Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Hostel

Présenté comme le shocker ultime de l'année, HOSTEL, dernier film en date du petit prodige Eli Roth s'apprête à remuer les estomacs des français en mal de sensations perverses.


Après un CABIN FEVER très remarqué par les spectateurs du monde entier, Eli Roth revient avec Hostel, la nouvelle production de Quentin Tarantino.

Doté d'une réputation extrême (plusieurs spectateurs américains ont eu des malaises), Hostel est-il vraiment le shocker ultime ?

Ames sensibles s'abstenir !


Histoire du film

Deux étudiants américains, Paxton et Josh, ont décidé de découvrir l'Europe avec un maximum d'aventures et de sensations fortes. Avec Oli, un Islandais qu'ils ont rencontré en chemin, ils se retrouvent à Prague dans ce qu'on leur a décrit comme le nirvana des vacances de débauche : une propriété très spéciale, plein de filles aussi belles que faciles...

Natalya et Svetlana sont effectivement très cools... Un peu trop, même. Paxton et Josh vont vite se rendre compte qu'ils sont tombés dans un piège. Ce voyage-là va les conduire au bout de l'horreur... Ici commence l'enfer.


Qu'en est-il d'après les premières impressions ?

Après des litres d'encre écoulés comme étant un film sale, violent et jamais vu, HOSTEL arrive enfin sur nos grands écrans blancs (bientôt tâchés de rouge).

D'après le mensuel Mad Movies, le spectateur lambda peu habitué au gore carnassier ressortira avec la nausée alors que l'amateur de gore sera ravi d'avoir assisté à un spectacle aussi jouissif.

HOSTEL a en effet la réputation d'être un film d'une violence inouïe montrant des séquences de torture très crues... Mais il est avant tout un immense hommage aux chefs d'oeuvre des années 70 tels que MANIAC (William Lustig) et MASSACRE A LA TRONCONNEUSE (Tobe Hooper) : violence décomplexée et gratuite, scènes érotiques complaisantes, fin radicale et graphique, exposition très longue,...

Lorgnant du côté des GUINEA PIG pour leurs scènes de torture monstrueuses, HOSTEL s'est très rapidement créé une réputation de film "retournement d'estomac". D'autant plus qu'il est tiré d'une histoire vraie selon les dires d'Eli Roth.

A en croire les photos, les scènes de torture paraissent très explicites et très gores : énucléation, démembrements à la tronçonneuse ou au hachoire, brulure de chalumeau dans la gueule, dissection à taille humaine,... A en croire les premières critiques, le film reposerait plus sur la suggestion que prévu mais comporterait quand même des plans très hards.

Alors HOSTEL est-il le film extrême tant attendu ou repose t-il sur une fausse réputation ?

REPONSE LE 1er MARS !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Re: Hostel
Posté par gaspar le 17/07/2006 12:40:48
très sincerement, je viens de voir la version uncut et je l'ai trouvé carrément violent avec son lot de passages bien gores...

vu ce que tout le monde disait, je pensais voir un film vraiment peu gore alors qu'en fait, il l'est beaucoup plus que prévu.
Re: Hostel
Posté par jack_skellington le 10/05/2006 10:28:32
Vousme décevez là, je comptais le voir pour me faire un peu peur, mais à ce que vous dites, c'est pas aussi gore qu'on le dit. Snif ! ^^
Re: Hostel
Posté par scouicy le 09/04/2006 14:05:47
Mouhai ... hostel ... du gore ridicule ! le scenar ... à mettre direct à la poubelle ...les acteurs, bah idem ... en plusieurs morceaux ( ça fera plus gore ) ! hmmm bon il y en a qui aime, sûrement les gens en manque d'hémoglobine ... moi j'ai détesté, pas parce que j'ai été choqué ... il m'en faut qd même un peu plus ... mais parce que j'ai payé 7€ et des bananes pour voir ça !!! :-) à bon entendeur
Re: Hostel
Posté par bapt le 11/03/2006 19:45:42
un.ange.pleure +1 !! :-)
Sf pr l'ambiance, malgrès un scénario pas terrible, je trouve que l'ambiance file assez la gerbe lors des 10min de gore surtout le coté moral comme tu le dis ! =)
Re: Hostel
Posté par un.ange.pleure le 01/03/2006 20:38:22
Désoler pour les fautes , je suis dans un état de narcose sagace
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
L'auteur : Thomas Frick
30 ans, Thonon-les-bains (France).
Publié le 01 mars 2006
Modifié le 26 février 2006
Lu 2 268 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲