FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir

Pour tous les amoureux de la lecture et tous ceux qui aiment les autobiographies, ce livre est un incontournable ! Resume, auteur, description... Voici ce que vous trouverez dans cette article.


Christine Arnothy, écrivain français, est née à Budapest en 1934 d'un père austro-hongrois et d'une mère germano-polonaise.
Pendant le siège de Budapest, elle était réfugiée avec ses parents dans la cave de son immeuble avec tous ceux qui y vivait. Durant ces deux mois, elle y écrivit un journal racontant toute sa vie pendant cette période, ce qu elle ressent et ce qu elle voit. Ce journal s'appelle "j'ai quinze ans et je ne veux pas mourir" suivit de "il n'est pas si facile de vivre". C'est deux romans autobiographiques qu'elle a écrit non pas été changé. Elle les a écrit a quinze ans et chaque phrase est comme elle l'a écrite.


Resumé

Pendant la seconde guerre mondiale à Budapest en Hongrie, Christine âgée de 15 ans et sa famille se réfugient dans la cave de leur immeuble ainsi que tous ceux qui y habitent. Ils vont y rester pendant deux mois avec très peu de nourriture et aucun confort. Un jour, un jeune homme, Pista, les rejoint dans la cave et va essayer de les aider comme il peut en allant chercher de l'eau et de la nourriture dans la ville. Mais les bombardements ne s arrêtent guère et il en subira les conséquences. Quelques jours plus tard, le Danube déborde et inonde la cave. Les allemands les font sortir et les installent dans une pièce de l'immeuble. Une fois que les soldats sont partis de la ville, Christine et sa famille partent et vont rejoindre leur villa qui devait leur servir de refuge à eux et leurs amis. Mais une fois arrivée, ils s aperçoivent que leurs amis ont épuisé tous les vivres. Ils repartent donc en emmenant le peu qu il restait. Ils vont dans leur autre villa mais qui est loin de celle-ci. Ils doivent donc prendre le train. Une fois dans le wagon ils s aperçoivent qu ils sont transportés en tant que déporté et non en tant que voyageur car le train ne va pas du tout vers la destination souhaitée. Après avoir réussi à descendre, ils marchent pendant plusieurs kilomètres jusqu à leur maison où ils vont y rester pendant trois ans. A cause des persécutions politiques, ils partent à Vienne mais ils n'ont pas de papier, ils doivent donc se cacher. Christine et ses parents ont entendu parler d'un camp de réfugié, c'est est ici que Christine rencontre Georges, un jeune homme de son âge et c'est est également ici que les parents de Christine vont habiter mais elle préfère ne pas y rester et partir en France. Christine va en France car elle y a trouvé un job de nurse pour deux mois. Elle espère enfin avoir une vie normale, comme toutes les jeunes filles de son âge. Elle retrouva Georges et ils restèrent en contact. Christine pendant son temps libre écrit des nouvelles et des romans, elle va chez une éditrice pour tenter sa chance mais sans succès. Elle trouve un job de nurse bien agréable mais pour un mois seulement. Après, Georges et elle décident de gérer un bistrot mais ce projet échoua. Tous les deux ont trouvé un travail dans une même famille, ce qui leur permet d'être ensemble. Mais Christine va rapidement quitter ce job car elle est enceinte. Elle va donc trouver une chambre de bonne pour dormir. Plus tard, ils vont en Autriche rejoindrent les parents de Christine mais ils doivent repartir dès le lendemain car ils n'ont pas de papier. Par la suite, Georges apprend le hongrois à des jeunes étudiants et Christine continu d'écrire car un éditeur d'intéresse de près à son travail. Ensuite, ils quittent Paris et Christine met son première enfant au monde à vingt ans.


Conclusion

Ce livre autobiographique plait beaucoup aux jeunes, tout d'abord car c'est une histoires vraies mais aussi car c'est est une jeune fille qui a environ le même âge que ces lectrices et cela aide beaucoup pour la compréhension du livre. Le langage est simple, la manière dont elle décrit ce qu elle voit et fait et agréable, on comprend bien l'histoire. Même si elle n'est pas dans la même situation actuelle que la plupart des jeunes filles, elle a des centres intérêts proche de celle-ci. Ce livre, je le conseille à tous ceux qui aiment les histoires réelles, je pense qu ils ne seront pas déçus.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir
Posté par elodelu le 15/01/2005 01:48:41
la guerre était pas vraiment finie partout!
moi je l'ai lu, ce livre, il est sensas!
Re: J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir
Posté par frenegonde le 14/01/2005 07:17:43
ya un détail qui me chiffone, si elle est né en 1934 et qu'elle avait quinze ans quand elle l'a écrit....c'était en 49? la guerre était finie! or tu dis que c'était pendant la seconde guerre mondiale....
coïncidence..j'en doute fort.. tinliintiinlinininniiiiin (zik de x files...)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
L'auteur : Mélodie Tootsy
28 ans, Argentan (France).
Publié le 14 janvier 2005
Modifié le 23 décembre 2004
Lu 32 941 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143