Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

L'accident vasculaire cérébral de M. Chirac devient national

Lors de le rentrée universitaire de La rochelle le pôle sciences et technologie a eut quelques problémes de communication entre les différents services. Cet article vous explique avec humour et ironie comment les étudiants ont dû faire face à cette situation.


La rentrée universitaire de La Rochelle, quel moment intense, les nouveaux étudiants arrivent dans une nouvelle ville dans un nouveau cadre, mais c'est l'administration et les professeurs qui en perdent leurs orientations. En effet je dirai même qu'ils en perdent leurs latins. Il suffit de faire une expérience; prenons trois étudiants, envoyez-les un par un au secrétariat pour poser exactement la même question : "Quels sont les pré-requis que je dois avoir ? ". Ces trois étudiants sont tous dans le même parcours d'études bien évidemment. (Pour tous ceux qui l'ignorent, les prés-requis sont des matières que l'on doit avoir obligatoirement validées pour pouvoir faire toutes les matières du semestre qui suit. Si par exemple vous n'avez pas la physique vous ne pouvez pas faire la physique du semestre suivant). Ces trois étudiants vont alors vous rapporter ce que les secrétaires vont leur dire, c'est à dire trois réponses différentes.

Je dois dire que les professeurs sont moins rebelles que les secrétaires du secrétariat de la licence, ils ne donnent qu'une seule version mais qui diffère totalement de celle de nos chéres secrétaires.

Et maintenant prenons le cas d'un étudiant ou d'une étudiante, (ne soyons pas sexiste), qui veut se renseigner sur ses pré-requis. Lors de la réunion de rentrée, on lui dit qu'il (ou elle) n'a (imaginons bien sûr) qu'un pré-requis et que comme par hasard il (ou elle vous avez tous compris je le répète plus) a validé cette matière. Vous imaginez sa joie, il ne va pas faire son deuxième niveau en deux ans mais peut-être bien en un : "ouais trop fun" enfin vous avez l'image en tête. (Version des professeurs). Puis, un peu plus tard ce même étudiant demande confirmation auprès de notre fameux secrétariat licence, et la réponse est complètement différente : "Il n'y a pas qu'une matière considérée comme pré-requis. "
Et c'est à ce moment précis que l'arrêt cardiaque ou l'accident vasculaire cérébral se produit pour la moitié des étudiants de deuxième année parce que cette moitié n'a pas réussi les examens du semestre dernier. Merci M. Le Président de compatir à notre douleur. Vous allez sans doute me demander pourquoi ils passent en deuxième année s'ils n'ont pas réussi à valider toutes les matières de la première année. Je m'explique, un étudiant lors de son parcours accumule un certain nombre de crédits (60 par an). Par exemple trois crédits correspondent à une matière validée. Imaginons qu'un étudiant a 44 crédits (un crédit acquis est un crédit gardé), il devrait refaire son année pour quelques crédits. Donc l'université lui permet de passer en deuxième année.
Il y a donc panique à bord des cerveaux en ébullition dans l'amphithéâtre. L'étudiant prend quelle version ? Celle qui l'arrange ou encore une autre que notre chére administration sera heureuse de nous faire savoir après traduction de son latin.

Je croix qu'il est nécessaire d'instaurer dans cette chére université un système de communication beaucoup plus fonctionnel. Ceci permettra de ne pas vider les amphithéâtres ainsi que les salles de cours pour cause de maladies cérébrales.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: L'accident vasculaire cérébral de M. Chirac devient national
Posté par edente le 22/07/2006 20:52:23
Ahhh Bordeaux III. Son amphi occupé pendant la crise du CPE, ses bâtiments bloqués empêchant la tenue des cours. Rajoutons à cela la mise en place de la réforme LMDE en début d'année grace à laquelle on ne sait pas s'il faut avoir ses 2 semestres pour passer, ça nous a fait une belle année bien bordélique. Mais on a bien rigolé quand même!
Re: L'accident vasculaire cérébral de M. Chirac devient national
Posté par malouette le 11/07/2006 13:15:44
Je crois que le bordel est commun à toutes les facs. Ici a bordeaux III la fac de lettre on ne s'y retrouve plus et on a renoncé. A savoir que depuis le début de l'année on nous rabache qu'il faut un semestre sur les deux pour passer en deuxième année. Et maintenant aprés les resulats du deuxieme, si les deux semestres ne se compensent pas (si la moyenne des deux ne fait pas 10), direction le rattrapage. Et pour finir dernière nouveauté si tu as obtenu ton année par compensation c'est a dire qu'il y a un semestre que tu n'as pas obtenu. On te prie gentillement de repasser ce semestre à la fin de la deuxième année. LOgique me direz vous...Bon maintenant je vous prie de m'excuser mais je vais aller compenser un peu de rettrapage avec quelques UE validée...
Re: L'accident vasculaire cérébral de M. Chirac devient national
Posté par isa4313 le 10/07/2006 18:28:44
désolée mais je n'ai pas compris grang chose à ton article! c'est peut etre due au fait que je ne fais pas de cursus universitaire ( je fais une école d'infirmière) et donc peut être que l'article ne s'adresse pas à moi? Enfin voila! Et pourtant je ne suis pas blonde! lol Alors je ne mettrais pas de notes a cet article je laisse cet honneur aux experts! lol
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Publié le 10 juillet 2006
Modifié le 29 mai 2006
Lu 1 072 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲