Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Houellebecq

Ces derniers temps, si l'on entend abondamment parler de l'écrivain Michel Houellebecq c'est essentiellement en raison du procès que plusieurs groupes de la communauté musulmane lui ont intenté pour ses propos jugés anti-islamiques. Mais, au-delà de la polémique, on aurait tort de nier le talent de cet écrivain à succès.


La presse est en ébullition. Elle a toujours raffolé de ces procès médiatiques qui engagent non seulement un accusé célèbre mais aussi un débat d'ordre éthique. D'un côté, le monde de la littérature française se mobilise, pas forcément par amitié avec Michel Houellebecq mais plutôt pour défendre la sacro-sainte liberté d'expression. Un article publié par Le Monde daté du 12 septembre 2002 s'enflamme et considère que "La littérature n'a pas vocation à apaiser mais, tout au contraire, à inquiéter, à heurter". De l'autre côté, une partie de l'opinion s'indigne des interventions ironiques de Houellebecq à la télévision (voir chez Ardisson part exemple). Néanmoins, Houellebecq, avant ce procès, connaissait déja une notoriété immense, ayant réussi à s'imposer comme un des écrivains contemporains les plus exposés et les plus lus. L'année passée, "Plateforme" avait déja fait la une des journaux en abordant, sous sa désinvolture habituelle, le thème brulant du tourisme sexuel. Il obtint un succès commercial sans précédent.
Les romans de Michel Houellebecq partagent également l'opinion. Certains le considèrent comme un écrivain "dégueulasse", au propos "bêtes et méchants", soulignant la gratuité de la violence de ces romans. D'autres ne voient en lui qu'un romancier médiocre qui utilise les images-chocs et le sexe pour vendre ces livres. Enfin, il y a ceux qui sont admiratifs et applaudissent cet homme qui ne tente pas d'enjoliver la vérité mais la décrit dans sa simplicité et sa dureté.


Houellebecq a écrit trois romans ("Extension du domaine de la lutte", "Les particules élémenataires", "Plateforme"). Tous ont des éléments auto-biographiques. Ainsi, dans son premier roman "Extension du domaine de la lutte", le narrateur est un jeune informaticien au service du domaine agricole (il a été lui-même ingénieur en agronomie). Dans "Les particules élémentaires", l'un des deux héros sombre dans la folie et est finalement interné (comme Houellebecq après une dépression en 1981). L'unité de l'oeuvre houellebecquienne ne s'arrête pas aux étroits rapports entre sa vie et ses romans. Dans tous ses écrits, également dans ses recueils de poésies (car il ne faut pas l'oublier: Houellebecq est a priori un poète!), ce qui frappe en premier lieu c'est la résignation des personnages à leur triste condition. Dans "Les particules élémentaires" , l'écrivain décrit la vie antérieur des personnages et montrent avec un réalisme épatent le processus qui mène à ce désespoir acquis. Un grand moment de littérature! L'auteur ne manque pas une occasion pour décrire l'absurdité de la vie, la futlilité de notre condition ou la mesquerine de l'homme avec toujours une touche d'ironie salvatrice. Il y a du Céline chez Houellebecq! Mais la dénonciation et la révolte semblent être des sentiments périmés. De plus et contrairement à l'auteur de "Voyage au bout de la Nuit", il ne décrit jamais des haut-faits, des événements exceptionels, mais seulement des situations banales ô combien réalistes et qui, qu'on ne le veuille ou non, nous amène à s'identifier aux personnages. D'ailleurs Houellebecq se considère lui-même comme le romancier des souffrances quotidiennes. Enfin, l'écrivain appuye ses pensées par un style toujours adéquat, le faisant osciller entre la vulgarité, l'érudisme ou la simple énumération de faits.
Certes, Houellebecq est un écrivain à la mode et on peut dès lors lui reprocher quelques répétitions dans ces différents romans. Car tout le monde attend à ce que "Houellebecq fasse du Houellebecq" comme disait un éditeur. Mais on ne peut en aucun cas nier le fait qu'il reste un des écrivains les plus marquants de notre génération (en témoigne le nombre surréaliste de livres vendus). Cela ne veut en aucun cas dire que cet auteur détient la vérité ou que son pessimisme est ressenti de la même manière par l'ensemble de la population. Mais son oeuvre sonne juste et sa description du monde moderne et de ses maux psychologiques est cinglante. Pour ces raisons, il restera probablement un des témoins marquants de notre époque.


Les romans de Michel Houellebecq :

"Extension du domaine de la lutte", Maurice Nadeau, Paris:1994
"Les particules élémentaires", Flammarion, Paris:1998
"Plateforme", Flammarion, Paris:2001

Le site de Michel Houellebecq : http://www.houellebecq.info
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
Publié le 24 novembre 2002
Modifié le 24 novembre 2002
Lu 908 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲