Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Helloween à l'Elysée Montmartre, 5 janvier 2008

Une date prévue, le 6 janvier : sold-out environ un mois à l'avance... Ce sont finalement les 5 et 6 janvier, donc 2 dates, que les maîtres du Power Metal allemand (je veux dire les 2 maîtres; vous allez comprendre) nous font l'honneur d'être présents. Voici ce qu'il s'est passé la première journée.


Attention, ça démarre fort !







Axxis

Sitôt arrivé, nous sommes plongés dans le bain : les portes ont ouvert à 18h30, et il est à peine 19h lorsque le premier groupe arrive. Une intro sur fond de musique classique, et c'est l'explosion de guitare ! Très efficace !
La particularité de ce groupe est d'avoir un chanteur et... Une chanteuse ! Comme la plupart des groupes de Power Metal (genre qui leur appartient tout comme à Helloween), l'homme du groupe a une voix plutôt haut perchée, tandis que celle de la femme est tout simplement... Sublime ! Elle ne souffrirait pas de la comparaison avec Floor Jansen, par exemple. Par contre, il semblerait que ce ne soit pas la chanteuse officielle du groupe, celle présente ce soir faisant partie de Magica.
Les musiciens ne sont pas en reste, on sent la maîtrise de l'instrument. Dommage qu'il n'y ait qu'une seule guitare, ça se ressent un peu pendant les soli (même si le clavier, très présent, parvient à pallier cet inconvénient).
Ne connaissant absolument pas ce groupe avant ce soir, sauf de nom, nous n'allons pas nous éterniser. J'ai tout de même retrouvé la set-list : "Doom Of Destiny", "Tales Of Glory Island", "Little War", "Take My Hand", "Angel Of Death", "Living In A World" et "Kingdom Of The Night". Malgré tout, leur excellente prestation m'a donné envie de les connaître, et je vais aller à la pêche aux informations, notamment sur leur site.


Gamma ray

Vous vous demandiez pourquoi je parlais des 2 maîtres du Power Metal dans l'introduction ? Voici la réponse ! Et oui, Michael Weikath et Kai Hansen (les 2 fondateurs d'Helloween, le second ayant quitté le groupe en 1989 pour fonder Gamma Ray) ont décidé de renouer les liens pour proposer à leurs fans une tournée ensemble ! Connaissez-vous un fan d'Helloween qui ne soit pas fan de Gamma Ray ? Moi, pas... Cette tournée est donc un véritable évènement pour tous ceux qui vont y assister.
C'est donc après une petite demi-heure d'attente seulement (il faut dire que changer uniquement la décoration des grosses caisses et les cymbales sur la batterie d'Axxis pour la réutiliser après, ça fait gagner du temps) et une intro à vous filer des frissons dans le dos que démarre "Heaven Can Wait" : enfin, on peut suivre les chansons, car tout le public connaît les paroles ! L'ambiance arrive enfin (il n'empêche qu'Axxis avait très bien chauffé la salle). Etrange tout de même que le show ne commence ni par une chanson de "Land Of The Free" ou "Land Of The Frée part. 2"...
La 2ème ne fait pas non plus partie de ces albums, car c'est "New World Order", tiré de l'album du même nom qui enchaîne (sans interruption !).
Un petit passage par l'album "Majestic" avec le morceau "Fight", avant d'enchaîner enfin avec une chanson du nouvel album : "Empress".
Aucun temps mort avant "Valley Of The Kings", l'un de mes morceaux coup de cœur !
Enfin, Kai annonce une chanson, mais ne dit pas laquelle; nous avons seulement droit à "ainsi commence ce morceau" (en anglais bien sûr), avant d'entendre les premières notes de "Rebellion In Dreamland" ! C'était précisément la chanson que j'espérais entendre ce soir !
Puis arrive, après ce chef d'œuvre de 8 minutes, le single tiré du tout dernier album "Land Of The Frée part. 2", qui s'avère être "Into The Storm" (le clip est visible ici). On l'attendait, celle-là !
Dans le public, ça bouge, ça saute, ça danse, mais heureusement, du fait du peu de monde présent (environ 1000 personnes d'après les sources dans la petite salle de l'Elysée Montmartre), chacun trouve sa place sans gêner ses voisins.
Puis, comme à son habitude, Gamma Ray nous sort un bon hymne au Heavy-Metal dont ils sont friands... Est-ce que ce sera "Heavy-Metal Mania" ? Non, mais presque ! C'est "Heavy-Metal Universe" qui nous permet de faire un peu de karaoké avec Kai en maître de cérémonie pour guider le public : un "Heavy" à droite, suivi de "Metal" à gauche, et enfin "Universe" au milieu... Moment unique !
Puis, retour au tout premier album avec "The Silence", suivi d'un retour encore plus lointain avec "Ride The Sky" ! Moment d'anthologie lorsque résonnent les première notes brutales de ce morceau sorti tout droit du 1er album d'Helloween ! Dommage qu'ils aient décidé de s'arrêter après la première partie du solo de guitare (un peu comme sur le DVD "Heading For The East", DVD que je vous conseille d'ailleurs).
Le concert finira sur "Somewhere Out In Space"... Mais non, je plaisante ! Il y a un rappel ! Quand même, même si ça arrive de temps en temps, un rappel sur une première partie, c'est exceptionnel !
Cette fois, le concert finira vraiment sur l'excellent "Send Me A Sign", encore un morceau coup de cœur pour moi.
Mais mais mais... Il manque des chansons ! Et des morceaux phares, toujours joués sur scène, à chaque concert ! Où sont passés "Future World" et "I Want Out" ? Mmmh, soyons patients; n'oublions pas que ces titres sont communs à Gamma Ray et Helloween. Quelque chose me dit que ce n'est pas fini, mouahaha !


Helloween

L'attente recommence, elle sera également de courte durée; les 3 groupes ont décidé de ne pas faire attendre les fans. Après environ 30 minutes seulement, les lumières baissent pendant "For Those About To Rock, We Salute You" d'AC/DC qui était en musique d'attente... C'est lorsque celle-ci se finit que résonnent les inquiétantes trompettes de Jericho, suivi de...
"Halloween" ! Je ne peux m'empêcher de pousser un "yahoooo" de joie ! J'espérais de tout cœur qu'ils allaient jouer ce mastodonte de 14 minutes (la version courte), et ils me l'offrent en morceau d'ouverture ! Formidable ! Le son est encore plus clair que lors des passages des 2 précédents groupes (qui était déjà excellent). C'est vraiment un début de show formidable. Tellement formidable qu'Andi, en bon fan de vin français, se permet une gorgée de Bordeaux dans un gobelet en plastique (il se fera même huer pour ça, pour plaisanter bien sûr).
Suit le morceau d'ouverture de "Master Of The Rings" s'intitulant "Sole Survivor", que je n'avais pas entendu en public depuis le "High Live" !
Vient ensuite "March Of Time", suivi enfin du premier single de "Gambling With The Devil" ! Décidément, ce soir, ils veulent nous faire attendre avant de jouer les nouveaux morceaux ! Le vidéoclip de "As Long As I Fall" ici.
Le public est tellement présent depuis le début qu'Andi Derris nous demande si on veut prendre sa place... Ce à quoi tous répondent un violent et franc "nooooo !!!" Qui pourrait remplacer ce chanteur exceptionnel (le meilleur au monde à mon goût, mais c'est personnel) ?
On ralentit un peu la cadence avec la magnifique "A Tale That Wasn't Right" : un peu de douceur dans ce monde de brutes !
On enchaîne ensuite avec l'habituel solo de batterie (habituel depuis l'arrivée de Dani Löble), très vite interrompu par... Des lutins ! Un rideau disposé à côté de la batterie s'ouvre sur fond de musique de cirque pour nous laisser découvrir 3 petits bonshommes à grand chapeau et barbe blanche ressemblant étrangement aux membres du groupe étant partis faire une pause, et ayant décidé de ne pas laisser jouer Dani... Celui qui semble être le leader lui lance le défi, de sa petite voix fluette semblant gonflée à l'hélium, de montrer ce qu'il sait faire sur "Smoke On The Water". Nous avons donc droit à une étrange version du hit de Deep Purple pendant que Michael Weikath, attiré par les rires du public, vient voir ce qui se passe... Le concert peut reprendre après que ce dernier, armé d'une mitraillette, ait descendu les 3 nains, avec une balle finale en pleine tête de leur leader ! Le solo de batterie reprend enfin, le temps que le public se demande dans quel monde il était tombé lors de cet entracte... Les membres d'Helloween auraient dû se lancer dans les spectacles comiques, ils auraient ramassé au moins autant d'argent qu'avec la musique !
Tout comme "Halloween" qui dure 14 minutes, déboule un autre mastodonte du groupe, mais bien plus récent : "The King For A 1000 Years", morceau d'ouverture de "Keeper Of The Seven Key – The Legacy", qui dure presqu'exactement autant de temps ! Magnifique, tout simplement... L'occasion pour Sascha Gerstner de nous sortir une splendide double manche. D'ailleurs, on croirait presque assister à un défilé de guitares Dean : il n'a que ça ! On peut même apercevoir sur la gauche toute une rangée de petits V alignés...
Un autre changement de rythme avec "If I Could Fly"; malgré l'aversion de Weiki pour "The Dark Ride", il accepte de jouer les meilleurs morceaux de cet excellent album, pour notre plus grand bonheur. Le clip ici.
Un nouveau morceau arrive juste après, il s'agit de "The Bells Of The Seven Hells", ou Andi s'amuse à faire participer le public en faisant durer le morceau...
Retour longtemps en arrière cette fois, mais avec un incontournable du groupe : "Eagle Fly Free" démarre en fanfare; mais ça ne peut pas en être autrement, avec un tel morceau !
On reste dans le passé avec "Dr. Stein", l'occasion de pogoter une dernière fois avant le rappel...

Les lumières ne se rallument pas, tout le monde sait qu'ils vont revenir... Et soudain retentit un sifflement particulier... C'est l'intro de "Perfect Gentleman" ! Il s'agit en fait d'un piège ! En effet, c'est avec "I Can" que le concert continue, mais pas en entier...
Ils ont décidé de nous faire un petit medley, histoire de nous remémorer les meilleurs morceaux du début de l'"ère Deris", puisqu'à peine le 1er refrain terminé nous avons droit à "Where The Rain Grows" (dont voici l'étrange clip).
Mais comme c'est malpoli de finir quelque chose qu'on a commencé, ils nous jouent la suite de "Perfect Gentleman", Andi en profitant pour présenter un à un ses musiciens, lui-même étant présenté par Sascha, avant de terminer en faisant chanter le public.
Mais ce n'est pas terminé, le medley continue ! Un autre morceau du morceau (!) de "Power" arrive pour nous en mettre plein la vue et les oreilles avant de terminer sur "Keeper Of The Seven Keys", seule entorse à l'ère Deris de ce medley. D'ailleurs, pourquoi ne pas l'avoir jouée en entier ? Peut-être parce que 3 morceaux de 14 minutes était de trop... ?
Et le groupe quitte une 2ème fois la scène...

Mais mais mais... Il manque encore des chansons ! Eux aussi ont l'habitude de jouer "Future World" à chaque concert, et "I Want Out" de temps en temps ! Ah... Il y a quelque chose de bizarre : les lumières ne se rallument pas ? Alors, attendons, attendons.
Un petit riff de guitare timide arrive, sur l'air du "Roi de la Montagne", et nous découvrons qui est en train de le jouer : c'est Kai Hansen ! Il est de retour, suivi de près par tous les membres d'Helloween, mais aussi de Gamma Ray (à l'exception de Daniel Zimmermann, le batteur) ! Henjo Richte, second guitariste des Rays, ne tarde pas à entamer (enfin !) l'intro de "Future World" ! Imaginez un peu 4 guitares jouant l'exceptionnel solo en tierce de cette chanson, la rythmique étant assurée par 2 basses et les parties de chant alternées entre Andi et Kai ? Rien que d'y penser, ça donne des frissons, non ?
Et finalement arrive celle que j'attendais : "I Want Out", qui termine le concert en apothéose, Andi et Kai s'offrant le luxe de reposer leurs cordes vocales tandis que le public les remplace sur le refrain...

Ainsi se finit l'un des shows les plus exceptionnels de ce début d'année (on attend Iron Maiden en juillet pour voir si le spectacle "Somewhere Back In Time" fera mieux). Les lumières se rallument sur un salut de 8 musiciens, et une étreinte entre Kai et Michael, preuve que leurs différends sont bel et bien oubliés.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Helloween à l'Elysée Montmartre, 5 janvier 2008
Posté par olivbat le 19/01/2008 11:39:20
super article !!! bravo !!!
Re: Helloween à l'Elysée Montmartre, 5 janvier 2008
Posté par grocake le 17/01/2008 22:51:26
AH! Gamma ray, j'ai écouté pendant des années armaggeddon sans arriver à savoir de qui elle était.... Mais je pensais pas qu'ils tournaient encore.
Cet article me donne envie de voir Gilmour et Waters en tournée mondiale....
Re: Helloween à l'Elysée Montmartre, 5 janvier 2008
Posté par tineuh le 17/01/2008 11:15:27
Joli article comme d'hab.

Andi et Sascha y sont trop bonne :p(l).
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
L'auteur : Virgo saint Shaka
35 ans, Le sanctuaire (France).
Publié le 17 janvier 2008
Modifié le 13 janvier 2008
Lu 1 020 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲