Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Hollywood Ending

Sa comédie "Hollywood Ending" a ouvert le 55e Festival de Cannes. Ambiance assurée avec son humour irrévérencieux...


Si la 55e édition du Festival de Cannes ne semble pas devoir se caractériser par sa frivolité (les plus grands auteurs y donnent rendez-vous avec des oeuvres graves et introspectives), elle peut toutefois s'enorgueillir d'avoir célébré, son ouverture avec un film qui prohibe la mélancolie ! Bonne nouvelle : le public de l'Hexagone peut se réjouir puisque ledit film est sorti dans les salles le même jour. Son titre ?"Hollywood Ending". Son auteur ? Woody Allen. Un cinéaste dont la présence sur la Croisette peut étonner puisque le New-Yorkais n'a jamais fait preuve d'une passion démesurée pour les festivités cannoises. Jamais médiocre mais parfois prévisible, Allen nous revient aujourd'hui avec une des comédies les plus drôles de sa prolifique carrière. Et si ce n'est pas un événement, on veut bien savoir ce que c'est !

Quelques mois après s'être mis en scène, dans l'exquis "Sortilège du Scorpion de jade", sous les traits d'un détective victime d'une conspiration d'hypnotiseurs, Woody s'amuse de nouveau à incarner un héros victime de troubles perceptifs. Décidément d'humeur badine (il signe avec "Hollywood Ending" sa troisième comédie successive depuis "Escrocs mais pas trop"), Allen profite de cet argument farcesque pour signer un film drolatique où son art du tempo, du dialogue irrévérencieux et de la situation absurde fait merveille. La satire des us et coutumes du milieu du cinéma et les références à la carrière "allenienne" ont beau occuper une place certaine, le film étonne surtout par sa capacité à transformer des situations déjà vues (chez Allen et tant d'autres) en fiction inédite où l'intelligence du scénario et de la mise en scène (attention à ce qui se passe dans la profondeur de champ !) subjugue l'oeil et l'esprit. Faisons un pari : même les plus réfractaires à l'humour allenien auront bien du mal à ne pas rire en découvrant ce petit chef-d'oeuvre de malice...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
Publié le 19 février 2003
Modifié le 19 février 2003
Lu 447 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲