Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Hyper tension

Un film aussi puissant qu'un fix d'adrénaline.


Chev Chelios (Jason Statham) est tueur à gage. Sur un contrat important, il rate sa cible. Le lendemain, Chev se réveille et ressent de symptômes bizarres. Il découvre qu'il a été drogué à son inssu durant son sommeil.

Mais la drogue qu'on lui a injecté n'est pas n'importe laquelle : c'est le fameux "cocktail de Pékin" qui se fixe sur l'adrénaline de la victime afin de lui arrêter le coeur. Si il veut rester en vie, Chev est obligé de produire de l'adrénaline et donc de rester en perpétuel mouvement. Chelios veut profiter de ce moment pour régler ses comptes...


Le cinéma d'action est en déclin. Ayant connu ses heures de gloire dans les années 80 et 90, sa renommée commence à se tasser peu à peu. Il y eût au début du 21ème siècle des tentatives vaines pour remonter le genre. Nous pensons aux films de The Rock (Bienvenue dans la jungle, Tolérance zéro). Mais il arrive Jason Statham, acteur fétiche de Guy Ritchie. Cette arrivée improbable dans les films d'action est une source de renouveau. Ainsi, "Le transporteur" et sa suite font mouche aux yeux du public. Mais le genre continue à s'enfoncer dans l'oubli. Tony Scott tente de le relancer mais ses deux films (Domino, Man on Fire) sont tellement gerbants que le public déserte les salles. La vaine tentative de Bruce Willis avec "16 blocs" est tellement déçevante que l'on pensait même à la mort prématuré du genre. "Hyper tension" veut mettre les choses au point.

Comment donner une nouvelle impulsion dans un genre usé jusqu'à la moelle? En créant un mix de tout ce qui a été fait jusqu'à lors et d'ajouter sa touche personnelle. En partant de ce postulat Mark Neveldine et Brian Taylor, les deux réalisateurs, ne font pas les choses à moitié. Reprenant la tension de "Speed" et remplaçant le bus par un homme qui ne peut s'arrêter sous peine de mourir, la tension est deja présente dès le début du film à grand coup de caméra à la première personne et de plans originaux. Car il faut le dire : la réalisation tonique est de rigeur. A contrario d'un Tony Scott incapable de tenir un plan de caméra plus de 2 secondes, "Hyper tension" s'offre le luxe d'être regardable tout en étant monté sur ressorts. Les plans de caméra s'enchaînent au fil des déplacements du héros et qui dès lors devient un personnage de jeu vidéo.

En effet, à la manière d'un jeu vidéo, la caméra passe de la vue à la première personne à la troisième personne tout en suivant le personnage de dos. D'ailleurs, le générique de début annonce la couleur en montrant sur un fond vert un coeur et le titre du film pixélisé. Une dominante qui s'explique par les réalisateurs comme leur fond de culture personnel. Baignant dans l'atmosphère vidéoludique depuis leurs plus jeunes années, les deux comparses voulait rendre un jeu vidéo à l'écran. Ce motif revient à plusieurs reprises dans le film.

Mais le scénario reste très mince : un poison dans les veines, deux heures pour régler ses comptes. Mais l'intérêt du film ne vient pas de là, mais bel et bien de la réalisation très dynamique qui multiplie les scènes d'action, de poursuites et de cascades avec une grande aisance et tout en restant agréable à regarder. Par ailleurs, le choix des acteurs est très pertinent, surtout pour Jason Statham qui force est de constater son allure de Steve McQueen, restant sérieux et gardant son sang froid en toute circonstance. Amy Smart donne une performance d'actrice courte et superficielle.


Voila la claque de l'année 2007 en matière de film d'action. Nerveux, spectaculaire et stressant, on se laisse prendre vite au jeu pour s'adonner à un plaisir coupable et régressif. Un bon film d'action rondement mené qui offre une alternative intéressante avant la sortie de "Die Hard 4 : live free or die hard" avec Bruce Willis.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Hyper tension
Posté par mutsumi le 05/06/2007 09:54:07
Mouais, faut pas abuser hein... le principe du film est marrant, certaines scenes vont jusqu'au bout de l'idée de base, mais quand meme, pour un film d'1h30, y a un paquet de longueurs qui ont tendance à plonger dans un profond sommeil et qui donc cassent completement le rythme soit disant frénétique de l'action.
Faut pas se leurrer, ça parle beaucoup trop dans le film.

Pour matter quelques bons films d'action mieux vaut se tourner vers l'Asie en ce moment.
Re: Hyper tension
Posté par mister_cool le 15/05/2007 08:23:21
tourloudi=> "Hyper tension" n'est pas la suite du "Transporteur" car ce dernier a une suite. C'est un film à part. Mais entre nous, l'action domine tout autant. :)
Re: Hyper tension
Posté par tourloudi le 15/05/2007 01:39:03
J'ai pas vu, mais j'aimerais bien le voir. Le transporteur, dont ce film s'avère la suite, a fait tout un tabac sur la scène internationale
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
L'auteur : Good bye Farmington
29 ans, Where my passion is (France).
Publié le 02 avril 2007
Modifié le 18 mars 2007
Lu 2 269 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲