Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Histoires de quêtes...

"Quand une quête supposée inaccessible devient accessible, l'homme s'en détourne (ou du moins partiellement...) ". Constat que j'ai établi après discussion avec une amie. Si on regarde bien, ce caractère est observable chez beaucoup d'indivudus. Il s'exprime dès le plus jeune âge et évolu avec la personnalité de chacun. En voici quelques illustrations...


Prenons cet enfant qui joue dans le bac à sable. Depuis quelques minutes déjà il observe l'autre garçon qui joue, à l'autre bout du parc, avec une pelle bleu, plus jolie que la sienne et plus grande aussi ; il aimerait aller le voir et lui demander de la lui prêter. L'enfant que l'on nommera Martin prend son courage à deux mains et, pas à pas, lentement, sur ces petites jambes, s'en va rejoindre le garçon à la belle pelle. Et il la fixe; l'autre qui n'aime pas partager voit bien que Martin voudrait sa pelle, alors il lui tourne le dos et continue de jouer avec. Martin désire tellement cet objet alors il tend la main vers la pelle, parce qu'il ne parle pas encore très bien. Il balbutie tout de même quelques mots pour mieux se faire comprendre. Mais jamais l'enfant ne la lui prêtera. La maman de Thibault, l'autre garçon qui a assisté à la scène intervient : "Mon chérie tu peux lui prêter ta pelle, sois gentil avec lui."
Content Martin va faire un bisou sur la joue de la dame toute surprise. Il s'amuse bien avec jusqu'à ce qu'il voit que de l'autre côté, Adrien lui a un sceau ...


Julien lui, est plus grand. Son centre d'intérêt ? Une autre forme de pelles, je dirais ...
Pendant que son petit frère est à l'heure du bac à sable, Julien, lui, s'adonne au jeu de la séduction. Il y a une jolie fille là-bas dans l'autre rayon. Un copain à lui, lui dira qu'il a déjà essayé de lui parler mais que c'est peine perdue. Elle aussi se promène avec ses copines. Mais Julien, à l'esprit plus fin et plus délicat avec les filles, par une ruse bien à lui et quelques clins d'œil, arrive à se rapprocher d'elle. Des paroles échangées et ils décident de se rappeler plus tard dans la semaine. Un jour, il viendra la chercher devant son lycée en scooter et ils passeront ensemble une très bonne après midi. Ne dites pas qu'ils sortent ensemble ! Le "je t'aime" n'a pas été officiel ; l'annonce serait donc déconvenue. Mais la jeune fille est charmée, il se pourrait même qu'elle soit tombée amoureuse. Par un bel après midi de juillet : un soleil brillant au plus haut dans le ciel, un moment passé à se reposer sur le torse de Julien, l'un contre l'autre enlacés, Mélodie, l'inaccessible Mélodie, déclare : "Tu est vraiment quelqu'un d'exceptionnel ... " et elle lui énumère ses qualités... "Pour tout ceci aujourd'hui je peux dire à la terre entière que : oui ! Je suis amoureuse de toi ! Julien je t'aime."
Cette belle déclaration faite, Julien s'en retourne auprès de ses copains : s'en était fait, Julien venait de gagner son pari. Ce que ses copains ignoreront c'est qu'il continuera à voir Mélodie.


Le troisième enfant de cette famille est une fille nommée Aude. Elle est la grande sœur de Martin et la petite de Julien. Cette élève studieuse, brillante et travailleuse aime, pour se divertir, disons plutôt pour se détendre un peu, aime à discuter avec ses amis sur l'ordinateur. Oui mais voilà, parmi ces contacts il y a ce garçon. Je dirais plutôt "Ce" garçon... Celui à qui elle aime parler lorsqu'elle se sent un peu triste, celui qui elle aime à se confier, lui qui la fait si souvent rire et jamais pleurer. Oui mais, malheureusement ou heureusement, elle ne sait pas trop, il l'aime. Il semble l'aimer d'amour plus que d'amitié. Et elle alors ? Que ressent-elle ? Parfois, souvent, il lui manque. Mais depuis quelques temps il suffit qu'elle le voie connecté ou que via son ordinateur il vienne lui parler, pour qu'elle ne le supporte plus. Son cœur le désire, lui le garçon, seulement quand il est loin et quand il se "rapproche" un peu d'elle se referme légèrement. Aude sait qu'elle aime à garder cette notion de distance qui la sépare du garçon, sorte de barrière protectrice, mais elle sait aussi qu'elle veut le voir...
[Pourtant lorsqu'il est connecté, elle le fuit. ]
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lucie K.
28 ans, Nogent (France).
Publié le 10 juin 2006
Modifié le 17 avril 2006
Lu 537 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲