FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







King Crimson

L'incarnation renaissante de Robert Fripp revient encore et encore... Cette fois ci le dernier né se nomme The Power To Believe...


Le nouveau King Crimson disons le tout de suite ne décevra pas les amateurs de bonne musique que vous êtes. Mieux il en deviendra rapidement entêtant : comme le prouve la declinaison en quatre du "thème" simplement intitulé The Power To Believe. Les paroles de ce thème sont prononcées avec une voix androïde qui resteront marquées dans votre esprit : "She carries me through days of apathy she washes over me. She saved my life in a manner of speaking when she gave me back the power to believe". Sinon toutes les qualités du King Crimson vont être passées en revue tour à tour. Tout d'abord avec une instrumentale aux harmonies et aux rythmiques complexes à crever debout : Level Five. C'est très certainement pour ce genre de titre que le groupe a autant de fans. Il est taillé pour le live puisqu'il comporte de la place pour l'improvisation qui, on le sait, est chère à Robert Fripp et ses compères.

Et de ces compères on peut noter que le batteur Pat Mastelotto se met particulièrement en valeur. Il est hallucinant par son jeu tantôt sauvage tantôt subtil. Pour moi il est LA véritable star de The Power To Believe. Le jeu de basse/batterie toujours au point attient des sommets sur des titres aux forts relents Tooliens : Facts Of Life et Happy With What You Have To Be Happy With. Mais sur Level Five c'est l'apothéose technique pour l'ensemble du groupe. Celui-ci, appuyé par des rythmes venus d'ailleurs, est jouissif pour tout amateur de vraie technicité, le côté rpétitif et longuet d'Elektrik en moins.

King Crimson sait aussi flirter avec le people mais toujours en imprégnant sa patte si disctintive : sur Eyes Wide Open on reconnaît instantanément le jeu de guitare propre de King Crimson et pourtant ce titre est par aillaurs extrêmement radio friendly. Happy With What You Have To Be Happy With est quant à lui pile au milieu du people et du hard rock, l'aspect humour en plus (le titre traite des difficultés recontrées pour écrire une chanson : "We're gonna need to have a chorus !"). Et ce côté heavy est pleinement expoité sur la sublime Facts Of Life et son solo ébouriffant. Les lignes vocales auraient mérité un meilleur traitement. Le titre n'en aurait que gagné en intensité. Et c'est cela que l'on peut regretter sur The Power To Believe : le chant n'est pas au niveau des prouesses effectuées par les musiciens. Seuls Eyes Wide Open et le thème de The Power To Believe tirent ainsi leur épingle du jeu...

Et ces déclinaisons de thème parlons en justement. La première est réalisé en 30 secondes à cappella. La deuxième est très expérimentale et nettement plus longue (plus de 7 minutes). Le début est proche de l'esprit tordu de Porcupine Trée puis la basse vrombissante arrive pour transporter le titre vers des horizons encore plus expérimentaux et très progressifs (le titre ne fait que monter en intensité tout le long). Certains apprécieront, j'admets pour ma part rester assea hermétique... La troisième reprise est plus tradionnelle (pour du King Crimson j'entends, ça reste toujours très alambiqué). La mélodie est durant les deux premières quasiment absente, seuls les blasts beats se font entendre. Puis le titre est emporté vers des horizons plus mélodieux à grand renforts de notes de grattes plutôt aïgues. C'est certainement la moins bonne chansons de tout l'album... La dernière reprise du thème est proche de la première avec seulement une orchestration. C'est une façon MA-GNI-FIQUE et poignante de clore cet album. La boucle est bouclée et le tour est joué. King Crimson a encore frappé.

Comme d'habitude il convient d'être un auditeur averti avant de se lancer dans l'achat d'un disque de King Crimson. Mais l'effort en vaut toujours la peine surtout que le groupe (34 ans après sa naissance) distille encore de très nombreuses surprises à ses auditeurs sur chaque nouvelle sortie. Et même si elles ne sont pas toutes du meilleur effet, The Power To Believe est et restera un des meilleurs albums du groupe.


Si cette chronique vous a plu, rendez vous sans plus attendre sur mon site qui comporte des centaines de chroniques de disques metal, rock et électro ! Merci !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: King Crimson
Posté par dickannegarn le 20/08/2004 07:50:40
j'ai que 16 ans et aucun de mes amis ne connait ce groupe et je trouve ça vraiment dommage car il est excellent...
en fait je tiens cet amour pour ce groupe de mon père mais ça tt le monde s'en fout...
enfin quelqu'un parle de KC, merci Nico... continue
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Publié le 12 mars 2003
Modifié le 12 mars 2003
Lu 1 625 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143