Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

L'agence : Léda

Un thriller palpitant dans le monde mystèrieux de l'art...


"1945. Partout en Europe, les armées allemandes sont en déroute, abandonnant derrière elles matériel et butin. En Thuringe, c'est un fabuleux trésor que découvrent ainsi les troupes alliées emmenées par "Ike" Eisenhower : des milliers de dessins et de toiles de maître systématiquement pillées par les nazis au fil des années de guerre. Parmi ces oeuvres, une pièce exceptionnelle : une représentation de la reine Léda par Le Tintoret. Dans la confusion des combats, le convoi qui transporte le tableau semble se volatiliser. Or, soixante ans plus tard, à la faveur de manoeuvres boursières autour du groupe WorldMedias, grande firme anglo-saxonne de communication, l'hommage pictural rendu par Le Tintoret à la beauté de Léda refait mystérieusement surface... " (Présentation Casterman)


En quelques mois à peine, Jean-Claude Bartoll sort deux nouvelles séries coup sur coup. Ainsi après Mékong, c'est au tour de L'Agence de voir le jour. Et cette série s'annonce plutôt alléchante avec un thème encore peu abordé en BD, celui du trafic d'œuvre d'art. Le lecteur est, en effet, invité à suivre les aventures de l'agence MX-22 qui lutte contre les nouveaux réseaux de contrebande. La série nous promet de nombreuses enquêtes palpitantes dans le monde mystérieux de l'art. La première en tout cas est plutôt bien construite et documentée. Le métier de reporter qu'ont exercé Jean-Claude et Agnès Bartoll, co-scénaristes sur cette série, se fait ressentir de ce point de vue et leur permet de donner une certaine cohérence au récit.


Ce qui est plus connu du lecteur est le genre du thriller, adopté pour faire la part belle à l'action et saupoudrer le tout d'un peu de suspense. On peut compter sur les quatre enquêteurs de l'agence, ("Kim, jeune prodige de la technologie et du transformisme, Souad, top model introduite dans la jet-set, Saint-Alban, ancien agent secret et Rafaello, "chasseur de pillards""), pour nous sortir de notre train-train quotidien. Ils nous emmènent de Venise à Londres, à Hong-Kong, à Paris... De quoi nous faire tourner la tête ! Les auteurs jouent aussi la carte du high-tech avec une multitude de gadgets. En revanche, l'album comporte une certaine unité d'action avec un récit complet. On retrouvera certes le quatuor dans les albums à venir, qui approfondiront certainement leurs caractères, mais cette première enquête est bouclée à la dernière planche.


Thomas Legrain, qui signe ici ses débuts en BD, a opté pour un graphisme réaliste. Le trait est fin mais tombe malheureusement dans le piège de l'impersonnel et du fade. Le jeune dessinateur doit encore trouver sa propre marque pour insuffler un peu plus de vie à l'ensemble.


Série : L'Agence
Titre : Léda
Auteurs : Jean-Claude et Agnès Bartoll – Thomas Legrain
Editeur : Casterman
Collection : Ligne Rouge
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: L'agence : Léda
Posté par dwigo le 18/07/2006 23:33:13
Lu. Vraiment bien comme BD.Je conseille.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 18 juillet 2006
Modifié le 30 juillet 2006
Lu 1 210 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲