FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Interview d'un pirate du net

Interview de Baltazar, un pirate du net...


Aujourd'hui sous les verrous, voici l'interview de Baltazar pirate du net.

D'habitude les pirates n'ont pas de visage mais là Baltazar finissait par ne plus se cacher et a été arréter condamné il est devenu désormais l'anti pirate.


Le 5 mars 2002

Dany Dool : Baltazar pourquoi piratez-vous ?

Baltazar : Pour le fun bien sûr. Mais ce n'est pas seulement une question de fric ou de goût, c'est par conviction. Conviction dans le fait que les pourris qui ammassent des sommes colossales transpirent pour nous. ET QUE MIEUX ENCORE ? BOSSENT POUR NOUS. Personnelement, ne pas les enrichir, ça me fait du bien aux mollets, ça m'aide à marcher. Là, je vous parle de ma dignité d'être humain, ce n'est pas rien.
Le piratage par lui même n'apporte pas grand-chose, c'est tout ce qu'il y a autour qui compte, la création d'une communauté de gens comme nous. On n'est pas deux, mais dix ou mille, on est des centaines de millionsà faire pareil.
C'est la plus la plus belle preuve qu'on est dans le vrai, le juste. Le problème est que notre monde est tordu à la base. Il faut bien que les plus courageux le remettre sur le bon chemin. Ce ne sont pas quelques types qui vont nous faire croire qu'on se trompe. Les vrais pirates, ce sont eux, car ils veulent empêcher la majorité de vivre !


Eux c'est qui ?

Baltazar : Les milliardaires qui tiennent les marchés des logiciels, du cinéma, de la musique. Ils se font du fric sur notre dos. Si on les écoutait, il faudra bientôt payer celui qui nous fais rire. Moi, je pars d'un principe : le bonheur, ça ne coûte rien. Les spectacles des comiques, je les télécharge gratuitement !
Je crois qu'on oublie trop souvent que ce sont des êtres humains, même s'ils sont davantage des prétadeurs.


Mais ce que vous faites est illégal !

Baltazar : Oui, mais ce qu'ils font eux, est parfaitement légal.
Quand une entreprise licencie des centaines de salariés, elle le fait sans se mettre hors la loi. Est-ce que c'est pour autant juste ? Je ne le crois pas. Pirater n'est certes pas légal, mais juste.
On ne met pas en danger la vie de gens ou la sécurité d'un Etat, on regarde simplement un film a l'oeil.
Nous nous sommes des petits poissons les gros requins sont ailleurs, généralement libres riches et intouchables ! car bien placés !


Vous n'axagérez pas un peu ?

Baltazar : Ca dépend de quel côté on se place. Un logiciel hors de prix, c'est exagéré. Des pauvres qui ne peuvent pas se payer le moindre loisir, c'est éxagéré. Un père qui n'a pas les moyens de payer un jeu à son gamin, c'est exagéré. Moi, l'argent, je n'attends pas qu'il me tombe du ciel, je vis sans, mais intelligemment, jamais j'irais braquer une banque ou un sac à main d'une personne agée celà c'est exagéré !


Comment expliquez-vous qu'autant de gens téléchargent incognito ?

Baltazar : C'est le monde d' aujourd'hui qui veut celà. La vie réelle est tellement difficile qu'on se colle au virtuel. L' étape d'après, c'est de repasser du virtuel au réel. Le meilleur moyen d'y parvenir reste de pirater ! On part de rien et on se retrouve avec des CD bien concrets, des films, de la musique, ect... Pourquoi tant de gens vous me demandez, c'est des échanges gratuit.
Ceux qui donnent rien peuvent tout avoir et vice-versa. C'est la vrai démocratie. Tout le monde est logé à la même enseigne, quelles que soient ses ressources.


Aujourd'hui la loi punit les pirates.
Risque d'un an de prison et une amende de 15245 euros. ou plus suivant l'importance du délit.

Voir : http://solutions.journaldunet.com

Que vous soyez pour ou contre le piratage je n'ai fais là que de vous transmettre l'interview de Baltazar qui a été jugé. J'ai attendu la fin de son jugement pour vous offrir cet article.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (24)
Re: Interview d'un pirate du net
Posté par ghost dog le 20/08/2004 07:50:05
il a raison Balthazar, et allons plus loin; recyclons les riches.
Re: Interview d'un pirate du net
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:50:05
« On risque deux ans de prison et 150 000 € d'amende »
HUBERT D'ALVERNY, avocat, spécialisé en nouvelles technologies




Que risque la personne qui télécharge illégalement de la musique sur Internet ? Hubert d'Alverny. C'est un acte assimilable à de la contrefaçon. La loi dit que c'est un délit pénal puni de deux ans de prison et 150 000 € d'amende au maximum, le double en cas de récidive. A cela, il faut ajouter d'éventuels dommages-intérêts en faveur de l'auteur et de la maison de disques. C'est également valable pour un film, un jeu vidéo ou n'importe quel logiciel copié illégalement. La loi permet, en outre, en théorie, de condamner les parents d'enfants mineurs pour complicité de contrefaçon. Ces peines sont applicables même s'il n'y a pas de trafic.
« Il y a un véritable sentiment d'impunité » Malgré le risque, les téléchargements illicites augmentent. Oui, car la plupart des internautes ne savent pas que c'est un délit pénal. Les copies sont de plus en plus faciles sur Internet. Les échanges se font en famille, entre amis. Il y a un véritable sentiment d'impunité. Ensuite, sauf en cas de danger pour la santé par exemple, la contrefaçon n'est pas punie sévèrement en France. Enfin, et c'est le plus important, les moyens de lutte contre les pirates sont assez faibles. Qu'est-ce à dire ? Théoriquement la police peut traquer les internautes, mais dans la réalité c'est beaucoup plus compliqué, car, sur Internet, c'est l'ordinateur qui est identifié, pas son utilisateur. Un enquêteur peut savoir que tel ordinateur télécharge des fichiers illégaux, mais il ne sait pas qui est le propriétaire de la machine, ni où elle est. Il ne peut obtenir ces informations qu'auprès du fournisseur d'accès Internet du propriétaire de l'ordinateur. Ne suffirait-il pas de demander la liste des plus gros « téléchargeurs » à tous les fournisseurs d'accès ? Ce serait la solution, mais en France cela n'est possible que sur commission rogatoire d'un juge. Aux Etats-Unis, les maisons de disques peuvent demander ces listes sans passer par la case juge, pas chez nous. Les pirates ont-ils donc de beaux jours devant eux ? Pas forcément. La récente opération de gendarmerie montre que le risque zéro n'existe pas pour les pirates. Par ailleurs, un projet européen sur la propriété intellectuelle est en discussion en ce moment. S'il est adopté, les fournisseurs d'accès pourraient être obligés de fournir aux maisons de disques les listes des internautes « pirates », ce qui changerait beaucoup la donne.

Propos recueillis par N. B.
Le Parisien , mercredi 29 octobre 2003
Re: Interview d'un pirate du net
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:50:05
Technologie

L'auteur d'une variante du virus Blaster inculpé
30 août 09:31:25



Les autorités américaines ont arrêté vendredi Jeffrey Lee Parson, 18 ans. Le jeune homme a reconnu avoir créé une variante du virus Blaster qui a infecté nombre d'ordinateurs équipés du système Windows ces dernières semaines.
© REUTERS

par Reed Stevenson et Elinor Mills Abreu

SEATTLE/SAN FRANCISCO (Reuters) - Les autorités américaines, adressant un avertissement à tous les pirates informatiques, ont arrêté vendredi un adolescent qui a reconnu avoir créé une variante du virus Blaster qui a infecté nombre d'ordinateurs équipés du système Windows ces dernières semaines.

Jeffrey Lee Parson, 18 ans, a été arrêté à Hopkins, faubourg de Minneapolis (Minnesota) où il habitait, et inculpé pour avoir intentionnellement causé des dégâts à un ordinateur ou avoir tenté de le faire.

S'il est jugé coupable, il risque un maximum de dix ans de prison et une amende de 250.000 dollars.

"Avec cette arrestation, nous voulons envoyer un message aux pirates informatiques du monde entier", a déclaré John McKay, procureur du District occidental de Washington, lors d'une conférence de presse donnée peu après l'arrestation de Parson.

"Les menottes n'étaient pas des menottes virtuelles, c'étaient de vraies menottes", a souligné McKay en faisant allusion à l'arrestation du jeune homme, qui a résulté d'une enquête conjointe des services secrets américains et du FBI.

Parson, qui mesure 1m93 et pèse 145 kg, a comparu devant la cour fédérale de justice de St. Paul en arborant un tee-shirt gris délavé où s'étalaient les mots "Big Daddy", ainsi qu'un short et des chaussures de sport montantes.

PIRATE SOUS SURVEILLANCE

La juge Susan Nelson l'a fait placer en résidence surveillée, bien que des représentants du gouvernement aient cherché à le faire maintenir en détention en vertu du préjudice qu'il avait porté aux utilisateurs d'ordinateurs.

Parson s'est vu interdire d'utiliser Internet, de "surfer sur le web" ou de faire appel à de services de messagerie. Nelson l'a également informé qu'il faisait l'objet de menaces et qu'elle se souciait de sa sécurité.

Selon une plainte déposée auprès du District ouest de l'Etat de Washington, le jeune homme avait auparavant reconnu qu'il était l'auteur d'une variante du ver informatique Blaster, qui s'est propagé sur internet mais a, en définitive, touché moins d'ordinateurs que l'original. Le programmeur du virus original n'a pas encore été trouvé.

La prochaine audition de Parson aura lieu le 17 septembre à Seattle.

Blaster est un virus de type ver programmé pour s'infiltrer dans les ordinateurs personnels grâce à une faille de sécurité du système d'exploitation Windows de Microsoft. Une fois l'ordinateur infecté, le virus devait forcer la machine à se connecter sur un site internet de Microsoft, afin de créer un dépassement des capacités du serveur.

Des chercheurs et des avocats de Microsoft, dont le siège de Redmond (Washington) se trouve à 24 km de Seattle, ont coopéré avec les autorités dans l'enquête. Des agents du FBI ont interrogé Parson lorsqu'ils ont fouillé son domicile le 19 août et y ont saisi sept ordinateurs.

Une entreprise sur trois en Amérique du Nord aurait été touchée par le virus depuis le début du mois d'août, selon de nouvelles données du laboratoire spécialisé dans la sécurité internet ICSA.
Re: Interview d'un pirate du net
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:50:05
Précédentes alertes virus
http://www.secuser.com/alertes/
Précédents faux virus et autres canulars
http://www.secuser.com/hoax/
Forum de discussion et d'entraide sur les virus informatiques
http://www.secuforum.com/fr.comp.securite.virus/
Antivirus gratuit en ligne
http://www.secuser.com/outils/antivirus.htm
Derniers communiqués sécurité
http://www.secuser.com/communiques/
Dernières nouvelles de la sécurité informatique
http://www.secuser.com/actu/
Re: Interview d'un pirate du net
Posté par iloz le 20/08/2004 07:50:05
Heu excuser moi mais il me semble que tout le monde peut avoir des logiciels gratuits il faut opas descompétences en informatique pour ca aec les logiciels peer to peer, mais bon si ca vs fait plaisir de ditre que c'est un pirate
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (24)
Publié le 18 février 2003
Modifié le 18 février 2003
Lu 6 724 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143