Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Inter Milan 3-1 FC Barcelone

Ce mardi, tous les regard était tourné vers la demi-finale aller de la Ligue des Champions opposant l'Inter de Milan de José Mourinho au FC Barcelone de Josep Guardiola. Ce match a tenu toutes ces promesses, avec notamment quatre buts dans ce match. Le match retour risque d'être très passionant au vu de cette première manche.


Ce grand match de Ligue des Champions a tenu toutes ces promesses ce mardi.
Comment une grande équipe comme le FC Barcelone qui ne cesse de gagner quasiment tous ces matchs est tombé dans le piège milanais ?
Malgré une bonne entrée en jeu des Catalans lors des vingt premières minutes avec notamment un but de Pedro à la clé après un bon débordement de Maxwell sur le coté droit, le Barça n'a pas réussi a garder l'avantage et s'est fait surclassé tout au long du match.

Tactiquement Guardiola avait choisi le 4-3-2-1 avec Alves-Piqué-Puyol-Maxwell en défense, un double pivot Xavi-Busquets au milieu et un trio Keita-Messi-Pedro en soutien du suédois Ibrahimovic de retour de blessure.
On pouvait s'apercevoir en début de match que Mourinho avait donner des consignes précises à ses joueurs, à savoir ne pas jouer trop haut en restant compact au milieu de terrain. Ce qui obligait les Catalans à faire des passes difficiles entre eux et ainsi laisser s'installer les Intéristes au dela de la ligne médiane.
Conséquence : Tous les ballons perdus au milieu de terrain par le Catalans se transformait en contre pour les Milanais.

Cependant contre le cours du jeu Maxwell qui s'était retrouvé libre sur son coté droit en profité pour déborder et servir parfaitement son coéquipier Pedro Rodriguez qui n'avait plus qu'a poussé le ballon au fond des filets. Première action pour le Barça, premier but ! (0-1,19ème minute).
Malgré cette ouverture du score, le FC Barcelone n'arrivait pas à se défaire du piège milanais. On retrouvait ainsi un Messi qui était obligé de redescendre très bas pour chercher le ballon, de même que son coéquipier Xavi.
Ce qui fut surprenant était le fait que les joueurs de l'Inter de Milan ne s'affolait pas du but encaisser à la 19eme minute de jeu et ils continuaient à suivre le plan instauré par leur entraineur. Et cela finissait par payer a la 30eme minute de jeu avec une action partie de la droite aboutissant à un centre vers Milito dans la surface ; attirant à lui toute la défense blaugrana, l'Argentin a libéré Sneijder avant de le servir, lequel n'a plus eu qu'à ajuster Valdes (1-1,30').
Le premier acte se terminait sur un match nul. Les champions d'Europe en titre ont été bousculé après louverture du score par l'intermédiare du Canterano Pedro.
Notons que Daniel Alves a était aussi maladroit offensivement que défensivement lors du premier acte.


De retour des vestiaires, il a fallu attendre les premières minutes de la seconde mi-temps pour voir un second but de l'Inter inscrit par Maicon à la suite d'un contre une nouvelle fois, a la 48eme minute de jeu. (2-1,48eme min.)
Des lors les joueurs de l'Inter ont été très motivés par ce second but inscrit et continuait à remporter tous les duels et en devenant de plus en plus dangereux en contre. Le Barca a tenté de réagir par l'intermédiaire de Lionel Messi (frappe de 20 mètres, 54'), puis surtout Busquets (tête sur corner, 55'). Insuffisant pour espérer une réduction du score.
Le Barça n'a pas su prendre de vitesse la défense de l'Inter et s'est exposé aux contres du aux pertes de balles au milieu de terrain.
Par conséquent, une nouvelle fois un contre mené par Eto'o qui déborde coté gauche et sert Sneijder qui remet à Diego Milito qui crucifie Valdes d'un coup de tête à bout portant. (3-1 60eme minute). Barcelone n'avait plus concédé trois buts lors des phases à élimination directe de la Ligue des Champions depuis mars 2005.

En ce qui concerne l'arbitre Portugais Olegario Benquerença, celui ci n'a pas du tout favorisé les Catalans, au contraire, sur le contre mené par Eto'o, Sneijder en remettant le cuir a Milito, celui ci était clairement hors jeu et l'arbitre ne sifflait pas.
S'en suit de nombreuses fautes commises par les intéristes à plusieurs reprises, et ceux ci ne recevaient aucun carton de la part de M. Benquerença.
Par contre lorsque les Catalans commetaient une faute, ils étaient sanctionnés d'un carton jaune.
On se retrouvait donc avec 5 cartons jaune pour le Barça contre 2 cartons jaunes seulement pour l'Inter.


Ainsi on retrouvait un Barça au bord du gouffre, d'un coté le Barça poussait pour marquer un second but précieux pour le match retour, et de l'autre la nécessité de ne plus encaisser un autre but, et Guardiola ne se faisait pas attendre pour opérer un changement suite au troisieme but des Milanais, ainsi Ibrahimovic de retour de blessure laissait sa place a Eric Abidal lui aussi de retour de blessure.
Guardiola a opéré ce changement dans le but de solidifier ce couloir gauche si fébrile.
Mission accomplie pour Guardiola ou défensivement cela a fonctionné, ainsi plus aucun contre n'était mené par les intéristes.
Il restait donc vingt minutes aux Catalans pour esperer réduire le score.
On se retrouvait donc avec des joueurs comme Piqué ou encore Keita en position d'attaque, ce qui a provoqué des situations dangereuses dans la surface de réparation de l'Inter notamment avec un joli controle de la part de Piqué suivi de dribbles pour effacer Julio César (qui fut très bon lors des 90 minutes) ainsi Piqué se retrouvait seul face au but dans un angle assez compliqué, celui ci réussissait a frapper le cuir mais Lucio se sacrifier pour sauver son équipe et il repoussait donc le ballon hors de sa surface.
Cependant une nouvelle fois l'arbitre portugais ne faisait pas son travail et ne sifflait pas un penalty sur Daniel Alves très évident, et lui mettait d'ailleur un carton jaune pour simulation.
Incroyable arbitrage tout au long de cette partie !

Ainsi la première manche était remporté par l'Inter de Milan au match retour, la Pep Team aura besoin de retrouver toute la fluidité de son jeu collectif pour refaire son retard : du pressing haut, de la vitesse, des déplacements. Et aussi compter sur ses individualités, notamment Lionel Messi qui avait brillé face à Arsenal en inscrivant un Quadruplé. 2-0 c'était le score du match retour en novembre. Ce score permettrait aux Catalans de se qualifier pour la finale au Santiago Bernabeu. Mais ce sera sans doute beaucoup plus compliqué car l'enjeu est de taille et de plus le Barça sera privé du capitaine Puyol.
Il faudra un très grand match au retour pour renverser la vapeur.
Josep Guardiola devra se creuser les méninges afin de déjouer les plans de son rival Mourinho.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Mounir Khamouri
25 ans, Vitrolles (France).
Publié le 03 mai 2010
Modifié le 02 mai 2010
Lu 861 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲