FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Irréversible

Paris la nuit, dans un backroom homosexuel sombre et glauque construit en sous-sol. Deux hommes entrent visiblement déterminés à retrouver un homme pour le massacrer...


Fin de la séance de ciné, tout le monde sort de la salle sans dire un mot, on entend des gens souffler, comme pour dire sans les mots qu'il viennent de vivre quelque chose de grand, comme aux sorties des montagnes russes dans les parcs d'attractions. Le film de Gaspar Noe a visiblement réussi à prendre ses spectateurs aux tripes.
Sur le chemin du retour, on se détache peu à peu du film. On découvre alors que notre regard n'est plus le même, que "Irréversible" vient d'inscrire dans notre cerveau quelque chose d'indélébile, quelque chose qui nous touche, quelque chose de très fort qui nous permet de mieux comprendre la nature humaine. On comprend alors que Gaspar Noe a réalisé un film très juste, très vrai, et effroyablement réaliste ; un auto-portrait de nous-même, une autopsie de notre société...


Nous sommes dans la salle de cinéma, un peu après la moitié du film, on est accroché à notre siège, on sait déjà ce que Gaspar Noe est capable de montrer, on a déjà eu envie de quitter la salle. On connais le fonctionnement du film, dans l'ordre contraire à la chronologie de l'histoire. La scène se passes à la sortie d'un appartement où une fête à eu lieu, on voit Vincent Cassel et Albert Dupontel sortir joyeux, un peu bourrés un verre à la main; quand soudain des policiers les arrêtes. Il y a des ambulences, quelque chose de grave vient de se passer. Un brancart passe, et dedans, Monica Bellucci, femme de Vincent Cassel complètement défigurée, mutilée, incapable de parler. A ce moment là, on comprend que dans 5 minutes, on va vivre une nouvelle scène insupportable...


Début du film, le générique s'annonçe à l'envers, les lettres sont à l'envers, on n'arrive pas à lire grand chose, Les noms des acteurs apparaissent ensuite comme des flashs, violents. On comprend que l'on a à faire à un film qui sort de l'ordinaire. IRREVERSIBLE s'affiche ensuite dans tous les sens possibles. Le film commence, on voit la façade d'un appartement filmée dans la nuit. La caméra tourne dans tous les sens, une musique pesante s'ajoute à l'image. La scène continue, continue; on ne sais pas si on voit la facade à l'endroit ou à l'envers, la camera n'arrête pas de tourner. Soudain une cellule, visiblement dans une prison. Deux hommes agares sont vautrés sur un lit, visiblement tout engourdis par leur espace restreint et l'ambiance lourde qui y règne. L'un d'eux annonce à l'autre "Le temps détruit tout". Scène suivante, l'endroit est encore plus clostrophobique, la musique plus pesante, des lumières rouges éclairent un backroom homosexuel. Des hommes crient, à la manière d'animaux. L'endroit est glauque. Là encore, la scène continue, continue, la camera tourne partout. Soudain on voit Vincent Cassel et Albert Dupontel entrer dans la boîte. Vincent Cassel cherche quelqu'un, furieux, descends les sous sols oppressants. Albert Dupontel tente de le retenir par moment. Vincent Cassel est déterminé, il est en colère, il est au bord de la folie ; on sens qu'il est capable du pire, mais on ne comprend pas...

Entrée dans la salle de ciné, propre, il y a peu de monde. On a le choix du film. C'est décidé, ce sera "Irréversible". A la caisse, l'hôtesse nous dit quelque chose comme "le film est très violent, et peut choquer des individus". Elle rajoute "je suis obligée de vous faire ces recommandations". C'est la première fois que l'on entends ça à la caisse d'un cinéma. Comme si c'était pour dire "ne venez pas vous plaindre après, vous avez étés prévenus". On arrive ensuite devant un gars balèze qui vérifie les ticket et arrache la partie inférieure de ceux-çi. Il nous demande : vous êtes sûr d'avoir au moins 16 ans ? Etonnés de la demande du type, on lui répond que oui. Etrange, on fait pourtant beaucoup plus âgés que 16 ans. C'est encore la première fois que l'on entend ça dans un cinéma. On entre dans salle...


Ceci est une sensation personnelle, que j'ai néanmoins constatée également pour d'autres personnes qui étaient au même moment dans la salle, dont mes amis et proches...
N'hésitez pas à donner vos avis sur ce film !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Irréversible
Posté par mc gee le 20/08/2004 07:47:45
Je vais peut-etre te vexer Trajan mais si tu dis ca c'est que tu n'as rien compris au film.

Noe est un maitre en la matiere, il sait montrer l'animalité de l'homme. Et si tu crois que la seule morale est "le temps detruit tout" c'est que tu n'as pas tout suivis.

Quand on demande à Noe pourquoi IRREVERSIBLE, il répond "Parce que l'homme est un animal, parce que tout est déja écrit"

Il répond aussi au pulsions de l'homme qui le poussent à faire n'importe quoi (ce qui est montrer au début quand Dupontel fracasse le mauvais mec sans se poser de question).

Alors regarde encore une fois le film et tu verras qu'il n'est pas si simpliste.
Re: Irréversible
Posté par gregrisch le 20/08/2004 07:47:45
Je pense qu'il est facile d'être effroyable et choquant en montrant un viol aussi crûment, de manière si réaliste... Mais en somme, qu'est ce que Noé voulait démontrer?

Tous les hommes raisonables savent que le viol est une chose horrible, peut être même la plus horrible puiqu'elle reflete toutes les autres oppressions. Dans ce cas, le montrer suscite la haine des justes...

Quant à ceux dont la nature bestiale les porte à commetre ce genre de forfait.... voilà bel et bien pour eux un spectacle réjouissant... Une projection aphrodisiaque en somme!

En conclusion, malgré une morale de pacotille (le temps détruit tout!) le bilan du film semble plus que mitigé. Envie adolescente de choquer et peut être aussi une catharsis spéctaculaire des pulsions bestiales de son réalisateur ...
Et non! N'est pas Scorcese qui veut...
Re: Irréversible
Posté par - pierre - le 20/08/2004 07:47:45
COMMENTAIRE DE QUELQU'UN QUI N'A PAS ENCORE VU LE FILM MAIS QUI A TOUT FAIT POUR ET QUI CONTINUERA
Franchement, cet article est bien l'un des plus interressants et des plus prenants de tous ceux que je n'ai jamais lu !!! Bravo pour l'idée de l'avoir écris à l'envers. C'est drôle, car c'est la première fois qu'un article m'a autant fait flippé !!!
Puis pour ceux qui ont vu et aimé ce film, et qui aimerait en connaitre plus sur cet acteur hors du commun qu'est Vincent Cassel, allez voir l'article "Le Jeune Cassel", vous verrez, tout s'éclairsira !!
Re: Irréversible
Posté par truth doesnt make a noise le 20/08/2004 07:47:45
Bravo c'est un trés bon article car tu retranscrit bien tte les emotions qui m'ont traversées (et surement tt les autres spectateurs) le corps et l'esprit tout au long du film ainsi qu'avant et surtout aprés le film car c je pense là ou Gaspar Noé a reussi le mieux avec son film c'est que plusieurs jours aprés l'avoir vu et même bcp + lgtps il continu tel un fantome "realiste" a hanter notre mémoire et a nous rappeller que l'atrocité du film n'est autre que celle que nous pouvons croiser devant nos yeux a n'importe quel endroit de la planéte.....
Re: Irréversible
Posté par spiky star le 20/08/2004 07:47:45
Bravo pour ton article, il est excellent malgré les fautes d'orthographe ! ;) Je suis entièrement d'accord avec toi. Franchement moi je trouve qu'Irréversible est le meilleur film que j'ai vu depuis... ouh là ! très longtemps !!! C'est un film réaliste, dont le message est : "Le temps détruit tout". C'est une vision pessimiste de la vie qui nous dit que même quand on a atteint le bonheur suprême, notre vie et celle de ceux qu'on aime peut basculer et être gâchée pour toujours. C'est horrible mais c'est tellement bien putain...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Publié le 16 juillet 2002
Modifié le 16 juillet 2002
Lu 1 705 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143