FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







ICO (PS2)

Sony nous présente là un titre tout à fait inattendu, mais des surprises, comme celle-ci, on aimerait en voir plus souvent...


Editeur : Sony
Dévellopeur : Sony
Type : Plateforme/réflexion
Support : Cd-rom
Multijoueurs : 1 joueur
Sortie : 20/03/2002
Version : Version PAL
Similaire à : Another world/Prince of Persia

Un concept historique, mais légendaire
Chers lecteurs et chères lectrices, il est possible que votre culture vidéoludique ne vous permettes pas de vous rappellez des titres de légende que je vais devoir énumérer afin de vous faire vivre la magie d'ICO ; qu'à cela ne tienne, installez vous et instruisez vous, car être testeur c'est aussi vous apprendre des chôses. En effet, il faut remonter en 1987 quand Prince of persia sorta sur 386 DX 33 (l'ancètre du PC) pour y cerner l'animation et l'ambiance d'ICO, ou bien en 1990-91 quand sortirent successivement : Another world et Flashback sur 486 DX2-66 et Amiga 500. Si je suis nostalgique à ce point c'est tout simplement parce que c'est titres ont révolutionnés le jeu vidéo, et ce sont ces mêmes jeux auxquels nous avons passé nos nuits blanches. Alors, "quels rapports avec Ico", me diriez vous ? Et bien laissez moi vous montrer un jeu exceptionnel dans lequel, enfants et jeunes adultes, vont être envoûtés.

Ico, c'est le nom du jeune garçon dont vous aurrez le contrôle. Son histoire est assez simple : à cause d'une difformité, Ico effraye les habitants de sa tribu (il à des cornes sur la tête), et de fait il se retrouve emprisonné dans une sorte de forteresse. Mais son destin va très rapidement être détourné et vous serez à son contôle pour vous enfuir. Seulement ce ne sera pas si simple étant donné que vous ferrez la connaissance d'une mysterieuse personne dénommée Yorda et dont vous dervez en assurer la protection. Plus tard vous rencontrerez vos premières hostilités : des spectres sortants du sol viendrons vous empêcher de mener à bien votre quête, et ayant pour seul but de s'emparer de Yorda. Inutile de vous dire que si vous perdez Yorda, vous perdez la partie.

Vous ayant, j'espère, mis l'eau à la bouche, je ne vous en dirais pas plus en ce qui concerne cette histoire particulièrement mystérieuse. Maintenant si vous voulez bien me suivre, la suite c'est par ici...


Quelques grammes de finesse dans un monde de brutes
Dès que l'on prend les commandes, on ne peut s'empêcher de faire le tour pour tout simplement admirer le décor, et ceci n'est rien comparer à ce qui vous attends de voir. L'environnement d'ICO est d'une profondeur magistrale ce qui donne un effet de grandeur sans précédent. Paradoxalement, toute cette immensité est adoucie par des couleurs pastels.
Toute cette réalisation graphique nous fait plonger dans un monde qui nous évade de la réalité, tant il nous apaise. Cette légerté est aussi visible dans les animations, fluides, précises, le tout étant bien évidement simple à diriger; en effet la prise en main est réelement intuitive.
En termes musicaux, la douceur se traduit par la poésie, et l'ambiance sonore est là pour servir d'exemple. Dans ce titre le lyrisme est à son paroxysme, le silence est d'or et les effets d'echos sont là pour agrandir l'espace déjà immense. Je ne saurais vous conseiller, au moins, de regarder, d'écouter, ICO ne serais ce que pour vivre cet instant vous même.
Jouer à ICO est un véritable remède contre les angoisses ou le stress au quotidien, et je vous prie de me croire en vous disant que je me suis laisser bercer par ce jeu. Le seul reproche que j'aurrais à lui faire, c'est indéniablement sa durée de vie. J'aurrais aimé vivre cette aventure en y consacrant plus de temps, cela m'aurrais permis de ne pas revenir dans le monde réel aussi rapidement. Tant pis en attendant une suite, en tous les cas je l'espère, ce jeu sera, pour ma part, aussi précieux qu'un roman et son
histoire traversera le temps en reprenant le flambeau que Prince of Persia et Another world ont laissés derrières eux...


Un jeu inoubliable et indispensable
Beaucoup de testeurs ont employés le terme Onirique, et ils ont raison. Mélant, action, réflexion, aventure, et émotion ce jeu est un véritable chef d'oeuvre, que ce soit au niveau artistique que sur le plan morale et son charisme restera à jamais gravé dans la mémoire de ceux qui le savoureront.


Graphismes : 17/20
Une réalisation artistique exemplaire, et une profondeur démentielle qui donnent à ce jeux un côté dépaysant et envoûtant.

Jouabilité : 16/20
Une prise en main immédiate, et une liberté de mouvement extremement agréable, ce qui donnent lieu à de superbes animations.

Durée de vie : 14/20
Dommage qu'il soit un peu court. Toutefois, rejouer à ICO, c'est comme relire un bon roman.

Bande son : 17/20
Totalement magique, l'ambiance d'ICO vous télétransportera dans un autre univers bien loins de la réalité, en vertue du calme et de la sérénité qui en découle.

Originalité : 16/20
Voilà enfin un concept qui fut oublié depuis 15 ans, et son passage en 3D est très bien exploité.


Note générale : 17/20
Ce jeu m'a et m'apportera plein de bonheur et jouer demeure non pas une lassitude mais une détente, voire même une nécessité. Essayez! vous verrez !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: ICO (PS2)
Posté par paco le 20/08/2004 07:47:25
C'est NUL, moi des icones j'en ai plein et bien mieux que cette daube sur une console précalculée pour abrutir les djeunz qui croient que Sony est un label de qualité en jeux-videos
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Publié le 04 mai 2002
Modifié le 04 mai 2002
Lu 1 718 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143