 2003
Modifié le 05 juillet 2003
Lu 5 441 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143