Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Histoire d'une petite fille

J'étais petite quand mes parents ont divorcés et je pense que c'est un peu grâce à ça que je suis plus réfléchis. Vous pouvez critiquer mais pas dénigrer mon histoire. J'espère juste qu'elle vous touchera.


J'avais trois ans je crois, ma tatie était venue me réveiller. Nous devions partir chez ma grand-mère. La seule phrase qui sortie de ma bouche était "jusqu'à quand on reste chez mamie ? " et la réponse n'était que "je n'sais pas".


Le "déménagement"

Voilà qu'on commençait déjà à emballer nos affaires, nous étions serrés parmis elles. Je ne me rappelle plus très bien, mais je sais que moi et l'un de mes deux frères nous n'étions pas bien du tout. Papa était venu devant la maison de grand-maman, où nous étions en attendant un logement. Il avait crié très fort contre ma maman. Après tout ceci, je me mis à me réveiller et à vomir et nous commençions à pleurer (ma mère, mon frère et moi).


Pourquoi fait-il ça ?

Quand papa venait nous chercher mon grand-frère et moi, il n'arrêtait pas de dire des méchancetés sur maman. Il pleurait même parfois, je n'savais pas et je ne sais toujours pas si ces larmes en étaient des vrais. Pourquoi les hommes sur Terre se haïssent tant ?


Aujourd'hui

Aujourd'hui j'ai 13ans et demis et je me pose beaucoup trop de questions à mon goût. Je pense que la pluparts des enfants de divorcés comme moi, voient le monde avec des yeux nouveaux. J'écoute souvent les autres même s'ils n'ont pas cette impression et parfois j'oublis les secrets que j'entends et qu'on me confit; mais je crois que c'est mieux ainsi.


Au collège

Il y a des fois je n'ai plus envis d'aller à l'école. Les filles sont des vrai pestes et te cherchent des problèmes même si tu n'as rien fais. Mes deux anciennes copines mon laissaient tomber à cause d'un garçon. Je revois très bien l'une d'entre elles qui me disait que cela ne sert à rien de s'enerver pour lui. Et enfin, l'autre, qui petit à petit s'éloignait de moi pour mieux m'enfoncer devant les autres.
Vraiment je ne sais plus quoi penser et pourquoi sommes-nous ainsi.


A vous de voir

Je ne veux pas qu'on critique cette histoire, chacun à la sienne et si vous voulez menacer la mienne, à vous de voir, mais pour moi ce serait comme un crime.

Le serveur mySQL "master" est injoignable, aucune mise à jour, insertion ou suppression ne peut se faire.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Re: Histoire d'une petite fille
Posté par phaplu le 18/12/2004 08:13:44
Ton histoire m'a touche. Je suis un papa divorce et mes filles doivent vivre des histoires semblables a la tienne. J'ai reconcilie depuis avec leur maman et malgre le passé mes filles et leur maman viennent me voir chaque fois qu'elles ont envie.
Un seul remede a la souffrance c'est de revenir a notre respiration, arreter les reflexions, sentir le souffle qui rentre dans ton corps, sentir ton abdomen qui gonfle et qui se vide...Il faut revenir a son corps quand la tete ne vas pas bien, c'est a dire beaucoup marcher pour rester en contact avec la nature et avec ton corps (etre au courant de chaque pas et de chaque respiration..) Tu peux utilement lire Thich Nhat Hanh (La serenite de l'instant) pour apprendre les methodes pratiques pour combattre ton mal de vivre.
Tu auras pour toute ta vie cette sensibilite a fleur de peau et c'est la preuve que ton esprit est en avance sur ton age, tu est plus mure que tes copines du meme age.C'est un avantage si tu sais menager ton esprit en ne pas se renfermant dans la souffrance du passé.
Je pense que plus tu grandis plus il est urgent de se guerir et de retrouver la joie de vivre car on peux fabriquer son propre passé si le tien ne te plait pas. Il suffit de bien vivre, vivre heureux des moments inoubliables MAINTENANT et quand ces moments sont passés ils deviennent le passé heureux et plaisant que tu peux te rejouir en y pensant de nouveau. C'est l'art de vivre dans le moment present car le passé n'est plus et le futur n'est pas encore arrivé. Donc tu as bien raison d'oublier les gens mechants et les moments difficiles....
Si tu veux, nous (mes filles et moi) nous t'inviterons volontiers a nous rendre visite chez nous, dans la Dordogne...
Continue d'écrire car tu écris très très bien...
Re: Histoire d'une petite fille
Posté par didie26 le 16/12/2004 01:27:28
Jai adoré lire se que ta ecrit !! je nai pas grand chose d'autre a dire parce que jne peu pas dire que cest beaux parce que je nai pas assez de mots pour le dire !! continu comme sa

bisous xx
Re: Histoire d'une petite fille
Posté par larme_ultime974 le 15/12/2004 16:34:24
ci beaucoup à tous de m'encourager, il faut savoir que je ne suis pas la seule à avoir vécu une chose comme celle-ci c'est pourquuoi j'encourages toutes ces autres personnes. Bisous à tous!!!!!! :-)
Re: Histoire d'une petite fille
Posté par spicedragoon le 14/12/2004 21:39:11
Ta souffrance me semble bien réelle, larme_ultime974 !
Le premier qui te fait du mal sur ce forum, ne fera que se défouler de ses propres peurs, de ses propres difficultés.
Je ne pense pas que qui que ce soit d'un peu intelligent viendra souiller l'expression de l'expérience malheureuse que tu as vécue, comme bien d'autres hélàs!
Puisses-tu avec le temps et la maturité tirer de ce vécu la force et les enseignements utiles pour que ton futur soit beau, c'est tout ce que j'espère. Avec toute mon affection de père de deux grands enfants dont une fille qui, justement semble avoir su tirer des forces à partir d'événements pas très réjouissants.
Re: histoire d'une petite fille
Posté par jerome0901 le 14/12/2004 11:44:51
ne t'inquiete pas au sujet des hommes, ca n'en vaut pas vraiment la peine, tu sais... comme dit "tom25-33", il y en a des bons et des moins bons.

"n'aie pas peur des mauvais hommes, parce que tu les oublieras facilement. par contre, les bons..." (la phrase n'est pas de moi).

concentre-toi sur les personnes qui en valent la peine et, meme si ton article est descendu en fleche (certaines personnes sont cruelles), cela ne veut pas dire que tu ne comptes pas, ou que ton histoire n'est pas touchante.

sache aussi que c'est tres courageux de ta part de parler aussi librement. tout le monde se pose a un moment de leur vie des questions, et tout le monde vit quelquefois des moments de faiblesse. dis-toi juste que les personnes cruelles ont besoin de se rassurer en se persuadant que ce n'est pas leur cas. ce qui est faux, bien entendu.

bonne continuation, et bon courage! ;-)

++ J.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Publié le 14 décembre 2004
Modifié le 16 octobre 2004
Lu 2 459 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲