FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Harry Potter et la Chambre des Secrets

Harry Potter est de retour ! Après des vacances déprimantes dans sa famille, Harry retourne à Poudlard où de nouvelles menaces s'annoncent...


Harry Potter est de retour ! Après des vacances déprimantes dans sa famille, Harry retourne à Poudlard où de nouvelles menaces s'annoncent : la Chambre des Secrets, pièces légendaires construites par Serpentard premier du nom, a été réouverte, et le monstre qu'elle tenait enfermé erre dans les couloirs afin de tuer les sorciers au sang impur... A moins que l'ennemi juré de Harry, Voldemort, ne soit derrière tout ça...

Voilà un bref résumé de l'histoire ! Bref, car vu le nombre de livres écoulés et la quantité d'articles rédigés sur le sujet, tout le monde ou presque connait les aventures d'Harry Potter... Mais bref également car il serait trop long de décrire l'histoire dans les détails, le livre fourmillant de détails et d'aventures parallèles, le film s'étendant lui sur plus de 2h30 ! Une histoire riche donc, et un matériau formidable pour une adaptation cinématographique... Le résultat est-il donc à la hauteur de l'attente ? La réponse est oui, clairement !

Sur le papier, pourtant, la deuxième aventure de Harry Potter est certainement la moins passionnante des quatre déjà publiées (qui devrait en compter sept au final, rappellons le...) : la structure est calqué sur celle du premier épisode, l'histoire reste bien linéaire, et sans grande surprise (Harry arrive à Poudlard, il y a un problème, il le rséout, et c'est fini...). Bref, pas de grandes avancées dans la découverte des personnages, dans l'histoire de Harry, et cette relative déception (Harry Potter restant néanmoins un vrai bijou de lecture !) n'en est que plus flagrante après la lecture des tomes 3 et 4 qui donnent un véritable coup de fouet à la série, en proposant des histoires absolument passionnantes ! (et paf ! En plus d'une critique du film, je vous offre une mini critique des bouquins !).

Mais si le livre semble être le moins bon de la série, le résultat sur l'écran est tout autre : en effet, l'histoire fourmille de petites scènes qui, visuellement, sont captivantes, comme l'arrivée de Harry et Ron à Poudlard en voiture volante, ou l'attaque des araignées. Et l'on ne peut qu'admirer la mise en scène de Chris Columbus qui parvient à renouveller ses plans afin de toujours surprendre le spectateur : on voit par exemple Poudlard sous tous les angles et à tout moment de la journée (et les images sont magnifiques). La plongée au coeur des escaliers en mouvement et superbe malgré la faible durée de la scène (quelques secondes tout au plus !). Bref, beaucoup d'idées très bien exploitées !

Le rythme du film est exceptionnel également : difficile de passionner un spectateur sur une durée aussi longue que 2h30 (une longueur surprenante pour ce genre de production), et pourtant, le film passe en un clin d'oeil... Certains reprochent une certaine lenteur à la fin du film, mais personnellement, je suis resté bouche bée durant l'ensemble du film. Cela est d'autant plus surprenant que l'on reste un peu frustré sur le développement de la psychologie des personnages : la compétition entre Drago Malefoy et Harry Potter est beaucoup moins présente, le professeur Rogue a un rôle plus effacé que dans le premier film, etc. Mais le livre est tellement riche que le film aurait pu être bien plus long (et éventuellement plus ennuyeux !)... Il est à noter cependant, pour les puristes, que l'histoire originale est très bien respectée, à part quelques détails, mais qui ne viennent qu'améliorer le film.

Et tout ce que l'on peut attendre de Harry Potter est bien présent : la partie de Quidditch est très bien réalisé, et magnifique visuellement, on a droit à un Drago plus horripilant que dans le premier tome, beaucoup plus de tours de magie, et ce, dès le début du film, bref, un grand mélange de sentiments et d'émotions qui ne font que souligner les qualités d'écrivain de JK Rowling. Ceux qui n'ont pas vu le premier film ou lu les livres seront cependant peut être un peu perdus, car le film nous plonge directement dans l'action, sans rappel des faits. Personnellement, je m'en suis réjouie, cela évitant les lenteurs du premier épisode, mais il est vrai que les néophytes seront peut être un peu perdus...

Le ton de ce film surprend également : d'un côté, le personnage de Gilderoy Lockhart, professeur mythomane et prétentieux, joué avec brio par Kenneth Branagh, vient donner une grande touche d'humour au film, ecrtaines scènes étant assez délirantes. D'un autre côté cependant, la tonalité de certaines scènes est franchement sombre, avec la présence par exemple de fantomes rodant dans les couloirs de l'école... Certes, ce sont de gentils fantomes, mais l'un d'eux à la tête à moitié tranché, et l'autre hante les toilettes des filles là où elle a été assassinée... Les corps des élèves pétrifiés ressemblent également à des cadavres et font froid dans le dos... On ne peut que se réjouir de la volonté du réalisateur de suivre à la lettre l'histoire d'origine, sans faire de concessions visant à aseptiser son propos.

Harry Potter a, en outre, plusiseurs niveaux de lecture : au premier degré, il reste un pur divertissement, qui remplit parfaitement son rôle... Au second niveau, cependant, on peut y voir une illustration du racisme, avec les conflits entre les sorciers au sang pur, et les "sang de bourbe", sorciers nés de parents moldus (sans aucun pouvoir magique). Et c'est ainsi que différents thèmes très actuels sont traités au cours du film : la solidarité, l'importance d'avoir une famille que l'on choisit (au revoir l'image traditionnelle de notre chère famille aimante : Harry Potter ne supporte plus son oncle et sa tante, et considère Poudlard comme sa vraie maison), la destinée, ou encore le choix d'être bon ou mauvais... Mais contrairement aux films typiques américains ou ces vérités nous sont affirmées sans aucune subtilité, elles sont ici sous entendues, et n'en ont que plus d'impact.

Enfin, les acteurs, malgré leur jeune age, sont, dans l'ensemble, plutôt convaincant dans leur rôle... avec une mention spéciale pour les professeurs que l'on voit souvent à Poudlard (Dumbledore, Rogue, McGonagal (suis pas certain de l'orthographe là !!) et Chourave) qui ont l'air de prendre énormément de plaisir à jouer ces rôles !

Bref, Harry Potter et la chambre des secrets est une magnifique réussite, aussi bien pour les petits que pour les plus grands ! Et quand on voit ce film, on ne peut que trépigner d'impatience (et oui, déja !) en attendant l'adaptation du troisième tome (en attendant, il faut absolument que vous le lisiez !!). (petite précision technique : ce 3° volet ne devrait pas sortir pour Noël 2003 puisque la Warner, qui produit et distribue le film, aurait déjà prévu de dégager le terrain pour la sortie de Matrix 3... Mais bon, on en saura plus assez rapidement !)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (9)
Re: Harry Potter et la Chambre des Secrets
Posté par fire_princess le 20/08/2004 07:49:08
Dis donc Nymoue, la traduction en français s'il te plait...
Re: Harry Potter et la Chambre des Secrets
Posté par nymoue le 20/08/2004 07:49:08
VOUS DEVEZ TOUS LE SAVOIR, MAIS VOICI UNE PREUVE, DE BLOOMSBURY LUI-MEME, IL ANNONCE :

Hello,

We are delighted to tell you that we are now able to announce the
publication date of Harry Potter and the Order of the Phoenix by JK
Rowling. The book will be published on 21st June, 2003 and will be 768
pages long.

In making the joint announcement, Nigel Newton, Chief Executive of
Bloomsbury Publishing in Britain and Barbara Marcus, President of
Scholastic Children’s Books in the United States said, 'We are thrilled to
announce the publication date. Harry Potter and the Order of the Phoenix
is absolutely superb and will delight all J K Rowling’s fans. She has
written a brilliant and utterly compelling new adventure, which begins
with the words:

“The hottest day of the summer so far was drawing to a close and a drowsy
silence lay over the large, square houses of Privet Drive … The only
person left outside was a teenage boy who was lying flat on his back in a
flowerbed outside number four.”

Later in the novel, J K Rowling writes:

“Dumbledore lowered his hands and surveyed Harry through his half-moon
glasses.

‘It is time,’ he said, ‘for me to tell you what I should have told you
five years ago, Harry.

Please sit down. I am going to tell you everything.’ ” '

Harry Potter and the Order of the Phoenix is over 255,000 words compared
to over 191,000 words in Harry Potter and the Goblet of Fire. The new
book is 38 chapters long, one more than Harry Potter and the Goblet of
Fire.

ALORS VOUS ETES HEUREUX, ENFIN IL VA SORTIR
Re: Harry Potter et la Chambre des Secrets
Posté par xxxmissxxxlaura le 20/08/2004 07:49:08
je trouve ton article beaucoup trop long
Re: Harry Potter et la Chambre des Secrets
Posté par luna_scorpio le 20/08/2004 07:49:08
Mon Dieu les propose de Yann Roulet (Cartoon) m'inkiètent...
Kelle idée saugrenue de comparer Harry Potter à jesus Christ? Je crois ke dans les 2 cas il ne s'agit pas de modèle à suivre, et pourkoi devoir suivre des modèles?!!! Les films tout comme la religion n'ont pas à guider nos actes, chacun est libre non?
Harry est un personnage de fiction, dans un monde de fiction, son role est de distraire, de faire réver et peut-ètre aussi de sensibiliser les enfants à une forme de tolérance, mais en dehors de ça C plutot bon enfant.
La fable du petit Jésus dans l'étable c'est un peu du même ordre, un peu irréel, bien gentillet, avec une jolie morale à la fin, de sacrifice, de foi...
Dans les 2 cas je ne comprends pas l'assimilation à un exemple à suivre, pour moi ce sont des histoires à écouter ou à raconter mais rien de plus, pas la peine d'en faire des supers symboles !
1) On ne vit pas dans un monde où il y a des magiciens et des moldus
2) On en vit pas au temps de la naissance de Jésus non plus ...
Re: Harry Potter et la Chambre des Secrets
Posté par cypher22 le 20/08/2004 07:49:08
Je n'avais pas fait de comparaison entre jésus et harry potter, mais puisque tu t tiens tant !... Je pense que le réligion, et particulièrement l'Eglise catholique, est un exemple désastreux de type de vie : culpabilisante, elle impose une tonne d'interdits qui limite grandement l'épanouissement personnel en nous promettant le bonheur après la mort : si la vie n'est que privations, autant se tirer une balle et profiter de notre séjour au paradis. Harry Potter fait preuve de solidarité, et défend Poudlar et donc ses élèves, même s'ils sont ses ennemis. Au contraire, la religion dit "aime ton prochain", mais rejette les pêcheurs (allez, les homos, les prostitués... bref, ceux qui rentrent pas trop dans leur norme). Puis bon, quant au XXI° siècle on ose encore nier l'utilité du préservatif, je pense qu'il n'y a plus rien à faire pour sauver ces gens là. Donc oui, Jésus a certainement été un grand personnage, mais ses héritiers spirituels n'en sont pas définitivement pas dignes. Alors si j'ai des enfants, je les emmenerais voir Harry Potter et je leur déconseillerais d'aller à l'Eglise. A chacun ses valeurs. (c'est une réponse évidemment excessive, en réponse à un commentaire...excessif!!)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (9)
Publié le 13 décembre 2002
Modifié le 13 décembre 2002
Lu 1 384 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143