FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Iqbal : UN enfant contre l'esclavage

Iqbal avait 10 ans quand son histoire a commencé, dans les ateliers d'esclaves; 3 ans plus tard, il arrive chez Hussein Khan. Il a été assassiné pour avoir révélé au monde entier ce qui se passait. Voici son histoire.


1933, Pakistan. Iqbal a 13 ans. Comme bien d'autres enfants il travaille pour rembourser la dette de ses parents au maître. Iqbal était courageux, Il a réussi a libérer beaucoup d'enfants de son pays, pourtant, encore aujourd'hui des enfants sont esclaves clandestinement. Cette année la, il rencontre Fatima, là elle aussi pour rembourser une dette. Il défie pour la première fois le maître, en déchirant un "Boukhara Bleu", un tapis d'une grande valeur. Ce jour la il va au "tombeau" Punition inffligée par Hussein Kahn. C'est un cercueil, avec une sorte de grande fenêtre grillager au dessus, il y a des scorpions, des araignée, et d'autre bestiole, Hussein Khan, la laisser dedans pendant... 7 jours, sans manger ni boire, mais il a survécus. Au dessus des cabinet, il y avait une fenêtre, par la, Iqbal s'enfuit, erra pendant 3 jourS. Le quatrième jour, il entendit un homme crier "je suis un homme ! Un homme qui revendique contre l'esclavage des enfantS ! Ils n'ont le droit qu'a être des enfantS, pas des esclaves". Iqbal veut l'approcher, lui parler de Fatima et les autreS, mais il n'y arrive pas, alors il parle a des policierS non loin de la. Le policier lui dit "viens, on t'emmène a la caserne, on te donnera a manger et un lit. Après tu nous monteras ou tu travaille" Iqbal accepte, ne se doutant pas de la suite...


La police : corrompue

Le lendemain, Iqbal montre au policier là ou il travaille, il arrive dans la cour, et montre Hussein khan du doiGt devant les autres enfants. Le policier échange quelques mots avec Hussein khan, celui ci leur donne une liasse de billets, et il s'en vont, Iqbal crie, hurle, mais rien n'y fait : La police étais corrompue ! Deviner ce qui attend Iqbal ? Bingo, il va au "Tombeau" Mais la, ce n'est pas la fin de ses aventures. Maintenant, le maître a mis des barreauX a la Fenêtre des cabinets, on ne peut plus s'enfuir, on travaille une heure de plus, et on a l'impression que les bâtonS a la craie ne s'effacent jamais (une fois qu'il n'y en a plus, ils sont libreS, mais il n'y en a jamais aucun qui est effacé) Ce jour la, Iqbal tente une autre tentative d'aider ses amis, et il y arrive ! Il saute par dessus le muret de la cour pendant le repas. Mais cette fois il a un plan, il a une feuille, avec l'adresse de Esthan Khan, qui est l'homme qu'il avait vu au marché. La petite Maria, qu'on croyait muette nous a dit qu'elle savait lire, elle a lu a Iqbal, et lui, il est partit pour libérer ses amis, Il va trouver Esthan Kahn et il réussit ! Il trouve Esthan Kahn. Le lendemain, Il arrive, avec Esthan, un magistrat et la police. Il arrête Hussein Khan, et les enfants sont libre.


Iqbal, tu nous manque

La plupart des enfants sont rentrer chez eux, reste Iqbal et Fatima, Fatima, ne se souvient de presque plus rien avant qu'elle arrive en atelier, il y a 5 ans, et Iqbal a convaincu Esthan Kahn qu'il étais capable de l'aider a libérer tous les enfantS esclaveS. Esthan et Iqbal partent au états-unis, pour que Iqbal fasse un discourt sur ce qu'il a vécu, et qu'il dénonce l'esclavage. Il a réussi. Maintenant, le monde entier est au courant de ce qui se passe. Iqbal, est heureux. Après discutions, Iqbal et Esthan Kahn, onT décidÉ que Iqbal irait a Boston faire des étude d'avocat, pour qu'il soit encore plus utile au groupe. Mais avant, il restera un mois cheZ sa famille. Cétais un dimanche, le dimanche de pâque. La famille Iqbal étais chrétienne. Il pleuvait. D'abord, Iqbal étais aller a l'église avec ses parent, puis on lui avait offert des oeufs dure cher ses tante et oncle. Après il y avait eu des desserts, Iqbal en avait mangés tellement, qu'il avait mal au ventre. Puis pendant que les adultes discutaiENt, les enfantS étaiENT aller jouer. Iqbal, avait pris sa bicyclette, Il remontait une pente, il retournait chez ses tantes et oncles. Et la, l'impensable arriva. Une grosse automobile noire avec les vitres blindÉES, arriva. La vitre s'ouvrit, on entrevIT un canon de fusil, et la il y eut un coup de feu. L'eau boueuse se teinta d'un rouge clair/e, et Iqbal tomba de sa bicyclette. Iqbal étais mort. Il avait 13 ans 1/2.


Si vous lisez la presse vous avez peut être croiser cet article, qui parlaiT d'un bateau rempli/e d'enfants-esclaves. Lorsque ce bateau est arrivÉ au port, il étais vide. Mais nombre de personnes soupçonnent que les enfant aient été larguée sur une île on-ne-sait-où. Au jour d'aujourd'hui, le trafic d'enfants est encore plus vivace.

HISTOIRE VRAIE RACONTÉE DANS LE LIVRE DE FRANCESCO D'ADAMO
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Iqbal : UN enfant contre l'esclavage
Posté par ayoub77 le 29/12/2009 15:00:27
Juste un truc l'histoire ne se passe pas en 1933 mais en 1993 :)
Re: Iqbal : UN enfant contre l'esclavage
Posté par grocake le 29/05/2008 20:41:32
Mouai, c'est ce que tout le monde a vu au lycée pendant les cours d'anglais. Les petites mains habiles d'Iqbal Haschich! Il aurait pu en rouler des pétards avec des mains pareil!
Re: Iqbal : UN enfant contre l'esclavage
Posté par lollia le 24/05/2008 14:17:06
Pour ceux que ça intéresse il y a un film aussi sur la vie d'iqbal massih, et des tas, des tas et des tas d'articles de presses dans plusieurs langues...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Publié le 24 mai 2008
Modifié le 31 mai 2008
Lu 4 111 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143