Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

L'Absurdité de la Vie

Depuis l'apparition de la première cellule vivante sur Terre, la vie n'a pas et n'a jamais eu de sens. Rien ne permet à l'homme de prétendre qu'il a une bonne raison d'exister...


Chaque homme, durant toute sa vie, pense, travaille et aime. Mais ces actions banales n'ont pas de but précis. Si beaucoup de gens sont capables d'expliquer le sens qu'ils donnent à leur propre vie, aucun d'entre eux ne peux prétendre pouvoir expliquer le sens de l'existence, le pourquoi de la vie sur Terre.

Comment vivre alors en admettant que notre existence est vide de tout sens ? Les hommes se sont vite posé cette question, et ils ont refusé de voir la réalité en face. "Certes, le sens du monde nous échappe, mais cela ne signifie pas pour autant qu'il n'en ai pas". Une fois de plus, l'homme se tourne vers dieu, et se met à penser que c'est cet être supérieur qui donne tout son sens au monde, que pour comprendre, l'homme doit avant tout garder la foi.

Mais rien ne permet de croire que dieu existe. Croire en dieu implique de faire abstraction de toute lucidité. Qui a vu dieu ? Les prophètes. Toute la croyance religieuse repose donc seulement sur quelques témoignages, parfois contradictoires. Sans Dieu, la question du pourquoi n'a aucune réponse, et c'est cela qui semble insupportable aux croyants, qui s'accrochent fermement à une croyance infondée sans laquelle ils ne pourraient pas vivre. Le croyant est donc prisonnier d'illusions.

Sans croire en dieu, d'autres hommes plus raisonnables ont voulu trouver le sens de l'existence : l'atteinte du bonheur, la recherche de la vérité, ou l'implication dans la vie sociale. Mais ces explications sont irrecevables. En effet, elles sont purement individuelles, et propres aux hommes. Il est important de garder à l'esprit que l'existence englobe également la vie animale et végétale. Les animaux et les plantes ne peuvent partager les aspirations des humains.

Depuis la naissance de la première cellule vivante sur Terre, toutes l'aventure de la vie n'a aucun sens. Notre existence est donc complètement absurde.

Mais l'absurdité n'est pas une malchance. Prendre conscience de l'absurdité du monde permet de vivre sans illusion, en toute lucidité, ce qui est la condition ultime d'atteinte de la liberté. L'homme libre vie sans illusions. Dès lors que l'on a accepté d'admettre cette vérité, il faut vivre avec passion, vivre chaque jour de façon intense, et multiplier les expériences.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (58)
Re: L'Absurdité de la Vie
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:57
"Autant se suicider tout de suite"...

Beaucoup le disent, mais peu (même si c'est déjà trop) le font. C'est donc que la vie, absurde ou non, est suffisamment intéressante en elle-même pour que la majorité d'entre nous veuille bien accepter de continuer à la vivre...

J'ai eu à m'occuper un peu d'enfants très handicapés. Certains étaient contorsionnés sur un lit qu'ils ne pouvaient pratiquement pas quitter, tant la station assise dans un fauteuil, avec un corset métallique, leur était pénible...

Avec une association, nous organisions des fêtes pour eux, des spectacles, des visites de Paris la nuit, au moment de Noël par exemple.

Pour certains, l'on se demandait si nos activités servaient à quelque chose et si nos réponses partielles à leur calvaire avaient un sens...

Et pourtant, il m'est arrivé de saisir dans le regard de ces enfants une lueur d'intérêt, d'émotion, de joie, durant le spectacle ou la visite...Et je me suis dit que nous n'agissions peut-être pas en vain...

Nous nous posons des problèmes métaphysiques parce que nous sommes en bonne santé et riches, au regard du reste du Monde...Ce n'est pas méprisable, mais est-ce suffisant ?

Peu m'importe que le sens de notre vie soit inconnu, et que nous ignorions même si elle a un sens...Cette lueur aperçue à de rares moments dans les yeux de ces enfants avec qui l'on ne pouvait communiquer (pour les plus atteints d'entre eux) me suggère qu'à un instant, au moins, nous avons été utiles à un autre humain. Et celà me récompense de tous les instants de doute que nous pouvons connaître...

Je ne suis pas hypocrite en vivant alors que la vie est peut-être absurde, peut-être privée de sens, ou que même la Foi ne suffit pas à répondre à ce genre de question...

Je vis parce que même si ma propre vie ne me sert de rien, même si, quoique je fasse, je ne peux accéder à l'Univers idéal dont j'ai envie, je peux tout au moins apporter à d'autres une réponse, si modeste soit-elle, qui les soulage à un instant donné.

Si je ne vivais que pour moi, simplement occupé à répondre à mes propres questions, mon existence serait affreusement égoïste...Et quelque soit la Vérité que j'y trouverais, cette vérité-là ne servirait à personne et n'aurait qu'un intérêt personnel et très limité...

Je respecte la vie qui m'a été donnée, au même instant que des milliards d'organismes vivants de toute nature, parce que cette vie ne m'appartient pas et que je n'ai aucun droit sur elle.

Sans me réclamer de la philosophie mystique boudhiste, je respecte la vie autant que je peux le faire...Si un insecte investit ma maison, je ne prends pas du poison en bombe pour m'en débarrasser. Je le remets dehors, le plus précautionnément possible...Si une guêpe veut se désaltérer dans mon verre, je ne cherche pas à la tuer, j'essaie seulement de l'éloigner ou d'éviter qu'elle s'y noie...

L'Homme détruit la vie en permanence autour de lui. Ce massacre nous est indifférent seulement parce que l'herbe ne crie pas quand on la coupe, que la branche ne gémit pas quand on la scie, que le poisson ne hurle pas quand on l'étouffe dans l'air...

Qui sommes nous pour vouloir disposer aussi librement de l'Univers et pour exiger que notre existence, peu utile à la planète, soit, de surcroît, douée d'un sens extraordinaire et tellement unique...

Le sens de la Vie d'une larve n'est-il pas aussi important que le nôtre ? Est-ce qu'en nous posant la question du sens de notre vie, au point de vouloir nous supprimer nous-mêmes si la réponse n'apparaît assez satisfaisante, nous ne faisons pas seulement preuve d'un immense et stupide orgueil ?

Sommes-nous vraiment le nombril du Monde ?
Re: L'Absurdité de la Vie
Posté par professeur nico le 20/08/2004 07:52:57
Je n'ai pas lu les autres commentaires, mais j'en mets un quand même : c'est complètement idiot de rejeter l'hypothèse de l'utilité de la vie, je ne crois sincèrement pas au hasard des choses. Je pense que si la vie ne servait à rien au contraire ça ne servirait à rien de vivre, autant se suicider tout de suite... il suffisait de voir l'avatar de l'auteur pour connaitre son avis sur la question de toute façon.
Re: L'Absurdité de la Vie
Posté par triball le 20/08/2004 07:52:57
J'ai déja posté un commentaire sur un de tes article et par curiosité j'ai voulu voir ce que tu avais écrit d'autre. Je constate de plus en plus que ta pensée rejoint celle qui était mienne avant, mais dont je me suis dépétré et que en regardant en arrière je constate qu'elle n'a été qu'une étape, sans doute indispensable a mon évolution.
Mais j'ai écrit un commentaire sur ton article "la vie après la mort" qui permet de mieux voir ce que je pense a présent a ce sujet, et ce qui m'a influencé dans mon changement d'idée.
Re: L'Absurdité de la Vie
Posté par magdalena! le 20/08/2004 07:52:57
Il est vachament bien foutu ton article!!!
C'est entièrremen vrai tout ce que tu dis et quand tu y réfléchit,c'est le genre de questions qui prennent vite la tete,car plus tu cherches de réponses,plus tu trouves de questions...c'est vicieux comme truc!!
Re: L'Absurdité de la Vie
Posté par fabien76 le 20/08/2004 07:52:57
anarchangel : Ok, tu as raison. Mais il y a toujours quelque chose qui ne va pas.

On croyais que la terre était plate parce que nos sens la ressentais ainsi. Mais pour dieu, personne n'a fait une quelconque experience sensitive laissant croire a son exitance. Pour dieu, on ne sa base donc pas sur nos sens, mais sur des recit de soi-disant prophetes.

Imagine que tu sois un ignorant (je ne t'insulte pas, c'est juste pour l'exemple ;-). Tu te coupes et tu vois ton sang couler. A priori, rien ne te permet de croire que ton sang circule dans ton corp, la croyance est donc justifiée. Mais, toujours dans la mesure ou tu serais un ignorant, quel(s) signe(s) pouraient t'amener a penser que dieu existe ??? Aucun.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (58)
Publié le 12 juin 2003
Modifié le 12 juin 2003
Lu 4 973 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲