Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Inde : Les dessous de ponts de New Delhi

Les dessous des ponts de New Delhi c'est tout un autre monde. En son sein vivent des familles, certains y vivent depuis plus de dix ans. Venu à la recherche de la vie à New Delhi, ils ont laissé derrière leurs villages à la recherche du bonheur. Sous ces ponts, des vies s'organisent.


Les dessous des ponts de New Delhi c'est tout un autre monde. En son sein vivent des familles, certains y vivent depuis plus de dix ans. Venu à la recherche de la vie à New Delhi, ils ont laissé derrière leurs villages à la recherche du bonheur. Sous ces ponts, des vies s'organisent.

A South Extension par exemple, un quartier du Sud-ouest de Delhi, les pauvres qui vivent sous les différents ponts très organiser. En Décembre dernier, en apportant de l'aide à ces démunis, j'ai appris toute une autre leçon de la vie, celle de savoir vivre dans son propre monde.

Dans un des ponts, nous avons rencontrer des villageois qui avaient une télévision, et à notre plus grande surprise, ils suivaient même la diffusion en directe en hindi du discours du Président Russie Vladimir Putin lors de sa visite à New Delhi en Décembre dernier. C'est ainsi qu'ils passent leurs vies sous les bruits de cette grande autoroute de la capitale Indienne. Quelque chose inquiète pourtant, c'est l'état sanitaire des dessous des ponts de New Delhi.

Les dessous des ponts de New Delhi sont remplis d'ordures qui peuvent être source de beaucoup de maladies. Les Indiens qui y vivent sont pour bon nombre des mendiants que nous retrouvons sur la rue. En Inde, la mendicité c'est toute une profession. Les mendiants sont organisé par groupe de dix à quinze selon leurs affiliations à des endroits spécifique qu'aucun autre mendiant ne pourrait s'approcher sans un avis au préalable. Il est frequent de rencontrer toutes les fois que vous prenez la même route, les mêmes visages.

Pendant l'hiver dernier, mes amis et moi avons fais le tour des dessous de ponts pour voir à quoi ressemblait la vie dans ce monde. Nous avons retrouver parmi eux des enfants de moins de deux ans qui mouraient de froid. Nous nous sommes chargé de distribuer des draps à ceux-ci comme signe de remerciement à leur accueil chaleureux.

Un peu plus loin de South Extension, cette fois près de la station de metro Yamuna Bank, nous avons retrouver toute une colonie établie. Mais cet endroit a quelque chose de particulier, une école. Là less enfants vulnérables viennent par dizaines étudier. L'école du dessous du pont, c'est ainsi que son initiateur l'appelle. En plein air, unique enseignant, Rajesh Sharma; fondateur de cette école passe des heures à preparer à ces enfants abandonnés un avenir. Les enfants ne paient aucun frais à l'institution. Rajesh y apporte seule de la survie, compris les fournitures scolaires. Ces enfants qui pour la plus part rêve sortir de la vie des ponts un jour, n'ont personne d'autre que Rajesh Sharma comme vendeur des rêves.

Depuis l'initiation de cette école souterraine en 2010, des familles encouragent de plus en plus leurs enfants à s'y rendre. Bon nombre des pauvres qui se sont entretenu avec nous, saluent l'initiative de monsieur Rajesh Sharma. Le godfather, c'est ainsi qu'ils surnommes ce quarantenaire, très dévoué au service social.

L'école souterraine n'a pas de bancs, c'est une école ambulante, qui voit ses tapis s'étendre et se retirer tout les jours.

Les dessous de tous les ponts de New Delhi hébergent des nombreuses familles pauvres mais que d'aucun n'ose prêter attention. L'école souterraine par exemple, se trouve à proximité de la station de métro Yamuna, elle voit passer devant son sein des hommes de toutes categories.

Un des problèmes majeur sous ces ponts c'est justement la salubrité qui n'est pas là. Ces ponts font au même moment office de logement et de toilette pour les uns chose qui ne leurs empêchent pas de contracter des maladies incurables.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Richie Lontulungu
26 ans, New delhi (Inde).
Publié le 29 mars 2015
Modifié le 29 mars 2015
Lu 960 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲