FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Ils pleurent

Ravagé par les plaisirs artificiels, ils ne se voient plus, ne s’entendent plus mais s’aiment… Ils pleurent


Il boit, ivresse malsaine, il s’enterre seul, sans envie.
Elle à fleur de peau, rejette la vie, ils pleurent.
Les nerfs à vifs, ils se rejettent, se dégoûtent mais s’aiment
La nuit est longue et froide, leurs corps se soumettent aux idées trop vagues qui percutent les murs, silence, bruit sourd, ils pleurent mais ne s’entendent pas
La pluie coule sur les fenêtres, elle est douce, ils ne la sentiront plus
Plus jamais ils ne verront le jour, plus jamais ne se verront, ils sont partis
Elle ravagée par la drogue, lui ravagé par l’alcool, leurs corps se touchent mais leurs sensations ont disparu, ils se tuent, passionnés ils se haïssent, ils pleurent.

Larmes de sang, larmes sèchent d’un amour vaincu par l’artificiel
Seul, entre ses quelques murs qui se dérobent de leurs vue, seul pour se vaincre, seul pour s’aimer, leurs mains se frôlent, leurs mots s’évadent, l’esprit éjecte les souvenirs des prairies, du jour, de la vie…
Il pleure, elle l’observe, elle a mal, elle pleure, il l’observe, il a mal, ils se veulent sans se vouloir, la peur les terrasse, isolés d’un monde indifférent, la poudre sur la table, la bouteille au pied du lit.
Silence, puis, la folie, elle se lève lentement le fixant, de ses bras coule du sang, des veines perforées par une seringue lâchement plantée, la drogue pour seul remède à son silence, à sa passion, à sa souffrance.

Elle sort, sous la pluie, ses jambes la porte, elle s’élance vers un chemin distordu, sans confiance elle fuit, elle fuit, il l’a poursuit, titubant, ils pleurent, elle hurle
Enfin, son corps se meurt dans sa fuite, il l’aime, il a peur
Mais l’envie de mourir est si forte, elle ne peut plus reculer, elle fait abstraction de tout de lui et il l’aime et elle l’aime et ils pleurent
Le pont, l’envol, elle veut partir, lui il l’a veut, il se réveille de la torpeur, elle va mourir
Non, son hurlement traverse le silence de mort, sa fuite ne peut arriver, elle l’aime, il l’aime, ils pleurent
Dans ses bras, elle se brise, retenue par l’amour, retenue par son souffle
Elle l’aime, Il l’aime, Ils rient
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Re: Ils pleurent
Posté par bayram le 20/08/2004 07:54:14
c'est beau.

j'aimerai bien entrer en contact avec toi .
Re: Ils pleurent
Posté par punkette le 20/08/2004 07:54:14
pffffffffffffffff....demoralisant....
Re: Ils pleurent
Posté par devangel le 20/08/2004 07:54:14
Respect!
Re: Ils pleurent
Posté par perfectblue le 20/08/2004 07:54:14
beau, touchant et si vrai...malheureusement une légere impression de déja vu, un sujet trop élimé, mais un talent énorme.
bravo!
Re: Ils pleurent
Posté par rosy le 20/08/2004 07:54:14
Splendide, j'en ai les larmes aux yeux... Vraiment touché comme article !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Publié le 04 septembre 2003
Modifié le 04 septembre 2003
Lu 1 239 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143