Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Histoire d'un consommateur de cannabis...

On consomme du cannabis, on s'dit que jamais on aura de problème mais...


Alors commencons par le début, j'ai environ 13 ans et pour la première fois j'fume un joint... Crise d'angoisse ! Pas d'bol. Je décide quand même de continuer et apparemment tout se passe bien. J'étais alors avec un copain, Kévin, qui lui avait déjà fumé quelques fois avant moi. Le Kévin en question, mes parents ne l'appréciaient pas trop, pourquoi ? Ils le sentait pas et ils avaient raison, ils se doutaient qu'il fumait des joints non pas par son allure mais il avait une situation familiale très triste et de plus il trainait souvent avec des "grands".
Alors une fois fallait bien qu'on en parle et mes parents m'ont invités a prendre place dans le salon avec eux... Et dans ces moments-la vous ne pensez pas a mentir mais plutôt a leur montrer votre manière de penser et donc lacher la vérité. La vérité oui... Mais pas toute la vérité... Mes parents savaient a présent que Kévin fumait ou plutôt leurs soupçons étaient confirmés, moi je m'en étais sorti avec des excuses genre : "ouais mais moi j'fume pas, j'reste juste avec lui... " On pourrait prendre ça comme une réaction lache mais non... Il savait que Kévin fuamit et je devais sauver ma peau.
Les mois passent en fumée et j'ai 14 ans, je reviens chez moi un peu plus "stone" que dh'abitude, ma mère me fait une réflection genre : "Tu es bizzare... T'as fumé un pétard ?" Je lui répond naturellement que non... Et hop, les soupçons recommencent mais cette fois c'est moi le centre...
Pour fumer on allait toujours dans un champs a côté de chez moi et des gens passaient dès fois pour diverses raisons, oui mais a force de nous voir planté là, moi et mes copains, les rumeurs font le tour de mon quartier...

15 ans... J'avais l'habitude de fumer avant, pendant et après l'école, et cette fois-ci j'avait trouvé un nouveau dealer qui vendait du shit qui n'avait pas l'air très net à l'aspect, je me fume un pers (joint qu'on fume tout seul) avant l'école et j'avoue ne jamais avoir été autant pété. La sonnerie retentit, je rentre en classe et le prof me voyant me lache une phrase genre : "Mon dieu Florent serais-tu donc un fumeur de joint ? As-tu vu tes yeux ?" Et là, BAM, le stress arrive, en plus, j'ai quelques problème de chlostrophobie et la classe était assez petite, tout le monde commence a me regarder en me disant que j'étais tout blanc et que je virais au jaune ! Je demande alors au prof pour pouvoir allez a l'infirmerie et il approuve tout de suite ma décision vu mon état. Je me trouve dans al cour de récréation, je fait un petit tour et les effets arrivent méchamment, j'étais en pleine crise d'angoisse ! Je me dirige vers les toilettes me met un peu d'eau froide sur la figure et là, ouf, ça va mieux, je sors des toilettes et nnoonnn... C'est reparti ! J'aperçois un éducateur sur un banc, je me dirige vers lui et trouve comme prétexte de demandez ou est l'infirmerie a ce moment la mon état était tellment critique que je ne me rappelle plus pourquoi avoir demandé ça... Enfin ce n'est pas grave... Il me dit ou c'est mais je l'écoute même pas, je m'assis à côté de lui en répétant sans arrêt : "Ca va mal, ça va mal... " et puis... TROU NOIR ! Je me réveille par terre, des élans de vomissement me parvienne jusqu'a la gorge mais rien ne sort... Je susi assis a côté du banc et l'éducateur est à côté de moi me posant plein de question. Je vais beaucoup meiux et j'était bien stone.
Je passe les détails et voilà que je suis dnas la voiture avec ma mère qui était venu me chercher a l'école pour allez chez le médecin, la consultation se passe bien d'après lui j'avais... Je ne sais plus quoi...

Une semaine après l'évènement ma mère revient avec un pot en main, en fait le médecin lui avait confié qu'il pensait que je fumais des joints et que tout ça était arrivé qu'à cause du cannabis. Et voila, je fit mon baptême du test-pipi, s'ensuivit quatre tests tous positif !
7 Aout 2003, j'étais chez un copain et ma mère vient sonner, elle me demande si j'ai recommencé a fumer car pour information, après chaque test je disais a ma mere que j'arreterais, je vais alors avec la madre sur la terrasse et la je vois deux agents de police parlant a mon père. Une longue discussion, six versions différentes des faits puis les aveux.

Voilà, mon histoire, ça fait maintenant 2 mois que j'ai plus fumé un seul joint et contrairement a ce qu'on croit c'est pas dur d'arrêter.
Mon avis : c'est que la loi est mal foutu, parce que j'ai jamais fait de mal et que personellement je vois rine de mal dans le cannabis sauf par abus. J'étais dans le cas, je fumais par excès, ma consommation était de 20 a 25 joints par jour. On devrait pas interdire le cannabis et essayé de faire comprendre qu'il faut pas en abusé. Moi personellement je recommence a 18 ans mais je fumerai plus comme avant.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (17)
Re: Histoire d'un consommateur de cannabis...
Posté par bob razowsly le 20/08/2004 07:54:43
Fabdoc, le problème, c que si on part sur le contrôle de soi, au volant ou ailleurs, il faudra aussi interdire l'alcool. Que vendrait-on alors en discothèque, dans les bars...? c'est tout un commerce qui s'effondre.
AUtre chose, je sais pas si tu as déjà fumer une cigarette, je me souviens que ma première, je ne marchai plus tout à fait droit (la deuxième, ce fut bon). Il faudrait alors aussi interdire la cigarette. Idem: tout un marché qui s'effondre, plus d'impôt, certes, mais aussi chômage, déficit à cause des aides diverse aux chômeurs, plus nombreux.
On ne peut pas interdire tout produits "relaxant", dirons-nous, sous prétexte qu'il font perdre le contrôle de soi. Il est nécessaire de faire à nouveau appel aux valeurs humanistes qui font la gloire de notre pays et ne reposer que sur la confiance et l'esprit de responsabilité de chacun.
Toutefois, un contrôle plus rapide que le test-pipi, et un contrôle des excès sont nécessaire .Mais nous ne sommes pas dans un état fasciste, et si quelqu'un a envie de se niquer la santé et de se défoncer la tronche à coup de tarpé, il devrait en être libre.
Bob Razowsky
Re: Histoire d'un consommateur de cannabis...
Posté par recto le 20/08/2004 07:54:43
Tout d'abord j'voudrais préciser que je ne fumais pas tout les jours 20 joints par jour mais je faisait ma moyenne du mois d'après ce que j'avais consommer... Sinon je dépensais peu d'argent, vous vous doutez qu'il n'y avait pas que la consommation... Aussi non je compte recommencer a 18 ans mais ce ne sera qu'en soirée ou par occasion, plus d'abus.
Re: Histoire d'un consommateur de cannabis...
Posté par appelez-moi-jadka le 20/08/2004 07:54:43
la loi est mal faite... tout simplement parceque ça raporte pas de thune au gouvernement...
Re: Histoire d'un consommateur de cannabis...
Posté par weet_weet le 20/08/2004 07:54:43
g 17 g jamais touché ni une cigarette, ni un joint..... et je m'en porte très bien !!
sisi c possible !!! :p
Re: Histoire d'un consommateur de cannabis...
Posté par tarbosof le 20/08/2004 07:54:43
il faut pas dire que on fini toujours mal avec le cannabis, c vrai qu'il y a de gros abus, mais c une minorité. Aussi, mieux vaut commencer le plus tard possible si on commence. A 12 13 ou 14 ans, je pense que ca craint, c clair, mais quand t'as 17 18 ans et que t'abuse pas, que tu fume trankil avec des potes pour delirer un coup je vois pas le mal. Moi ca fait 4 ans et demi, j'ai jamais eu aucun probleme, j'ai jamais fais chier personne, et c le cas d'un tres grand nombre de fumeurs que je connais, mais c peut etre qu'ils ont tous plus ou moins mon age.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (17)
Publié le 21 février 2004
Modifié le 21 février 2004
Lu 3 155 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲